Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Yo La Tengo
Conférence de presse  (La Route du Rock 2005)  12 août 2005

En 2005, Matador Records a réalisé la compilation Prisoners of Love : A Smattering of Scintillating Senescent Songs des meilleurs titres de Yo La Tengo de la période 1985-2003 .

Car Yo La Tengo fête son 20 ème anniversaire. 20 ans c'est le bel âge pour ce groupe dont l'inventivité et la modernité perdure de manière intemporelle et qui n'a pas du tout l'intention de raccrocher.

Ira Kaplan, Georgia Hubley et James Mc New

Vous avez sorti il y a quelques mois "Prisonners of love" qui se présente comme une rétrospective de votre travail depuis 20 ans. Que représente pour vous cette compilation dans la mesure où vous êtes devenus une référence pour les jeunes générations ?

Ira Kaplan : Nous n'y avons pas pensé. J'aime cette rétrospective qui est très bien faite et enrichie de notes. C'est Georgia qui l'a supervisée et qui a effectué ce lourd travail qui consiste à revoir de très près tout notre travail antérieur.

C'est un cadeau pour vos fans ?

Ira Kaplan : C'est notre pierre tombale ! (rires)

Cette compilation constitue-t-elle un point d'étape dans votre carrière et veut-elle dire que ce qui viendra après sera radicalement différent ?

Ira Kaplan : Je plaisantais un peu dans ma réponse précédente. Nous ne passons pas notre temps à regarder en arrière et en même temps nous le faisons un peu puisqu'en concert nous jouons nos anciens morceaux. Cela étant, cette compilation n'est ni un point d'orgue ni un tournant.

En réalité, c'est notre maison de disque qui a voulu faire cette compilation. Et nous avons répondu que si elle pensait que c'était une bonne idée nous serions heureux d'y participer. Mais nous n'en sommes pas à l'origine. Et pour nous cela ne représente pas la même chose qu'un album dans lequel nous mettons toute notre âme et tout notre cœur.

Cette compilation est-elle plus particulièrement destinée aux fans ?

Ira Kaplan : Je pense qu'il y a deux aspects : cela peut constituer une très bonne introduction à la musique de notre groupe et pour ceux qui connaissent et apprécient notre musique, cela pourrait se présenter comme une "punition" puisqu'ils ont les albums originaux. Nous étions d'ailleurs un peu dubitatifs sur l'achat par les fans. Mais il est vrai que l'on peut acheter un "best of" tout en ayant les albums d'origine et dans cette compilation, qui n'est pas très onéreuse, il y a aussi un disque de "raretés".

Georgia Hubley : La compilation est effectivement à l'initiative de la maison de disques. Nous pensions que c'est elle qui se plongerait dans les archives pour en extraire les morceaux. Mais ce ne fût pas le cas et c'est la raison pour laquelle je me suis investie dans ce travail de supervision.

Ira Kaplan : Par exemple, la maison de disque a insisté pour que figurent des photos dans la compilation et donc nous avons dû les chercher.

Aimez-vous toujours l'album "Fakebook" ou appartient-il au passé ?

Ira Kaplan : Cela peut être les 2 et c'est sans doute les deux. Il y a un ou 2 albums que je ne trouve pas particulièrement réussis mais celui-ci n'en fait pas partie. Sur le premier album "Ride the tiger", je me sens mal à l'aise sur certains morceaux. Et pour "May I sing with me", nous avons fait de notre mieux pour que ce soit un très bon album mais il s'est passé quelque chose qui l'a empêché. Nous avons quelques petits regrets pour "Fake book" mais sans plus.

Georgia Hubley : Nous n'avons pas pour habitude de réécouter nos anciens albums.

La compilation nous y a contraint et effectivement rétrospectivement on peut se dire qu'on aurait pu faire mieux.

Cela tient sans doute à la manière dont nous l'avons enregistré techniquement mais c'est un processus normal. Et il est difficile de dire si nous pourrions faire mieux aujourd'hui.

James fait de superbes albums avec son projet solo Dump mais ne fait pas une grande participation vocale dans Yo La Tengo. Pourquoi ?

Ira Kaplan : Il n'est pas si bon chanteur que vous le pensez ! (rires). Et puis assez c'est assez !

Comment se passe la composition des morceaux ?

Ira Kaplan : Tous les membre sud groupe participent à la composition du morceau. Pour le chant, celui qui chante est celui qui a écrit les paroles.

James Mc New : Je préfère jouer avec Yo La Tengo car Dump est un projet plus personnel. Je m'asseois dans ma chambre, je chante tout seul et je me sens un peu misérable.

Je n'ai pas envie de faire de concerts avec Dump. Cela me plaît de faire de la musique au sein de Yo La Tengo avec ces deux humains. Je suis très heureux d'être en vie pour jouer avec eux.

Quel groupe de la scène actuelle pourrait être les héritiers de Yo La Tengo ?

Ira Kaplan : Je ne prête pas trop attention Je serai bien incapable de donner un nom et je ne souhaite pas le faire. Je suis bien conscient que Yo La Tengo a pu constituer une influence sur les autres groupes comme Sonic youth ou The Cure.

Vous étiez à Benicassim la semaine dernière qui est un très grand festival. Comment ressentez-vous de jouer dans un festival à taille plus humaine ?

Ira Kaplan : Nous avons aussi joué dans des clubs en Allemagne la semaine dernière. Nous arrivons, nous jouons et nous essayons de faire pour le mieux. Chaque concert est différent. Le contexte du festival est vraiment différent bien sûr. Cette tournée est très particulière puisque nous jouons dans des lieux très hétérogènes en termes de taille. En festival, on ne peut rien contrôler contrairement au club où l'on ressent les réactions des spectateurs.

James Mc New : Ici, on mange bien en plus.

Que nous réservez-vous pour ce soir et notamment y aura-t-il des nouveaux morceaux ?

Ira Kaplan : Nous jouerons principalement des titres qui figurent sur "Prisonners of love". Nous préparons un nouvel album mais nous ne jouerons pas de nouveaux morceaux. Ce sera ici la même approche que pour Benicassim. Comme nous jouons peu en France, la set list s'apparente à un best of.

Quelle sera la couleur du prochain album et quand sera-t-il diffusé ?

Ira Kaplan : Il est difficile de répondre à une telle question. Parfois nous ne savons pas nous même comment sera l'album en définitive. Il sortira l'année prochaine mais nous ne savons pas vraiment vers quelle direction.

Sera-t-il plus…

Ira Kaplan : Gothique. Nous sommes dans une période plus sombre (rires).

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Summer Sun de Yo la Tengo
La chronique de l'album I'm not afraid of you and I will beat your ass de Yo La Tengo
La chronique de l'album Fade de Yo La Tengo
Yo La Tengo en concert au Festival de Dour 2003
Yo La Tengo en concert au Nouveau Casino (12 juillet 2003)
Yo La Tengo en concert au Festival La Route du Rock 2005 (vendredi)
Yo La Tengo en concert au Festival Primavera Sound 06 (jeudi)
Yo La Tengo en concert au Bataclan (lundi 30 novembre 2009)
Yo La Tengo en concert à Pitchfork Music Festival Paris #3 (édition 2013)


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=