Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Williams Brutus
L'Estère  (Garvey Drive Records)  février 2018

Missa le soleil ! Arriba la diffraction de la lumière sur les ondes turquoises… Un peu comme si le souvenir des rayons qui chauffent la peau se rappelle à notre corps. Williams Brutus porte les émotions de ses origines haïtiennes dans ce premier album portant le nom de sa ville natale L’Estère.

Bien évidemment que c’est un cliché (pas complètement infondé non plus) de croire que Haïti rime avec soleil et cocktails, mais quand même, à l’écoute des premières notes caribéennes, on est transporté. Et les guitares électriques des titres suivants n’y font rien, on y reste. Pour un dernier casse-dalle au couchant.

Grâce au financement participatif et au soutien du label de Pierpoljak (qu’est-ce que tu fais làààà), Williams Brutus a gardé le corps d’athlète de ses années STAPS et le combine à son envoûtant timbre pour baratiner les filles. Et ça marche. La douceur qu’il insuffle à ses mots est une caresse, chaude et légère comme une plume, il séduit autant qu’il entraîne.

"When I’m with you" n’est pas une énième chanson d’amour, elle raconte aussi le plaisir et l’étonnement de ne respirer que pour cet autre (et de se voir faire des trucs aussi débiles que le regarder dormir, non mais franchement, quelle idée… trop mignon…).

A la lisière du chant vaudou et de la prière aux odes, "Dilé" est un entrechat de bonne humeur, invitant à entrer dans la ronde du kora (sorte de luth aux notes cristallines, moins coincé que la harpe et plus fun que le banjo).

Williams Brutus s’offre la reprise de "Girls just want to have fun", avec un son bien plus hula hoop que l’original, il tire moins les aigus vocaux, et ajoute un peu de bulles dans les cordes. De l’électronique s’immisce dans des morceaux, et une touche de rap, dans une libre cohérence libertine à visée universelle. Le reggae de peace and love n’est jamais loin avec ces percussions aux rythmes déhanchants.

Entre reggae pop et world musique d’ambiance, L’Estère est empreint d’humilité et d’appel à la bienveillance, le son est avenant et souriant, sans arrière-pensée et ensoleillé. Good mood.

 

En savoir plus :
Le Soundcloud de Williams Brutus
Le Facebook de Williams Brutus


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 septembre 2018 : Un été sans fin

On n'est pas trop mal sous le soleil de septembre. Il faut bien cela pour faire oublier un peu l'actualité politique et sociale. Pour se détendre, voici notre petit programme culturel hebdomadaire, notamment avec de la musique, des spectacles à foison, la rentrée des expositions, une sélection de films et toujours de la littérature. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Let my children hear Mingus" de Géraud Portal
"Joy as an act of resistence" de Idles
"Move through the dawn" de The Coral
"Reiði" de Black Foxxes
"Rising, la fin de la tristesse" de Blaubird
"Idomeni" de No Mad ?
"Sun on the square" de The Innocence Mission
et entre livre et musique "Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe

et toujours :
"June" de Brendon Anderergg
"Comme de Niro" de Madame Robert
"Neige à Londres" de Eles
Retour sur la 28eme édition du Festival de la Route du Rock de Saint Malo
Interview avec Judith Owen en concert le 17 septembre au 3 Baudets
le Rock chic de Thomas Breinert, découverte à prolonger par l'écoute de la session acoustique.

Au théâtre :

les nouveautés :
"Infidèles" au Théâtre de la Bastille
"Dialogue aux Enfers" au Théâtre de Poche-Montarnasse
"Le C.V. de Dieu" à la Pépinière Théâtre
"Signé Dumas" au Théâtre La Bruyère
"Solaris" au Théâtre de Belleville
"L'éternel premier" à La Pépinière Théâtre
"1830 Sand Hugo Balzac : tout commence..." au Théâtre Essaion
"Galilée, Le Mécano" au Théâtre de la Reine Blanche
"Vipère au poing" au Théâtre Le Ranelagh
"4.48 Psychose" au Théâtre La Croisée des Chemins
les reprises :
"La Nostalgie des blattes" au Théâtre du Petit Saint-Martin
"Cyrano de Bergerac" au Théâtre Le Ranelagh
"Une ombre dans la nuit" au Théâtre Le Ranelagh
"La Loi des Prodiges" au Théâtre du Petit Saint Martin
"Gérémy Crédeville - En vrai le titre on s'en fout" à la Comédie de Paris
"Fabrice Petithuguenin - C'est compliqué" au Théâtre Le Bout
"Manon Mezadorian - Pépites" au Théâtre du Marais
et la chronique des autres spectacles de septembre

Expositions avec :

"Picasso : Chefs d'oeuvre !" au Musée national Picasso
"Country Life - Chefs d'oeuvre de la Collection Mellon" au Musée de la Chasse et de la Nature

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Leave No Trace" de Debra Granik
"L'Amour est une fête" de Cédric Anger
"Sugarland" de Damon Gameau
Oldies but goodies avec : "Rue des Cascades" de Maurice Delbez en version remastérisée
Ciné en bref avec :
"Blackkklansman" de Spike Lee
"Whitney" de Kevin Macdonald
"Photo de famille" de Cecilia Rouaud
"Bonhomme" de Marion Vernoux
et la chronique des autres sorties de septembre

Lecture avec :

"Au loin" de Hernan Diaz
"Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe
"Federica Ber" de Mark Greene
"K.O." de Hector Mathis
"L'extase totale" de Norman Ohler
et toujours :
"Ce que l'homme a cru voir" de Gautier Batistella
"Dans la chambre noire" de Susan Faludi
"L'écart" de Amy Liptrot
"La femme à part" de Vivian Gornick
"Sous les branches de l'udala" de Chinelo Okparanta
"Wild side" de Michael Imperioli

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=