Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Williams Brutus
L'Estère  (Garvey Drive Records)  février 2018

Missa le soleil ! Arriba la diffraction de la lumière sur les ondes turquoises… Un peu comme si le souvenir des rayons qui chauffent la peau se rappelle à notre corps. Williams Brutus porte les émotions de ses origines haïtiennes dans ce premier album portant le nom de sa ville natale L’Estère.

Bien évidemment que c’est un cliché (pas complètement infondé non plus) de croire que Haïti rime avec soleil et cocktails, mais quand même, à l’écoute des premières notes caribéennes, on est transporté. Et les guitares électriques des titres suivants n’y font rien, on y reste. Pour un dernier casse-dalle au couchant.

Grâce au financement participatif et au soutien du label de Pierpoljak (qu’est-ce que tu fais làààà), Williams Brutus a gardé le corps d’athlète de ses années STAPS et le combine à son envoûtant timbre pour baratiner les filles. Et ça marche. La douceur qu’il insuffle à ses mots est une caresse, chaude et légère comme une plume, il séduit autant qu’il entraîne.

"When I’m with you" n’est pas une énième chanson d’amour, elle raconte aussi le plaisir et l’étonnement de ne respirer que pour cet autre (et de se voir faire des trucs aussi débiles que le regarder dormir, non mais franchement, quelle idée… trop mignon…).

A la lisière du chant vaudou et de la prière aux odes, "Dilé" est un entrechat de bonne humeur, invitant à entrer dans la ronde du kora (sorte de luth aux notes cristallines, moins coincé que la harpe et plus fun que le banjo).

Williams Brutus s’offre la reprise de "Girls just want to have fun", avec un son bien plus hula hoop que l’original, il tire moins les aigus vocaux, et ajoute un peu de bulles dans les cordes. De l’électronique s’immisce dans des morceaux, et une touche de rap, dans une libre cohérence libertine à visée universelle. Le reggae de peace and love n’est jamais loin avec ces percussions aux rythmes déhanchants.

Entre reggae pop et world musique d’ambiance, L’Estère est empreint d’humilité et d’appel à la bienveillance, le son est avenant et souriant, sans arrière-pensée et ensoleillé. Good mood.

 

En savoir plus :
Le Soundcloud de Williams Brutus
Le Facebook de Williams Brutus


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 juin 2018 : Le jour le plus long

Cette semaine, c'est l'été, la Saint Jean et ses feux, le jour le plus long et sa Fête de la musique. Ca fait beaucoup pour un 21 juin. Pour marquer le coup, on organise un petit concert gratuit avec Donald Pierre, Alex Rossi, Nicolas Vidal et Cyril Adda ! En attendant, voici le sommaire de la semaine :
N'oubliez pas : On travaille actuellement sur une nouvelle version de Froggy's Delight et vous pouvez nous aider en répondant à ce petit questionnaire

Du côté de la musique :

Rencontre avec Brisa Roché autour de son album "Father"
"Hekatombeando" de Flor del Fango
Rencontre avec Foray
"Fortune EP" de Ghern
"Broken land" de Initiative H
"Matelot EP" de Laïn
"The iron age" de Nicolas Gardel et The Head Bangers
"F..k the jazz !" de Pascal Pistone et Delphine Lavergne au Petit théâtre du Bonheur
"Strangers" de The Ramona Flowers
"Banburismus" de Zonk't
et toujours :
Entretien avec Manu autour de son nouvel album "Entre deux eaux Vol. 1"
"Tarab" de Oiseaux-Tempête
"Father" de Brisa Roché, nouvel album à découvrir bientôt en session ici même
"Quelqu'un dans mon genre" de My Concubine
"Wild awake" de Parquet Courts
"Le deuxième soir non plus" de La Fille de la Côte
"The future and the past" de Natalie Prass
Rencontre avec Karina Duhamel et son projet K! à retrouver en session pour 3 titres

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Triomphe de l'Amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Manga Café - Trouble in Tahiti" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Cerisaie - Variations chantées" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le Bord" au Théâtre de l"Epée de Bois
"Feu la mère de Madame - Mais n'te promène donc pas toute nue !" au Théâtre Le Lucernaire
"7 contre 7" à la Manufacture des Abbesses
"Chance" au Théâtre La Bruyère
"Ava, la Dame verte" au Cirque Electrique
"Elle...Emoi" au Théâtre Raspail
"Peguy, le visionnaire" au Théâtre de la Contrescarpe
"50 ans , ma nouvelle adolescence" à la Manufacture des Abbesses
et les chroniques des autres spectacles de juin

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Sans un bruit" de John Krasinski
"Jericó, le vol infini des jours" de Catalina Mesa
Oldies but Goodies avec ;
"Cocktail Molotov" de Diane Kurys en version restaurée
"La Religieuse" de Jacques Rivette en version restaurée et en avant-première
Ciné en bref avec :
"La mauvaise réputation" de Iram Haq
"Jurassic World : Fallen Kingdom " de Juan Antonio Bayona
"Mon Ket" de François Damiens
"Demi Soeurs" de Saphia Azzeddine, François-Régis Jeanne
et les chroniques des autres sorties de juin

Lecture avec :

"Dehors" de Yann Moix
"Divine vengeance" de Fransceso Muzzopappa
"Funambules" de Charlotte Erlih
"L'Afrique, nouvelle frontière du djihad ?" de Marc antoine Pérouse de Montclos
"Le coeur des amazones" de Christian Rossi et Géraldine Bindi
"Le Grraaou" de Etienne Beck et Jonvon Nias
"Mon autre famille" de Armistead Maupin
"Une femme infréquentable" de Chris Dolan
"Une seconde de trop" de Linda Green
et toujours :
"Ayacucho" de Alfredo Pita
"Ceinture, rétro, clignotant" de Dorthe Nors
"La nuit de l'usine" de Eduardo Sacheri

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=