Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Franz Ferdinand
Always Ascending  (Domino)  février 2018

Est-ce qu’il est facile de faire du rock dans la patrie des Sex Pistols ? Je ne sais pas. Ça ne doit pas être moins évident que de faire du vin (et du fromage) en France. Je ne pensais pas non plus que Franz Ferdinand arriverait réellement sur mon clavier avec son nouvel album. Comme quoi, les incertitudes font se rencontrer les esprits. Et vieillir les souvenirs. Take me out, c’était en 2004…

Always Ascending, c’est maintenant. De nouvelles expérimentations, un peu moins punk, un peu plus british, plus électronique et coloré. Un cinquième album plein de promesses et de divagations sonores. L’arrivée d’un petit nouveau (Julian Corrie) autour du noyau fondamental (Alex Kapranos, Bob Hardy, Paul Thompson, Dino Bardot) du groupe a bien dû être pour quelque chose dans le tournant stéthoscopique de Franz Ferdinand.

Mais qui égrène les premières notes du premier single "Always Ascending" ? Elles pavent le morceau de petits cailloux luminescents, puis les chœurs enveloppent la voix d’Alex qui se rapproche, une hélice démarre, accélère, Alex ne perd pas son calme entre les "cumulus kiss you" et les "raindrops of crystal whisper I Miss you". L’hélice se met en mode essorage 1200 tours, les petits cailloux clignotent et les percussions amorcent l’envolée, Franz Ferdinand is back. Cette manière si particulière de chanter comme en canon, sans dissocier les chœurs de la voix principale, le ton est donné, fly à l’aventure guys !

Les touches électro se fondent dans les cordes et se glissent dans les riffs, élevant l’ensemble à plusieurs centimètres du sol. C’est fun et punk inside, à la fois cool et ferme. Des mélodies efficaces qui créent de nouvelles connexions temporales, libérant le lobe frontal de son flegme d’apparat, annonçant une psychédélique prose musicale, toute fluorescente de néons.

Sérieusement, il y a parfois des reprises qui font comme une main sur votre épaule. Pas la bonté de Tennessee, plutôt la grosse paluche de Ted Bundy, from l’au-delà en disant "you could be happy", limite flippant. Et c’est quoi ces sifflements dans "Slow don’t kill me slow"… ça fait comme la brûlure du souffle de l’angoisse quand il prend les commandes…

Un peu plus mystérieux, un peu plus bigarré, Franz Ferdinand agrémente ses plages d’happiness tout en gardant sa fibre punk en deçà. Ça fait du bien de retrouver une vieille connaissance, et même si elle a changé de coupe de cheveux, on reconnaît entre mille cette espiègle fossette au premier regard.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album eponyme de Franz Ferdinand
La chronique de l'album You Could Have It So Much Better de Franz Ferdinand
Franz Ferdinand parmi une sélection de singles (juin 2006)
La chronique de l'album Tonight : de Franz Ferdinand
Franz Ferdinand en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2004
Franz Ferdinand en concert au Festival International de Benicassim 2006 (samedi)
Franz Ferdinand en concert au Festival La Route du Rock 2006 (dimanche)
Franz Ferdinand en concert au Festival des Inrocks iDTGV 2008
Franz Ferdinand en concert à L'Aéronef (16 mars 2009)
Franz Ferdinand en concert à l'Olympia (17 mars 2009)
Franz Ferdinand en concert à Paléo Festival #34 (2009)
Franz Ferdinand en concert au Festival Garden Nef Party #4 (2009)
Franz Ferdinand en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009)
Franz Ferdinand en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009) - 2ème
Franz Ferdinand en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Dimanche
Franz Ferdinand en concert au Festival Rock en Seine 2013 (vendredi 23 août 2013)
Franz Ferdinand en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #26 (édition 2014) - Samedi
Franz Ferdinand en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2014 - Vendredi
Franz Ferdinand en concert au Festival Cabaret Vert #13 (édition 2017) - Samedi 26 août
La vidéo de DVD par Franz Ferdinand
La conférence de presse de Franz Ferdinand (24 avril 2004)

En savoir plus :
Le site officiel de Franz Ferdinand
Le Soundcloud de Franz Ferdinand
Le Facebook de Franz Ferdinand


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 17 juin 2018 : Le jour le plus long

Cette semaine, c'est l'été, la Saint Jean et ses feux, le jour le plus long et sa Fête de la musique. Ca fait beaucoup pour un 21 juin. Pour marquer le coup, on organise un petit concert gratuit avec Donald Pierre, Alex Rossi, Nicolas Vidal et Cyril Adda ! En attendant, voici le sommaire de la semaine :
N'oubliez pas : On travaille actuellement sur une nouvelle version de Froggy's Delight et vous pouvez nous aider en répondant à ce petit questionnaire

Du côté de la musique :

Rencontre avec Brisa Roché autour de son album "Father"
"Hekatombeando" de Flor del Fango
Rencontre avec Foray
"Fortune EP" de Ghern
"Broken land" de Initiative H
"Matelot EP" de Laïn
"The iron age" de Nicolas Gardel et The Head Bangers
"F..k the jazz !" de Pascal Pistone et Delphine Lavergne au Petit théâtre du Bonheur
"Strangers" de The Ramona Flowers
"Banburismus" de Zonk't
et toujours :
Entretien avec Manu autour de son nouvel album "Entre deux eaux Vol. 1"
"Tarab" de Oiseaux-Tempête
"Father" de Brisa Roché, nouvel album à découvrir bientôt en session ici même
"Quelqu'un dans mon genre" de My Concubine
"Wild awake" de Parquet Courts
"Le deuxième soir non plus" de La Fille de la Côte
"The future and the past" de Natalie Prass
Rencontre avec Karina Duhamel et son projet K! à retrouver en session pour 3 titres

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Triomphe de l'Amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Manga Café - Trouble in Tahiti" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Cerisaie - Variations chantées" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le Bord" au Théâtre de l"Epée de Bois
"Feu la mère de Madame - Mais n'te promène donc pas toute nue !" au Théâtre Le Lucernaire
"7 contre 7" à la Manufacture des Abbesses
"Chance" au Théâtre La Bruyère
"Ava, la Dame verte" au Cirque Electrique
"Elle...Emoi" au Théâtre Raspail
"Peguy, le visionnaire" au Théâtre de la Contrescarpe
"50 ans , ma nouvelle adolescence" à la Manufacture des Abbesses
et les chroniques des autres spectacles de juin

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Sans un bruit" de John Krasinski
"Jericó, le vol infini des jours" de Catalina Mesa
Oldies but Goodies avec ;
"Cocktail Molotov" de Diane Kurys en version restaurée
"La Religieuse" de Jacques Rivette en version restaurée et en avant-première
Ciné en bref avec :
"La mauvaise réputation" de Iram Haq
"Jurassic World : Fallen Kingdom " de Juan Antonio Bayona
"Mon Ket" de François Damiens
"Demi Soeurs" de Saphia Azzeddine, François-Régis Jeanne
et les chroniques des autres sorties de juin

Lecture avec :

"Dehors" de Yann Moix
"Divine vengeance" de Fransceso Muzzopappa
"Funambules" de Charlotte Erlih
"L'Afrique, nouvelle frontière du djihad ?" de Marc antoine Pérouse de Montclos
"Le coeur des amazones" de Christian Rossi et Géraldine Bindi
"Le Grraaou" de Etienne Beck et Jonvon Nias
"Mon autre famille" de Armistead Maupin
"Une femme infréquentable" de Chris Dolan
"Une seconde de trop" de Linda Green
et toujours :
"Ayacucho" de Alfredo Pita
"Ceinture, rétro, clignotant" de Dorthe Nors
"La nuit de l'usine" de Eduardo Sacheri

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=