Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Catastrophe
La nuit est encore jeune  (Tricatel)  janvier 2018

"Qu'importent en fin de compte les événements en tant que tels ! Ce qui compte, c'est le système de représentations à travers lequel on les observe, et le système personnel dans lequel on les insère". L’homme sans qualités, Robert Musil

"C’est une chose qu’on veut dire la nuit, une chose qu’on sent quand on est seul et qu’on se déshabille, une chose qu’on sent quand on prend des trains : nous ne saurons jamais comment vivre mais nous y mettrons toutes nos forces"

Le temps des utopies, des collectifs ouverts ne serait donc pas terminé ou est-ce la résurgence de Mai 68 ? Formé en 2015 par Blandine Rinkel, écrivaine et chanteuse et Pierre Jouan, musicien et compositeur, avec un nombre de ses membres pouvant évoluer (chacun faisant de la chanson, du cinéma, du théâtre, écrivant…) pas tout à fait collectif, tendant vers une sorte de mouvement, assez éloigné de la notion simple de groupe, plutôt un espace d’échange multidisciplinaire (un livre est paru également chez Pauvert), Catastrophe bouscule avec délectation nos petites habitudes musicales.

La nuit est encore jeune est le résultat d’un projet ambitieux, loin de tout aphorismes béats ou d’une posture consistant à vouloir sonner trop facilement de manière subversive mais plutôt avec l’envie de prendre les chemins de traverses ou ceux encore vierges. C’est un disque forcément à part, étrange, théâtral, atypique et surprenant. Avec des partis pris esthétiques totalement assumés. C’est ce qui fait la force et la beauté de ce disque. Nous embarquer vers quelque chose d’autre et de le faire avec une totale conviction, et un brin d’humour également.

Il y a ici une folle élégance (Bertrand Burgalat n’y est sûrement pas pour rien), de l’audace, il ne tient à pas grand-chose qu’une certaine fragilité ne se transforme en grandiloquence. Une célébration du sensible comme la traversée d’une nuit, qui est un peu l’idée trame de ce disque. Une histoire de sensation, de sensibilité. La nuit est encore jeune interpelle, parle de ces choses qu’on ne peut dire à personne.

L’ensemble touche à de nombreux styles : la pop, le cabaret, poésie électronique, Lied, abstraction, groove, polyphonies vocales. Rien ne se perd, tout se transforme. Mais rien de décousu, bien au contraire et tout reste très mélodique. Et puis, naturellement il y a un soin très important apporté aux textes qui en deviennent très littéraires, poétiques. C’est une histoire de renaissance, d’abandon et de son refus, c’est un manifeste où il est libre de douter, c’est le tragique et l’envie de façonner un autre futur, "un rendez-vous donné à notre propre avenir". "Nous ne saurons jamais comment vivre mais nous y mettrons toutes nos forces".

Qu’on l’aime ou pas, avec son envie de proposer un véritable propos, avec son regard sur le monde, ses prises de risques esthétiques, voilà un disque nécessaire.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Album Dear Catastrophe Waitress de Belle and Sebastian

En savoir plus :
Le site officiel de Catastrophe
Le Soundcloud de Catastrophe
Le Facebook de Catastrophe


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 septembre 2018 : Un été sans fin

On n'est pas trop mal sous le soleil de septembre. Il faut bien cela pour faire oublier un peu l'actualité politique et sociale. Pour se détendre, voici notre petit programme culturel hebdomadaire, notamment avec de la musique, des spectacles à foison, la rentrée des expositions, une sélection de films et toujours de la littérature. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Let my children hear Mingus" de Géraud Portal
"Joy as an act of resistence" de Idles
"Move through the dawn" de The Coral
"Reiði" de Black Foxxes
"Rising, la fin de la tristesse" de Blaubird
"Idomeni" de No Mad ?
"Sun on the square" de The Innocence Mission
et entre livre et musique "Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe

et toujours :
"June" de Brendon Anderergg
"Comme de Niro" de Madame Robert
"Neige à Londres" de Eles
Retour sur la 28eme édition du Festival de la Route du Rock de Saint Malo
Interview avec Judith Owen en concert le 17 septembre au 3 Baudets
le Rock chic de Thomas Breinert, découverte à prolonger par l'écoute de la session acoustique.

Au théâtre :

les nouveautés :
"Infidèles" au Théâtre de la Bastille
"Dialogue aux Enfers" au Théâtre de Poche-Montarnasse
"Le C.V. de Dieu" à la Pépinière Théâtre
"Signé Dumas" au Théâtre La Bruyère
"Solaris" au Théâtre de Belleville
"L'éternel premier" à La Pépinière Théâtre
"1830 Sand Hugo Balzac : tout commence..." au Théâtre Essaion
"Galilée, Le Mécano" au Théâtre de la Reine Blanche
"Vipère au poing" au Théâtre Le Ranelagh
"4.48 Psychose" au Théâtre La Croisée des Chemins
les reprises :
"La Nostalgie des blattes" au Théâtre du Petit Saint-Martin
"Cyrano de Bergerac" au Théâtre Le Ranelagh
"Une ombre dans la nuit" au Théâtre Le Ranelagh
"La Loi des Prodiges" au Théâtre du Petit Saint Martin
"Gérémy Crédeville - En vrai le titre on s'en fout" à la Comédie de Paris
"Fabrice Petithuguenin - C'est compliqué" au Théâtre Le Bout
"Manon Mezadorian - Pépites" au Théâtre du Marais
et la chronique des autres spectacles de septembre

Expositions avec :

"Picasso : Chefs d'oeuvre !" au Musée national Picasso
"Country Life - Chefs d'oeuvre de la Collection Mellon" au Musée de la Chasse et de la Nature

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Leave No Trace" de Debra Granik
"L'Amour est une fête" de Cédric Anger
"Sugarland" de Damon Gameau
Oldies but goodies avec : "Rue des Cascades" de Maurice Delbez en version remastérisée
Ciné en bref avec :
"Blackkklansman" de Spike Lee
"Whitney" de Kevin Macdonald
"Photo de famille" de Cecilia Rouaud
"Bonhomme" de Marion Vernoux
et la chronique des autres sorties de septembre

Lecture avec :

"Au loin" de Hernan Diaz
"Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe
"Federica Ber" de Mark Greene
"K.O." de Hector Mathis
"L'extase totale" de Norman Ohler
et toujours :
"Ce que l'homme a cru voir" de Gautier Batistella
"Dans la chambre noire" de Susan Faludi
"L'écart" de Amy Liptrot
"La femme à part" de Vivian Gornick
"Sous les branches de l'udala" de Chinelo Okparanta
"Wild side" de Michael Imperioli

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=