Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Alamo Race Track
Conférence de presse  (La Route du Rock 2005)  12 août 2005

Après la déferlante de la scène rock belge, allons-nous voir celle de la scène indé hollandaise ? Vient de sortir en France Birds at home, le premier album du quator batave d'Alamo Race Track qui bénéficie de critiques particulièrement élogieuses le qualifiant même de "merveille de rock atmosphérique et tranchant" (in Les Inrocks)

De gauche à droite, Léonoard Lucieer (guitare) Ralph Mulder (chant/guitare) et Guy Bours (batterie).

Existe-t-elle une scène pop-rock en Hollande et si oui, pourquoi les groupes ne viennent-ils pas en France ?

Léonoard Lucieer : Il y a 10 ans il y a eu un groupe qui a eu un petit succès aux Etats Unis Bettie Servaert qui avait été épris sous l'aile de BuffaloTom mais depuis, il n'y a pas de communauté musicale précise. Il y a The Nits un des groupes phare de la scène hollandaise. Depuis 5-6 ans, notamment à Amsterdam et un peu à Rotterdam, il y a une petite scène musicale plutôt underground qui est d'un grand esprit communautaire.

En l'absence de réelle scène nationale, quelles sont vos influences ?

Ralph Mulder : J'ai grandi dans l'ambiance du delta blues qu'écoutaient mes parents comme Robert Jonhson Led Beli et puis quand j'ai eu 16 ans une de mes amies m'a emmené chez ses parents et m'a fait écouter Elvis Presley qu'elle adorait. J'ai été complètement séduit par Elvis Presley, son charisme, son côté sexy, et j'ai demandé à ma mère de m'acheter une cassette d'Elvis que j'ai écoutée pendant des années. Ce n'est pas une de mes influences musicales mais j'ai grandi avec lui. J'ai beaucoup écouté de la musique indé américaine comme Sparklehorse, Television, Pavement…

Votre présence à la Route du Rock revêt-elle une signification particulière pour vous ?

Nous n'avions jamais entendu parler de ce festival et nous n'avons pas de pression particulière. Cependant nous sommes impressionnés par l'affiche.

Avez-vous une tournée de prévue en France ?

Nous commencerons en octobre une tournée en Europe, France, Suisse et Allemagne.

Vous sentez-vous investi d'une mission de tête de pont de la scène hollandaise ?

Léonoard Lucieer : Il y a beaucoup d'autres groupes hollandais qui méritent d'être connus mais je ne suis pas sûr que nous puissions beaucoup les aider. Nous avons eu la chance d'aller jouer au festival d'Austin au Texas et d'y être remarqués. C'est donc une question de chance.

Pourquoi le choix du nom Alamo Race Track ?

Léonoard Lucieer : J'ai toujours eu envie d'aller aux Etats Unis sans en avoir eu les moyens financiers. Donc je me contentais de regarder la carte du pays en essayant de localiser les endroits où j'irais quand j'aurais de l'argent. J'ai vu le nom d'Alamo et constaté qu'il y avait beaucoup de champs de course et de circuits, d'où une association d'idées.

Y a-t-il un sous entendu implicite dans le choix de ce nom dont les initiales de chaque mot forment le mot "art" comme ont glosé certains journalistes ?

Léonoard Lucieer : Non, pas du tout.

Les critiques françaises sur votre album sont plutôt élogieuses et relèvent notamment la qualité d'écriture. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur cela ?

Ralph Murder : L'inspiration vient un peu de tout ce qui me passe par la tête. Quand j'étais jeune, j'ai passé beaucoup de temps à la campagne chez ma grand mère à écouter et observer les oiseaux. Il y a beaucoup de thèmes autour de l'opposition entre la ville et la campagne. Je prends souvent mon vélo pour aller me promener dans la campagne et écrire.

L'album a déjà 3 ans. Y a-t-il un nouvel album en préparation et jouerez-vous ce soir des titres inédits ?

Léonoard Lucieer : Nous jouerons 4-5 nouvelles chansons ce soir. Les morceaux sont prêts pour un nouvel album mais il n'est pas encore enregistré. Nous espérons le sortir en février 2006 toujours chez Fargo.

Certains critiques font des comparaisons avec notamment Radiohead qui est une référence. Partagez-vous cette analyse ?

Ralph Mulder : Pas vraiment. Cela m'a étonné. J'aime beaucoup Radiohead mais ce n'est pas une référence patente pour moi mais s'il m'a sans doute influencé car je les ai beaucoup écouté. J'espère pouvoir faire une musique plus personnelle.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Black cat John Brown de Alamo Race Track
Alamo Race Track en concert au Festival Le rock dans tous ses états 2005
Alamo Race Track en concert au Festival La Route du Rock 2005 (vendredi)
Alamo Race Track en concert à La Maroquinerie (Soirée Fargo all stars) (27 février 2006)

En savoirplus :

Le site officiel d'Alamo Race Track

Crédits photos : David (Plus de photos sur Taste of Indie )


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=