Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ezra Furman
Transangelic Exodus  (PIAS)  février 2018

"My angel has wings of tin foil and cigarettes found in the street. My angel’s got eyes like a housing project"

Soyons direct, ce Transangelic Exodus, le nouvel et septième album studio d’Ezra Furman est un disque absolument passionnant. Transangelic Exodus est un disque conceptuel avec un récit global. Il relate une histoire d'amour entre un homme et un ange et leur décision de fuir vers l'inconnu ensemble par peur d’une persécution. Naturellement, il se révèle profondément personnel et introspectif.

Il est le moyen pour le chanteur Américain de continuer à s’épanouir, à s’ouvrir, souligner une sorte de glam rock et son orientation sexuelle Queer. Une identité sexuelle, qui a toute son importance ici. Le disque est également une réaction explicite à l’autoritarisme actuel et à sa propagation, mais Furman souligne la nature continue de la lutte des personnes marginalisées. De l’intime à l’universel, de l’universel à l’intime.

La résilience a toujours été un thème des disques de Furman, mais ici c’est exploré de manière plus étroite et avec une plus grande profondeur narrative. Le lien avec la foi (il est juif), la sexualité et la question de l'identité de genre sont également au centre de ce disque.

Le style d’Ezra Furman n’a cessé d’évoluer, de se développer : du folk acoustique bricolé de ses albums période Ezra Furman and the Harpoons à un style plus proche de Chuck Berry, Lou Reed et Jonathan Richman avec des notes sombres et tordues et quelques touches d’électronique. Ici les chansons ont une écriture, des arrangements et une production soignée sans rien perdre d’une certaine immédiateté ("Suck the blood from my wound", "I lost my innocence", "The Great Unknown"...).

Les textes mettent en valeur l'habileté de Furman en tant que parolier. Nous sommes transportés dans un monde décadent, dépourvu d’humanité mais où l’on doit toujours garder espoir en une fin heureuse ("I am shattered, I am bleeding, but goddammit I’m alive" déclare Furman vers la fin de son album), qui ne peut que secouer.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Twelve Nudes de Ezra Furman

En savoir plus :
Le site officiel de Ezra Furman
Le Bandcamp de Ezra Furman
Le Soundcloud de Ezra Furman
Le Facebook de Ezra Furman


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Mondrian figuratif" au Musée Marmottan-Monet
"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=