Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Corot - Le Peintre et ses modèles
Musée Marmottan-Monet  (Paris)  Du 8 février au 8 juillet 2018

Devenu une des institutions muséales parisiennes les plus dynamiques, le Musée Marmottan-Monet ne désempare pas pour présenter à chaque saison une exposition inattendue et passionnante, telle, en l'occurence, celle intitulée "Corot - Le Peintre et ses modèles".

Conçue sous le commissariat de Sébastien Allard, directeur du département des Peintures du musée du Louvre et spécialiste de la peinture du 19ème siècle, elle se penche sur une partie méconnue de l'oeuvre de Jean-Baptiste Camille Corot, peintre majeur du 19ème siècle, en lui apportant un éclairage complémentaire.

En effet, elle dévoile une production parallèle à celle officielle du peintre reconnu de paysages ancré dans la tradition classique et inconnue tant de son temps qu'aujourd'hui encore pour le grand public, qui s'épanouit dans le secret de son atelier, et concerne le genre du portrait, de la figure au nu.

La monstration se développe de manière chronologique en une soixantaine de chefs d'oeuvre dont la quasi totalité détenues à l'étranger ce qui implique de ne pas s'en dispenser.

Le Peintre et ses modèles : l'oeuvre janusienne de Corot

Avec la peinture de figure, Corot, le maître reconnu du paysage surnommé le "bon-papa Corot", doyen des naturalistes, co-fondateur de l'Ecole de Barbizon, précurseur des impressionnistes, "le seul maître" selon Claude Monet, et annonciateur de l'émergence de la peinture moderne, quitte sa zone de confort en se mesurant non seulement à son art, à travers le portrait, mieux considéré dans la hiérarchie des genres picturaux, et au genre noble du nu, mais à ses homologues tant générationnels que ceux de la "nouvelle peinture".

Entre tradition et modernité, il commence par le portrait intimiste de ses proches dans la veine réaliste, il travaille également sur la figure féminine dans le cadre d'un syncrétisme avec le classicisme, à la manière du portrait de la renaissance ("Femme à la perle", "La blonde Gasconne", "Sibylle")) ainsi également en déclinant le thème de la liseuse de la peinture hollandaise du 17ème siècle ("Liseuse dans la campagne") et celui de la mélancolie à la façon de la Renaissance allemande ("La lecture interrompue").

Avec le recours aux modèles, il pratique la figure pittoresque avec notamment celle de l'Italienne en costume folklorique qui lui permet d'introduire une distanciation par rapport à l'espace-temps contemporain, modèle qu'il met en scène également quand il décline le sujet de l'atelier comme une méditation sur l'art.

Si pour le nu, la facture de "Marietta ou l'Odalisque romaine" de 1843 à la manière d'Ingres est cependant détachée de tout contexte quel qu'il soit, pour les superbes nus réalisés postérieurement Corot réintroduit la distanciation avec le "prétexte" mythologique ("Bacchante au tambourin", "La Bacchante à la panthère") qui lui permet, également aiguillonné par l'audacieux "Déjeuner sur l'herbe" de Edouard Manet qui combine paysage, portrait et nu, de travailler la fusion de la figure et du paysage.

Et en 1874, un an avant sa mort à 79 ans, il saute le pas ultime de la fusion de la modernité et de l'idéal clasique avec "La Dame en bleu", dernier portrait de Emma Daubigny, son modèle favori, en costume contemporain et pensive entre deux tableaux de paysage.

Pour approndir la visite, ne pas rater la conférence de Sébastien Allard, le commissaire de l'exposition, donnée le 14 mars 2018 à l'Auditorium du Musée du Louvre.

 

En savoir plus :

Le site officiel du Musée Marmottan-Monet

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)
avec l'aimable autorisation du Musée Marmottan-Monet


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 Avril 2019 : 365 jours par an

Ce week end c'était le Disquaire Day, l'occasion de rappeler que vos disquaires, comme vos libraires ont une santé fragile et qu'il est important de les soutenir tout au long de l'année. Alors allez acheter vos disques et vos livres dans vos commerces de proximités, leurs bons conseils valent mieux que les frais de port offerts.

Du côté de la musique :

"A thousand voices" de Yules
"Dernier voyage" de Accident
"Avancer" de Tarsius
"Partitions" de Orouni
"Sola" de Dziedot Dzimu, Dziedot Augu
Laurent Montagne en interview, autour de "Souviens-toi" à retrouver pour une session acoustique de 4 titres
"Homme demain" de Monsieur et tout un Orchestre
Rencontre avec Le Bal des Enragés
"Free" de In Volt
"Macadam animal" de Guillo
"Replica" de Cassia
et toujours :
"Soleil, soleil bleu" de Baptiste W. Hamon
"Whoosh !" de The Stroppies
"Vonal Axis" de Steeple Remove
"Moderniste" de Les Vents Français
"Requiem" de AqME
"Hand it over" de Hat Fitz & Cara
"François Couperin : Concerts royaux" de Christophe Rousset & Les Talens Lyriques
"Journey around the truth" de Andy Emler & David Liebman
A l'occasion du concert de Novatom et des Sheriff à Montbrison nous les avons rencontré :Interview de Novatom,Interview des Sheriff
"Ce qui nous lie" de Mes Souliers sont rouges

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"JR" à la Grande Halle de La Villette
"Je suis Fassbinder" au Théâtre du Rond-Point
"Dieu habite Dusseldorf" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Amour en toutes lettres" au Théâtre de Belleville
"Cinq ans d'âge" au Théâtre Essaion
"Tchekhov à la folie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Célébration" au Théâtre de Belleville
"Lewis Furey - Haunted by Brahms" au Théâtre du Rond-Point
"Close"
"Into the little hill" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
des reprises:
"Matka" au Théâtre-Laboratoire Elizabeth Czerzuk
"La petite fille de Monsieur Lihn" au Théâtre de l'Epée de Bois
"L'Autre fille" au Studio Hébertot
"Voyage au bout de la nuit" au Théâtre Tristan Bernard
"Laura Laune - Le diable est une gentille petite fille" au Trianon
"Gainsbourg For ever" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en avril

Expositions avec :

"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Seule à mon mariage" de Marta Bergman
Oldies but goodies avec"Paris qui dort" de René Clair dans le cadre de sa rétrospective à la Cinémathèque française
et la chronique des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Vindicta" de Cédric Sire
"Mujurushi, le signe des rêves, Vol. 1 & 2" de Naoki Urasawa
"La guerre des autres, rumeurs sur Beyrouth" de Bernard Boulad, Paul Boan, Gael Henry
"Je ne sais rien d'elle" de Philippe Mezescaze
"En lieu sûr" de Ryan Gattis
"Deux femmes" de Song Aram
"3 minutes " de Anders Roslund & Borge Hellstrom
"1793" de Niklas Natt Och Dag
et toujours :
"Barracoon" / "Article 36" de Zora Neale Hurston / Henri Vernet
"C'est aujourd'hui que je vous aime" de François Morel & Pascal Rabaté
"Ce que cela coûte" de Wilfred Charles Heinz
"L'enquête Hongroise, le tour du monde 1" / "Vous êtes de la famille ?" de Bernard Guetta / François Guillaume Lorrain
"La cartographie des Indes boréales" de Olivier Truc
"La guerre des scientifiques" de Jean Charles Foucrier
"Mémoire brisée" de E.O. Chirovici
"Parasite" de Sylvain Forge

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=