Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Van Dongen & le Bateau-Lavoir
Musée de Montmartre  (Paris)  Du 16 février au 26 août 2018

Kees Van Dongen compte parmi les neuf figures consacrées de la peinture néerlandaise qui scandent l'exposition "Les Hollandais à Paris 1789-1914" proposée au Petit Palais dans le cadre de l'Année culturelle néerlandaise en France. » (2017-2018),

Concomittament, l'exposition monographique lui est consacrée, "Van Dongen & le Bateau-Lavoir" se tient fort logiquement au Musée de Montmartre, dès lors qu'elle est retrace sa période montmartroise lorsqu'il a commencé à travailler au fameux Bateau-Lavoir puis dans des ateliers rue Lamarck en 1908 et rue Saulnier jusqu'en 1913.

Une période fondatrice que les commissaires Anita Hopmans, responsable de recherche à l'Institut Néerlandais d’Histoire de l’Art de La Haye, et Saskia Ooms, responsable de la conservation au Musée de Montmartre, proposent de (re)découvrir en une soixantaine d'oeuvres dispensées dans un didactique parcours chronologique scénographié par l'Atelier Maciej Fiszer qui a joué la carte de la couleur pour dynamiser l'espace muséal.

Van Dongen à Montmartre, la naissance d'un Fauve

Comme ses homologues compatriotes, Van Dongen vient à Paris en 1897 dans le cadre d'un voyage en France comparable au voyage en Italie du 18ème siècle, mais y revient en 1899 pour y rester et y faire belle carrière.

Car "l'indésirable venu des polders de la Hollande" aux idées libertaires est en quête tant de reconnaissance artistique que de notoriété et, dès 1904, il affirme son ambition picturale.

Ainsi il expose au Salon des Indépendants et dans les galeries parisiennes ayant pignon sur rue avec des paysages néo-impressionnistes, dans lesquels se sent l'influence de son aîné et compatriote Van Gogh ("Le Sacré Choeur-Matin", "Maisons à Montmartre", "La pente aux arbres"), des scènes de genre expressionnistes ("Le Moulin Rouge-Le Promenoir", "Les Fêtards") et des portraits qui annoncent le Fauve. ("Femme rattachant son jupon", "La buveuse d'absinthe").

Car il saura oeuvrer de manière stratégique en se positionnant en outsider pour se démarquer des deux pôles de son temps, le cubisme de Picasso et le modernisme décoratif de Matisse en optant pour le fauvisme et la figuration expressionniste, privilégiant le genre du portrait alors décrié et qui en fera un acteur du Tout Paris cosmopolite des Années Folles.

En 1905, Van Dongen devient “le grand incendiaire de la peinture” avec son parti-pris d'une chromatisme violent qui préside aux toiles qui immortalisent les lieux de divertissement populaire de la Butte tel le cirque, les carrousels ("Le manège de cochons") et les cabarets et ses protagonistes ("Les artisans du cirque", "L'écuyère", "Portrait de vieux clown").

Et surtout il crée un archétype féminin singulier et unique, avec son grand regard cerné de noir et sa chair voluptueuse, indissociablement lié à son nom pour le grand public, dont le prototype est "Les deux yeux" et le modèle Fernande Olivier dont le portrait est retenu pour l'affiche de l'exposition.

Ce traitement stylistique, qui lui vaut d'être copieusement éreinté par le critique d'art André Salmon comme "le peintre des boudoirs payants, des lupanars, du retroussé", nul dans l'art de la composition, qui confond sa palette de couleurs avec la boîte à maquillage des prostituées", s'épanouit jusqu'au monumental tableau intitulé "Les Lutteuses de Tabarin" par lequel il défie les picassiennes "Demoiselles d’Avignon".

En 1912, il abandonne Montmartre et traverse la Seine pour s'installer à Montparnasse, le nouveau pôle culturel avant-gardiste parisien. Finie la vie de bohême, Vive la période cocktail ! Ses modèles ne sont plus les petites femmes de Pigalle à la sensualité plébéienne mais les dames alanguies du "beautiful people" de la Rive gauche aisée pour lesquelles il use d’un naturalisme stylisé et d'une palette pastellisée.

Mais ceci est une autre histoire...

 

En savoir plus :

Le site officiel du Musée de Montmartre

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)
avec l'aimable autorisation du Musée de Montmartre


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 janvier 2019 : Du vieux, du neuf, du beau

Cette semaine on a rencontré Jean Pierre Kalfon qui sera en concert avec Jad Wio, on est allé au théâtre, au cinéma, on a écouté des disques et vu des expositions... Bref, on s'est fait plaisir pour vous offrir un sommaire riche et éclectique, cette semaine encore. C'est parti.

Du côté de la musique :

"Remind me tomorrow" de Sharon Van Etten
"Todhe todhe, volume 3" de Pierre de Bethmann Medium Ensemble
Rencontre avec Jean Pierre Kalfon qui sera en concert avec Jad Wio le 24/01
"Bottle it in" de Kurt Vile
"Abandonnée / Maleja" de La Tène
"Transparence" de TOOOD (That Obscure Object Of Desire) à retrouver également en interview mais aussi pour une superbe session électrique de 4 titres à prolonger par leur passage dans l'émission Trifazé de Radio Campus à réécouter ici
"Assume form" de James Blake
"Desert eyes" de (Thisis) Redeye
"L'étrangère" de Andéel
"They are here" de Falaises
"Emigrar" de Irina Gonzalez
"Unwind EP" de Liquid Bear
et toujours :
"Origami harvest" de Ambrose Akinmusire
"La fille de l'air" de Evelyne Gallet
"Egdes" de F/LOR
"Chemin vert" de Joseph Fisher
"Lignes parallèles : Haydn, Lipatti, Mozart" de Julien Libeer et les Métamorphoses et Raphael Feye
"Bien avant que le soleil se lève" de Screamming Kids
"The white album" de The Beatles
"Scenario" de Ysé Sauvage

Au théâtre :

les premiers spectacles de l'année :
"Retour à Reims" à l'Espace Cardin
"The Scarlet letter" au Théâtre de la Colline
"Arctique" aux Ateliers Berthier
"Insoutenables longues étreintes" au Théâtre de la Colline
"Le Faiseur de théâtre" au Théâtre Dejazet
"Certaines n'avaient jamais vu la mer" à la Manufcature des Oeillets
"Microfictions" au Lavoir Moderne Parisien
"Le Presque rien et le Quelque chose" au Lavoir Moderne Parisien
"Convulsions" au Théâtre Ouvert
"Les Yeux d'Anna" au Théâtre 13/Seine
"La Dama Boba" au Théâtre 13/Jardin
"Ils n'avaient pas prévu qu'on allait gagner" à la MC93 à Bobigny
"Proust en clair" au Théâtre de la Huchette
"Dans la peau de Cyrano" au Théâtre Le Lucernaire
"Prévert" au Théâtre du Rond-Point
"Braise et Cendres" au Théâtre Le Lucernaire
et les reprises:
"Sang négrier" à la Folie Théâtre
"Le Portrait de Dorian Gray" au Théâtre Le RAnelagh
"Le Paradoxe des jumeaux" au Théâtre de la Reine Blanche
"Les Femmes de Barbe-Bleue" au Lavoir Moderne PArisien
"1830 - Sand, Hugo, Balzac : tout commence…" au Théâtre Essaion
"Michael Kohlhaas, l'homme révolté " au Théâtre Essaioon
"Je buterai bien ma mèr eun dimanche" au Point Virgule
"Cabaret Louise" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Mon Coeur" au Théâtre Paris-Villette
"Europa" au Lavoir Moderne Européen
"Odyssée" au Théâtre Montmartre-Galabru
"F(r)ictions" à la Grande Halle de La Villette
et les autres spectacles à l'affiche en janvier

Expositions avec :

avec la dernière ligne droite pour :
"Caravage à Rome " au Musée Jacquemart-André
"Alphonse Mucha" au Musée du Luxembourg
"Trésors de Kyoto - Trois siècles de création Rinpa" au Musée Cernushi
"L'Asie rêvée d'Yves Saint-Laurent" au Musée Yves Saint-Laurent
"La Fabrique du Luxe" au Musée Cognacq-Jay
"Il était une fois Sergio Leone" à la Cinémathèque française

les films de la semaine :
"Ma vie avec James Dean" de Dominique Choisy
et la chronique des autres sorties de janvier

Lecture avec :

Présentation du Festival de la Bande Dessinée d'Angoulême #46
"Anatomie d'un scandale" de Sarah Vaughan
"Ce que je peux enfin vous dire / Devenir" de Ségolène Royal / Michelle Obama
"Essence" de Fred Bernard & Benjamin Flao
"Foulques" de Véronique Boulais
"Le pays des oubliés" de Michael Farris Smith
"Les amochés" de Nan Aurousseau
"Phagocytose" de Marcos Prior & Danide
et toujours :
"Des hommes couleur de ciel" de Anais Llobet
"La femme de marbre" de Louisa May Alcott
"La transparence du temps" de Leonardo Padura
"Les couleurs de Fosco" de Paola Cereda
"Oiseau de nuit" de Robert Bryndza
"Philo & co : A la poursuite de la sagesse" de Michael F Patton et Kevin Cannon
"Vesoul, le 7 janvier 2015" de Quentin Mouron
"Vigile" de Hyam Zaytoun"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=