Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Nouvelle histoire de la Révolution
Annie Jourdan  (Editions Flammarion)  février 2018

"Rien n’est définitivement écrit. En histoire, plus qu’ailleurs". C’est par cette maxime que se présente la couverture du nouveau livre écrit par Annie Jourdan, Nouvelle histoire de la Révolution, publié aux éditions Flammarion.

Annie Jourdan est une historienne spécialiste de la Révolution et de l’Empire. Elle a notamment écrit il y a une dizaine d’années un premier ouvrage, La Révolution, une exception française ?.

Pour Annie Jourdan, la Révolution a mauvaise réputation, notamment à cause de la violence de la Terreur qui a tendance à occulter la belle universalité des principes de la Révolution. A travers ce livre, l’auteur nous invite donc à reconsidérer ce moment fondateur de notre modernité. Pour ce faire, et pour rédiger son ouvrage, Annie Jourdan s’est appuyée sur de nombreuses archives (des actes, des lettres, des courriers mais aussi des mémoires) avec la volonté de repartir de zéro pour s’éloigner de l’historiographie du 19ème siècle, adoptant une approche non-conformiste. D’où le titre, une Nouvelle histoire de la Révolution, fruit d’un travail de plus de 10 ans pour l’auteur.

Le livre est construit autour de trois grandes parties : la guerre civile, la guerre extérieure et le roman national et la révolution. La première partie, la plus longue du livre nous invite à revivre les événements de la Révolution sous le prisme de la guerre civile. Cela permet alors d’expliquer la violence qui a pu se déployer au cours de cette révolution. Cette Révolution française s’apparenterait alors à une guerre civile. Dans ce contexte de guerre, la Terreur est alors remise en cause, notamment dans son appellation. Annie Jourdan n’hésite pas à dire que la Terreur porte mal son nom et que le nombre de morts qui lui est associée n’a pas l’ampleur qu’on veut bien lui donner.

Cette première partie est construite autour de chapitres courts évoquant les grandes peurs entre 1786 et 1792, le temps de la guerre ensuite, l’impossible unité des années 1793-1794, la période thermidorienne et le directoire. La deuxième partie concernant la guerre extérieure revient sur les nombreux silences de l’historiographie qui a eu tendance à oublier le rôle qu’ont pu jouer les patriotes étrangers dans la propagation en Europe des idéaux révolutionnaires. Annie Jourdan décide donc dans cette seconde partie d’aborder la politique extérieure de la France en Europe et la création des Républiques dites sœurs afin d’attribuer à l’une et aux autres leurs responsabilités dans le cours des évènements.

La dernière partie, intitulée roman national et révolution revient principalement sur les révolutions anglaises et américaines qui ont précédé la Révolution française en n’oubliant pas non plus les révolutions qui l’ont suivie. Annie Jourdan insiste sur la violence de la guerre d’indépendance au travers des milices révolutionnaires et des comités de sûreté qui ont fait régner une terreur dans les Etats du Sud. Elle nous montre que les historiens ont préféré privilégier le roman national et encensé les pères fondateurs au détriment des simples citoyens, qu’ils ont longtemps opposé une révolution libérale et pacifique à la sanglante révolution française.

Le livre se termine par une postface dans laquelle Annie Jourdan prend le soin d’apporter quelques précisions qu’elle juge utiles. Pour elle, toute révolution est une guerre civile et la signification des mots est importante pour leur utilisation. Parmi les mots qui posent problème se trouve le terme de terreur, encore et toujours. Enfin, elle explique que cette "terreur" n’est pas une exception française, qu’elle a touché de nombreux autres pays.

Nouvelle histoire de la Révolution est donc un livre qui m’a passionné car il éclaire de façon plus nuancée l’histoire même de la France depuis 1789. L’ouvrage porte très bien son titre tant l’auteur, grâce à une perspective comparatiste a voulu donner une dimension nouvelle à l’analyse de cette période historique.

Annie Jourdan nous offre donc une très grande fresque de la Révolution, entre vérité et légendes.

 
En savoir plus :
Le Facebook d'Annie Jourdan

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 avril 2018 : En avril, pour la culture, suis notre fil

C'est reparti pour une semaine culturel. Suivez notre fil d'actualité culturel, ici, sur Facebook, Twitter, Youtube. Vous y trouverez de quoi réjouir ce qu'il se trouve entre votre 2 oreilles ! c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"27 passports" de The EX
"Simple appareil" de Lofofora
"Haydn : 3 sonatas" de Arthur Ancelle
Interview de Da Silva
"Room 102" de Hotel
"Deux ans pour résoudre un puzzle 2 pièces" de Lucarne
"Where the weather went" de Newton Colours
"Absence" de Niki Niki
"Born to try" de Part-Time Friends
"Plaisir moderne" de Scratchophone Orchestra
"Your queen is a reptile" de Sons of Kemet
"Memory Sketches" de Tim Linghaus
et toujours :
"No Mercy in this land" de Ben Harper & Charlie Musselwhite
"After the fall" de Keith Jarrett, Gary Peacock et Jack DeJohnette
"This is not hollywood" de Greg Kozo
"Quatre vingt huit" de Guillaume Poncelet
"One EP" de Hey Sarah
"Ventriloquism" de Meshell Ndegeocello
Mezzanine et Undervoid dans une sélection de singles et EP
"Années 1970-1985" de Pierre Bartholomée
"Shake, burn and love" de Red Money
"Dollhouse" de The Pack A.D.
"The skull defekts" de The Skull Defekts
"Rêves américains, tome 1, la ruée vers l'or" de Thomas Hellman
Interview de I Am Stramgram autour de son album "Tentacles", retrouvez également I Am Stramgram en session live pour 3 titres

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Conférence des Oiseaux" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Racine²" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Still life" au Théâtre Les Déchargeurs
"Hugo au bistrot" à la Scène Thélème
"MAMMA" à La Loge
"Le Monte-plats" au Théâtre Le Lucernaire
"Mort, je serai devenu nécessaire" à la Manufacture des Abbesses
"Gilles Ramade - Piano Furioso" au Grand Point Virgule
"Qui suis-je ?" au Théâtre de l'Etincelle à Rouen
des reprises à ne pas rater :
"Tertullien" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Meilleurs Alliés" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
et les chroniques des autres spectacles d'avril

Expositions avec :

"Gustav Klimt" à l'Atelier des Lumières
"Artistes & Robots" au Grand Palais

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Katy says goodbye" de Wayne Roberts
"Jersey Affair" de Michael Pearce
les chroniques des sorties de mars
et les chroniques des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Ghetto brother, Une légende du bronx" de Julian Voloj & Claudia Ahlering
"Histoire de la France" de Jean Christian Petitfils
"J'apprends le français" de Marie France Etchegoin
"La fabrique des corps, des premières prothèses à l'humain augmenté" de Héloise Chochois
"La saison des feux" de Celeste NG
"Les enfants du fleuve" de Lisa Wingate

et toujours :
"Alain Bashung, Fantaisie militaire" de Pierre Lemarchand
"La mise à nu" de Jean Philippe Blondel
"La symphonie du hasard, livre 2" de Douglas Kennedy
"La vie secrète d'Elena Faber" de Jillian Cantor
"Le dossier M, livre 2" de Grégoire Bouillier

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=