Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pierre Barouh, l'art des rencontres
Marie-Laure Désideri et Christian Argentino  DVD ESC Conseils mars 2018

Réalisé par Marie-Laure Désideri et Christian Argentino. France. Documentaire. 52 minutes (Sortie le 13 mars 2018).

Quel plaisir que ces retrouvailles avec ce touche-à-tant de belles choses, à la voix si délicate et si naturellement chantante qu'on la croirait brésilienne...

Vie vagabonde, maraudeuses, assoiffée de rencontres qui se réalisent sans qu'il faille les chercher ni les provoquer, telle est la vie merveilleuse de Pierre Barouh.

Vie modeste et géniale comme ce documentaire "France 3 régions" où, dans chaque image, résonnent les échos de ce bonheur de chanter.

Dans "Pierre Barouh, l'art des rencontres" de Marie-Laure Désideri et Christian Argentino, on partira de Levallois-Perret pour le Deauville de Lelouch, le Brésil de Baden-Powell, la Vendée verdoyante de son enfance cachée. Filmé à l'âge de la vieillesse, Pierre Barouh est mieux qu'un beau vieillard, c'est ici un jeune homme éternel qui n'a rien perdu de son charme, de son éclat, de son talent.

En le voyant, en l'écoutant, on a toujours l'impression qu'on est face à un dilettante, pour qui faire un tour de scooter dans Paris est l'occasion d'écrire ses petites chansons. Alors, qu'on le sait bien, une écriture aussi pure et simple nécessite un réel art poétique, une très savante écriture qui n'est pas à la portée du premier parolier venu.

Passeur, créateur du label Saravah, il a ouvert - entre beaucoup d'autres - ses portes musicales à Brigitte Fontaine et Jacques Higelin. On verra le grand Jacques –-que l'on salue bien bas pour fêter sa toute fraîche accession à l’éternité - jouer du banjo dans des rues provençales et dans un noir et blanc soixante-huitard.

Alimentant Saravah avec les droits d'auteur de ses chansons, Pierre Baroud a été d'une grande générosité. Du jazz à la musique africaine, de Jean-Roger Caussimon à l'accordéoniste Daniel Mille, il aura toujours édité ce qu'il voulait, ce qu'il aimait.

De sa retraite vendéenne, où il regarde un extrait de "Saravah", son film éponyme sur la chanson française, à Tokyo où il a trouvé son autre paradis et une gloire surprenante, Pierre Barouh continue de susciter des amitiés et des admirations. A la tombée de cette existence bien remplie, il est aussi temps pour lui d'évoquer, avec l'extrême pudeur de quelqu'un qui chante le bonheur plutôt que le malheur, ses parents Sarah et Raphaël...

"Pierre Barouh, l'art des rencontres" de Marie-Laure Desideri et Christian Argentino est un documentaire indispensable dans la dévéthèque d'un honnête homme du nouveau siècle, qui sait forcément qu'il ne faudra jamais oublier les grandes "petites chansons" de Pierrot Barouh.

 

 

 

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=