Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Alain Bashung : Fantaisie militaire
Pierre Lemarchand  (Editions Densité)  janvier 2018

La musique de Bashung est intimement liée à son parcours personnel, et à ses dérives, ses travers et ses émotions. Il faut avoir vécu Bashung de l’intérieur pour en cerner tous les contours, c’est en tout cas ce que semble vouloir nous faire comprendre Pierre Lemarchand au travers de son récit simple et exhaustif, où si l’admiration est palpable, elle ne vire jamais à la complaisance ou à l’aveuglement du fan transi, ce qui serait une erreur de taille lorsque l’on connaît l’humilité de Bashung et le regard qu’il portait sur son travail, notamment à partir de Novice.

Pierre Lemarchand propose donc un ouvrage qui vous plonge au cœur du travail et de l’âme de Bashung. Un livre à découvrir si le sujet vous intéresse. Mais un livre que vous pouvez aussi lire, même si vous n’êtes pas le passionné le plus acharné à propos de Bashung, mais que la musique et son processus créatif vous intéressent. Un livre à lire avec les oreilles en somme.

Classifier les disques de Bashung en fonction de leur qualité tient du véritable challenge et surtout, n’apporterait pas grand-chose à la grandeur de son œuvre. Néanmoins, parmi les disques les plus marquants de l’artiste, Fantaisie Miliaire figure sans nul doute dans le peloton de tête. Depuis Novice, Alain Bashung, a amorcé une pente ascendante dans une carrière déjà bien remplie. Le livre de Pierre Lemarchand retrace avec justesse le parcours créatif du disque le plus célébré, par le public mais aussi par la profession.

Sortant du succès de "Osez Joséphine" et "Chatterton, et en pleine dépression liée à la séparation avec Chantal, sa compagne depuis de nombreuses années et l’éloignement avec son fils, Alain Bashung travaille avec Jean Fauque sur les textes. Jean Fauque noircit des dizaines de feuilles, Bashung taille, retaille, détaille. Suivra un long processus de composition, de production, et décomposition et de recherches avec les nombreux collaborateurs auxquels Bashung laisse souvent toute latitude. En effet, il choisit avec précision et importance ceux qui vont l’entourer pour créer son nouvel album, alors son premier réflexe est de les laisser s’exprimer, pour ensuite n’en garder que la quintessence. Sur ce point, l’album est une réussite totale. Il va croiser le chemin des Valentins, Rodolphe Burger, Andrian Utley, Ian Caple, Jean Lamoot, et quelques autres que nous vous laisserons le soin de découvrir en parcourant les pages de cet ouvrage passionnant et très bien écrit. Les faits et les différentes étapes sont relatés avec justesse et sans effet de style, ne se permettant pas de parasiter l’histoire, apportant un éclairage intéressant sur une œuvre en clair-obscur.

La biographie, sortie il y a quelques années, signée par Marc Besse, et préfacée par Jean Fauque amenait déjà quelques réponses concernant la réalisation de l’album le plus emblématique du chanteur. Le complément indispensable à tous les amateurs de Bashung, version Deluxe de Fantaisie Militaire comportant deux CD de bonus de démo, et un texte lui aussi très fourni, permettait quant à lui de suivre presque étape par étape l’évolution de l’album, et de comprendre comment Bashung travaillait, apportant parfois deux trois, voire cinq ou six versions différentes versions pour un seul et même titre pour ne garder que les instants les plus lumineux en les synthétisant en dernier lieu.

Le remarquable ouvrage de Pierre Lemarchand permet donc de revenir sur la complexité de Bashung, sa détresse intérieure, son processus créatif particulier, mais aussi son attachement sincère, profond et durable aux collaborateurs qui lui étaient les plus précieux et dont il n’hésitait pas à reconnaître les apports. Le recueil de Pierre Lemarchand possède toutes ces qualités notables mais aussi le recul et la sobriété nécessaires à l’immersion totale dans l’œuvre majeure de cet Alain Bashung qui manque tant au paysage musical français.

 

En savoir plus :
Le Facebook de Pierre Lemarchand


Jack Line         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 juillet 2018 : Allons z'enfants !

On continue le tour des festivals avec les Eurockéennes et le Hellfest, mais aussi le Off d'Avignon et plein d'autres belles choses à découvrir tout de suite dans le sommaire de la semaine :

Froggeek' s Delight :

"Detroit : Become Human" de Quantic Dreams sur PS4
La mode du Battle Royale va-t-elle tuer la créativité
dans le jeu vidéo ?

Du côté de la musique :

"Cover me session" de Hugo
On démarre la revue des festivals avec le Hellfest où nous avons passé 3 jours de folie :
Vendredi au Hellfest avec Joan Jett, Meshuggah, Juda Priest, A Perfect Circle...
encore le Hellfest le Samedi avec Rise of the Northstar, Pleymo, Deftones, Dimmu Borgir...
et on fini le Hellfest le Dimanche avec Megadeth, Iron Maiden, Marilyn Manson...

changement de décor, Vendredi au Eurockéennes de Belfort avec Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails...
toujours les Eurocks, la journée du samedi en compagnie de Truckks, Queens of the Stone Age, Jungle ... (et semaine prochaine, le dimanche)
retour sur les 4 jours au festival de Beauregard :
Vendredi avec Charlotte Gainsbourg, Orelsan, Jack White, MGMT...
Samedi avec Eddy de Pretto, Black Rebel Motorcycle Club, Simpl Minds...
Dimanche avec Parquet Courts, The Breeders, At the Drive In, Bigflo & Oli...
et le bouquet final du lundi avec Depeche Mode, Girls in Hawaii et Concrete Knifes
et toujours :
"The symphonies" de Arvo Part
"Chambre noire" de Alexandre Nadjari
"What we've drawn" de Fuzeta
"Avec du noir avec du blanc" de Olivier Depardon
Shaggy Dogs en interview autour de leur album "All Inclusive"
"Murmures" de Tom Bourgeois

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Italienne, Scène et Orchestre" à la MC 93 à Bobigny
"Bohême, notre jeunesse" à l'Opéra Comique
"Les Liaisons dangereuses" au Théâtre de Nesle
"Dîner de famille" au Théâtre d'Edgar
"Seconde chance" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
dans le cadre du Festival au Village à Brioux-sur-Boutonne :
"Les Gravats"
"Au Banquet de Gargantua"
les chroniques des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon
et les chroniques des spectacles à l'affiche pour l'été parisien

Expositions avec :

"Kent Monkman - Beauty and the Beasts" au Centre Culturel Canadien
et la dernière ligne droite pour :
"Mary Cassatt - Une impressionniste américaine à Paris" au Musée Jacquemart-André
"Corot - Le Peintre et ses modèles" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Paul Sanchez est revenu !" de Patricia Mazuy
"Penché dans le vent!" de Thomas Riedelsheimer
dans la catégorie Oldies but Goodies en version restaurée :
"Les Dames du Bois de Boulogne" de Robert Bresson
"Laura nue" de Nicolo Ferrari
les chroniques des sorties de juin
et les chroniques des autres sorties de juillet

Lecture avec :

"Génocide(s)" de Kazuaki Takano
"Le dernier tableau de Sara de Vos" de Dominic Smith
"Réveille-toi !" de François Xavier Dillard
"Le président a disparu" de Bill Clinton et James Patterson
"Sur un mauvais adieu" de Michael Connelly
et toujours :
"Histoire du fascisme" de Frédéric le Moal
"Jesse le héros" de Lawrence Millman
"Taqawan" de Eric Plamondon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=