Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Big Bang - Destruction et création dans l'art du 20ème siècle
Centre Pompidou  (Paris)  Du 15 juin 2005 au 27 février 2006

Le Centre Pompidou propose une exposition exceptionnelle pour une "nouvelle lecture de l'histoire de l'art comme champ ouvert à l'expérimentation" à travers 850 œuvres.

Le 20ème siècle y est envisagé comme le siècle du Big Bang pendant lequel l'art s'est complètement renouvelé selon un schéma de destruction créative.

Une exposition à voir et à revoir, en prenant le temps de se poser dans chaque salle que nous vous proposons de découvrir en deux épisodes.

Après, le big bang conduisant au ré-enchantement, voici un aperçu des forces créatrices qui ont guidé les artistes.

L'archaïsme, retour vers le futur

Dès le début du 20ème siècle, la découverte des arts primitifs, dont les caractéristiques semblent si bien correspondre aux recherches empiriques des artistes modernes, génère une régression vers toutes les pulsions du cerveau archaïque qui sont érigées en forces créatrices originelles.

Il faut mettre la raison en sommeil pour que se libèrent les forces créatrices des affects liées à l'abandon des règles et du libre arbitre qui annihilent l'acte créatif. Ainsi, la régression ("Seul" d'Eugène Leroy),

l'enfance ("La jeune idiote" de Paul Klee, Mickey Bato), le fantasme, la folie, l'onirisme ("Hallucination partielle" de Salvador Dali), l'hybridation ("La balançoire" de Fabrice Hybert et "Modèle Rouge" de Robert Magritte) sont-ils par essence féconds en terme de créativité artistique.

Du sexe comme terrain exploratoire de l'art

Le corps, qu'il soit profane ou sacré, ("Le couple" de John de Andréa) est l'objet de toutes les transgressions, de la mariée au travesti (les photos de Robert Mathlethorpe, Andy Warhol et Diane Arbus) en passant par l'image christique ("Bewtiful& Stwong " de Peter Saul).

 

 

 

 

 

 

 

Toutes les pratiques sexuelles, voyeurisme ("La pisseuse" de Pablo Picasso), obscénité, prostitution ("Joella" d'Ed Pasche), l'inceste (les photos de Michel Journiac), le viol ("Le viol" de Magritte), sont factuellement source d'inspiration sans connotation morale.

Sur fond de guerre

Siècle des révolutions et des guerres mais aussi des génocides et de la barbarie, le 20ème siècle a produit un art historique résultant du devoir de mémoire ("To the supreme being" de Kiefer Amselm et "Cheval majeur" de Toni Grand).

 

 

 

 

 

Mais il suscite également le questionnement sur la fragilité et la contingence de la condition humaine ("Infiltration homogen fur konzertrugel" de Joseph Beuys).

De l'esprit de subversion

Humour noir, grotesque, dérision, absurde, toutes les déclinaisons de la subversion vont nourrir l'action artistique.

Pastiches et parodies fleurissent ("Gaby d'Estrées" d'Alain Jacquet, la "Joconde" de Marcel Duchamp)et le grotesque s'affiche ("The moroccan de John Currin, "Architecture and morality" de Glenn Brown et "Le stropiat" de Magritte)

pour aller jusqu'à l'absurde et le kitsch ("Le mannequin" d'Alain Sechas, les gnomes de Philippe Starck)

Une mélancolie pérenne

Le monde révolu, dont la fin a été si ardemment souhaité, hante encore les esprits et la nostalgie doublée d'inquiétude face au réel et au néant existentiel devient également source d'inspiration

("Le portrait d'Iturrino" d'André Derain, "La journaliste Sylvia von Harden" d'Otto Dix, le "Portrait du comte Saint Genois d'Anneaucourt" de Christian Schald, "Sans titre" de Cindy Sherman)

 

 

jusqu'à produire d'inquiétantes étrangetés surréalistes ("Robe de chair pour albinos anorexique" de Jana Sterbak, le pied de Duchamp )


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une exposition à voir...et à revoir.

 

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

L'exposition Big Bang : de la destruction au ré-enchantement

Crédits photos : Thomy Keat (sauf 6, 7, 9 et 15 MM)
avec l'aimable autorisation du CNAC.


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 2 août 2020 : Une petite pause s'impose

Le mois d'août arrive. Sans les festivals, l'actualité culturelle sera plus calme mais nous serons toujours là pour vous tenir compagnie chaque semaine notamment sur Twitch. Commençons par le replay de la Mare Aux Grenouilles #8 (la prochaine sera le 29 août) et bien entendu le sommaire habituel.

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

chez soi avec des comédies blockbusters at home :
"Lady Oscar" de Guillaume Mélanie
"La vie de chantier" de Dany Boon
"Post-it" de Carole Greep
"Mon meilleur copain" de Eric Assous
"L'ex-femme de ma vie" de Josiane Balasko
"Un point c'est tout" de Laurent Baffie
et de l'eclectisme lyrique avec :
"L'Ange de feu" de Serge Prokofiev revisité par Mariusz Trelinski
les antipodes stylistiques avec "L'Enfant et les Sortilèges" de Maurice Ravel par James Bonas et "Dracula, l'amour plus fort que la mort" de Kamel Ouali
et le concert Hip-Hop Symphonique avec des figures du rap et l'Orchestre Philharmonique de Radio France

Expositions :

en virtuel :
"Warhol" à la Tate Modern de Londres Exhibition Tour avec l'exhibition tour par les commissaires et et 12 focus
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des impressionnismes de Giverny
avec l'audioguide illustré ainsi qu'une approche en douze focus
en real life :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
du vintage avec la version restaurée de "Quelle joie de vivre" de René Clément
un documentaire "Dawson City : le temps suspendu" de Bill Morrison
des films récents dans son salon :
"Hauts les coeurs !" de Solveig Anspach
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert
"Pieds nus sur des limaces" de Fabienne Berthaud
"Le Voyage aux Pyrénées" de Jean-Marie Larrieu et Arnaud Larrieu
"Dans Paris" de Christophe Honoré
"La promesse" de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Lecture avec :

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=