Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Big Bang - Destruction et création dans l'art du 20ème siècle
Centre Pompidou  (Paris)  Du 15 juin 2005 au 27 février 2006

Le Centre Pompidou propose une exposition exceptionnelle pour une "nouvelle lecture de l'histoire de l'art comme champ ouvert à l'expérimentation" à travers 850 œuvres.

Le 20ème siècle y est envisagé comme le siècle du Big Bang pendant lequel l'art s'est complètement renouvelé selon un schéma de destruction créative.

Une exposition à voir et à revoir, en prenant le temps de se poser dans chaque salle que nous vous proposons de découvrir en deux épisodes.

Après, le big bang conduisant au ré-enchantement, voici un aperçu des forces créatrices qui ont guidé les artistes.

L'archaïsme, retour vers le futur

Dès le début du 20ème siècle, la découverte des arts primitifs, dont les caractéristiques semblent si bien correspondre aux recherches empiriques des artistes modernes, génère une régression vers toutes les pulsions du cerveau archaïque qui sont érigées en forces créatrices originelles.

Il faut mettre la raison en sommeil pour que se libèrent les forces créatrices des affects liées à l'abandon des règles et du libre arbitre qui annihilent l'acte créatif. Ainsi, la régression ("Seul" d'Eugène Leroy),

l'enfance ("La jeune idiote" de Paul Klee, Mickey Bato), le fantasme, la folie, l'onirisme ("Hallucination partielle" de Salvador Dali), l'hybridation ("La balançoire" de Fabrice Hybert et "Modèle Rouge" de Robert Magritte) sont-ils par essence féconds en terme de créativité artistique.

Du sexe comme terrain exploratoire de l'art

Le corps, qu'il soit profane ou sacré, ("Le couple" de John de Andréa) est l'objet de toutes les transgressions, de la mariée au travesti (les photos de Robert Mathlethorpe, Andy Warhol et Diane Arbus) en passant par l'image christique ("Bewtiful& Stwong " de Peter Saul).

 

 

 

 

 

 

 

Toutes les pratiques sexuelles, voyeurisme ("La pisseuse" de Pablo Picasso), obscénité, prostitution ("Joella" d'Ed Pasche), l'inceste (les photos de Michel Journiac), le viol ("Le viol" de Magritte), sont factuellement source d'inspiration sans connotation morale.

Sur fond de guerre

Siècle des révolutions et des guerres mais aussi des génocides et de la barbarie, le 20ème siècle a produit un art historique résultant du devoir de mémoire ("To the supreme being" de Kiefer Amselm et "Cheval majeur" de Toni Grand).

 

 

 

 

 

Mais il suscite également le questionnement sur la fragilité et la contingence de la condition humaine ("Infiltration homogen fur konzertrugel" de Joseph Beuys).

De l'esprit de subversion

Humour noir, grotesque, dérision, absurde, toutes les déclinaisons de la subversion vont nourrir l'action artistique.

Pastiches et parodies fleurissent ("Gaby d'Estrées" d'Alain Jacquet, la "Joconde" de Marcel Duchamp)et le grotesque s'affiche ("The moroccan de John Currin, "Architecture and morality" de Glenn Brown et "Le stropiat" de Magritte)

pour aller jusqu'à l'absurde et le kitsch ("Le mannequin" d'Alain Sechas, les gnomes de Philippe Starck)

Une mélancolie pérenne

Le monde révolu, dont la fin a été si ardemment souhaité, hante encore les esprits et la nostalgie doublée d'inquiétude face au réel et au néant existentiel devient également source d'inspiration

("Le portrait d'Iturrino" d'André Derain, "La journaliste Sylvia von Harden" d'Otto Dix, le "Portrait du comte Saint Genois d'Anneaucourt" de Christian Schald, "Sans titre" de Cindy Sherman)

 

 

jusqu'à produire d'inquiétantes étrangetés surréalistes ("Robe de chair pour albinos anorexique" de Jana Sterbak, le pied de Duchamp )


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une exposition à voir...et à revoir.

 

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

L'exposition Big Bang : de la destruction au ré-enchantement

Crédits photos : Thomy Keat (sauf 6, 7, 9 et 15 MM)
avec l'aimable autorisation du CNAC.


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 17 novembre 2019 : 4 ans déjà

13 novembre 2015. inoubliable nuit de terreur dont on commémorait les 4 ans cette semaine. Un 13 novembre 2019 avec plein de concerts à Paris et un pincement au coeur pour beaucoup d'entre nous. Mais la vie continue, et elle doit continuer d'être culturelle et festive.

Du côté de la musique :

"L'année du loup" de Alma Forrer
"Lucarne" de Cassagrande
"Air India" de David Sztanke
"Immanent fire" de Emily Jane White
"Bach, Liszt, Wido : Organ works at La Madeleine" de Jae Hyuck Cho
"What's in it for me ?" le Mix numéro 4 de Listen In Bed
"Femme idéale" de Ludiane Pivoine
et toujours :
"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"On s'en va" au Théâtre national de Chaillotl
"Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine" au Théâtre de la Tempête
"Pièce" au Théâtre des Abbesses
"La Vie est belle" au Théâtre 13/Jardin
"Adieu Ferdinand ! Le Casino de Namur II" au Théâtre du Rond-Point
"Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le Camp naturiste" au Théâtre du Rond-Point
"Bartleby" au Théâtre Essaion
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereau - aaAhh Bibi" au Théâtre Le Lucernaire
"Pour ceux qui parlent tout seuls" au Théâtre Darius Milhaud
des reprises :
"Et si on ne se mentait plus ?" à la Scène Parisienne
"Berlin 33" au Théâtre L'Atalante
"La Magie lente" au Théâtre de la Reine Blanche
"Je ne me souviens pas" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"G.R.AI.N. - Histoire de fous" à la Manufacture des Abbesses
"Evita - Le destin fou d'Evita Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec :

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"L'affaire Lord Spenser" de Flynn Berry
"La curée d'après le roman d'Emile Zola" de Cédric Simon & Eric Stainer
"Les faire taire" de Ronan Farrow
"Mondes en guerre tome 2, l'âge classique" de Hervé Drévillon
"Résistante" de Jacqueline Fleury Marié
"Une histoire de France tome 1, La dalle rouge" de Michel Onfray, Thomas Kotlarek & JEF
et toujours :
"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=