Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Hey Sarah
One EP  (Autoproduit)  avril 2018

Après plusieurs concerts qui ont pu dévoiler une partie de son univers, que ce soit en set électro-pop (anglo-saxon) ou en plus intimiste piano-voix (en français), le résultat est sans appel : la poésie, la sincérité et le talent artistique de Hey Sarah touchent, bouleversent et transportent tous ceux qui ont pu la découvrir en live.

Aujourd’hui, Hey Sarah sort son premier EP : One. La release party se fera à l’O Gib le 14 avril 2018.

Une vie en noires et blanches

Maître de son destin, à peine son diplôme d’avocate en poche, Sarah refuse de porter la robe aux couleurs de ses claviers, et préfère nous prêter serment en composant sa musique. Aux cours d’appel, elle choisit les cours de chant, et poursuit son rêve sur un fil de funambule : créer des sons et des textes qui relient les Hommes.

À l’écoute de sa petite voix, elle ose faire entendre la sienne, et quitte la voie qui lui était toute tracée. En mettant sa voix au cœur de sa vie et sa vie au cœur de sa voix, un nouvel horizon s’ouvre. Elle devient voix off, mais aussi et surtout chanteuse.

Pianiste depuis toujours, elle compose et écrit ses titres. Des champs de blés traversés pendant ses vacances aux parfums de sa ville natale (Paris), elle moissonne des sonorités mystérieuses et ses influences musicales (ou cinématographiques), tant classiques que pop, la façonnent d’une glaise gainsbourienne aux accents Farfisa dès son plus jeune âge.

Vous la voyez fragile, elle possède toutes les qualités du diamant. Dans votre esprit sa musique trace des sillons où poussent des pierres de lunes, de graines ramenées de voyages intersidéraux. Sa poésie pop cosmique est un équilibre qui balance entre le français et l’anglais, le classique et le trip hop, la pop électronique et un rock psychédélique.

Sarah vous chante que la joie et la peine peuvent danser ensemble, et que la vie est remplie de miracles. Avec le fil que sa musique noue autour de votre cœur, comme un lien tendu entre elle et vous, vous finissez par y croire.

Son équilibre, et sa soif de déséquilibre, chamboulent vos repères pour vous en offrir de nouveaux, de nouvelles lois qui vous assignent à être et non à comparaître, avec des textes qui ont la force troublante de la légèreté et dans lesquels il est facile de s’identifier, comme autant de vers tissés en bouts de laine chaude mais qui aussi peut vous piquer.

L’équilibre reste le maître mot : entre clair et obscur, entre mélancolie et bonheur, entre désinvolture et sensualité ou entre sagesse et folie. Sarah se balance, vous berce ou vous fait danser, et se joue de vous révéler de façon délibérée votre avoué caché.

Suivez ce funambule, écoutez son plaidoyer, n’ayez crainte qu’elle tombe, respirez, vibrez, pour elle vous allez tomber. Son olographe est une onde, plongez ! Sa musique est un temple qui ouvre de nouvelles perspectives sur le sacré : entrez !

 

En savoir plus :
Le site officiel de Hey Sarah
Le Facebook de Hey Sarah


Marie Destouet         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 juillet 2018 : Allons z'enfants !

On continue le tour des festivals avec les Eurockéennes et le Hellfest, mais aussi le Off d'Avignon et plein d'autres belles choses à découvrir tout de suite dans le sommaire de la semaine :

Froggeek' s Delight :

"Detroit : Become Human" de Quantic Dreams sur PS4
La mode du Battle Royale va-t-elle tuer la créativité
dans le jeu vidéo ?

Du côté de la musique :

"Cover me session" de Hugo
On démarre la revue des festivals avec le Hellfest où nous avons passé 3 jours de folie :
Vendredi au Hellfest avec Joan Jett, Meshuggah, Juda Priest, A Perfect Circle...
encore le Hellfest le Samedi avec Rise of the Northstar, Pleymo, Deftones, Dimmu Borgir...
et on fini le Hellfest le Dimanche avec Megadeth, Iron Maiden, Marilyn Manson...

changement de décor, Vendredi au Eurockéennes de Belfort avec Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails...
toujours les Eurocks, la journée du samedi en compagnie de Truckks, Queens of the Stone Age, Jungle ... (et semaine prochaine, le dimanche)
retour sur les 4 jours au festival de Beauregard :
Vendredi avec Charlotte Gainsbourg, Orelsan, Jack White, MGMT...
Samedi avec Eddy de Pretto, Black Rebel Motorcycle Club, Simpl Minds...
Dimanche avec Parquet Courts, The Breeders, At the Drive In, Bigflo & Oli...
et le bouquet final du lundi avec Depeche Mode, Girls in Hawaii et Concrete Knifes
et toujours :
"The symphonies" de Arvo Part
"Chambre noire" de Alexandre Nadjari
"What we've drawn" de Fuzeta
"Avec du noir avec du blanc" de Olivier Depardon
Shaggy Dogs en interview autour de leur album "All Inclusive"
"Murmures" de Tom Bourgeois

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Italienne, Scène et Orchestre" à la MC 93 à Bobigny
"Bohême, notre jeunesse" à l'Opéra Comique
"Les Liaisons dangereuses" au Théâtre de Nesle
"Dîner de famille" au Théâtre d'Edgar
"Seconde chance" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
dans le cadre du Festival au Village à Brioux-sur-Boutonne :
"Les Gravats"
"Au Banquet de Gargantua"
les chroniques des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon
et les chroniques des spectacles à l'affiche pour l'été parisien

Expositions avec :

"Kent Monkman - Beauty and the Beasts" au Centre Culturel Canadien
et la dernière ligne droite pour :
"Mary Cassatt - Une impressionniste américaine à Paris" au Musée Jacquemart-André
"Corot - Le Peintre et ses modèles" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Paul Sanchez est revenu !" de Patricia Mazuy
"Penché dans le vent!" de Thomas Riedelsheimer
dans la catégorie Oldies but Goodies en version restaurée :
"Les Dames du Bois de Boulogne" de Robert Bresson
"Laura nue" de Nicolo Ferrari
les chroniques des sorties de juin
et les chroniques des autres sorties de juillet

Lecture avec :

"Génocide(s)" de Kazuaki Takano
"Le dernier tableau de Sara de Vos" de Dominic Smith
"Réveille-toi !" de François Xavier Dillard
"Le président a disparu" de Bill Clinton et James Patterson
"Sur un mauvais adieu" de Michael Connelly
et toujours :
"Histoire du fascisme" de Frédéric le Moal
"Jesse le héros" de Lawrence Millman
"Taqawan" de Eric Plamondon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=