Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Hey Sarah
One EP  (Autoproduit)  avril 2018

Après plusieurs concerts qui ont pu dévoiler une partie de son univers, que ce soit en set électro-pop (anglo-saxon) ou en plus intimiste piano-voix (en français), le résultat est sans appel : la poésie, la sincérité et le talent artistique de Hey Sarah touchent, bouleversent et transportent tous ceux qui ont pu la découvrir en live.

Aujourd’hui, Hey Sarah sort son premier EP : One. La release party se fera à l’O Gib le 14 avril 2018.

Une vie en noires et blanches

Maître de son destin, à peine son diplôme d’avocate en poche, Sarah refuse de porter la robe aux couleurs de ses claviers, et préfère nous prêter serment en composant sa musique. Aux cours d’appel, elle choisit les cours de chant, et poursuit son rêve sur un fil de funambule : créer des sons et des textes qui relient les Hommes.

À l’écoute de sa petite voix, elle ose faire entendre la sienne, et quitte la voie qui lui était toute tracée. En mettant sa voix au cœur de sa vie et sa vie au cœur de sa voix, un nouvel horizon s’ouvre. Elle devient voix off, mais aussi et surtout chanteuse.

Pianiste depuis toujours, elle compose et écrit ses titres. Des champs de blés traversés pendant ses vacances aux parfums de sa ville natale (Paris), elle moissonne des sonorités mystérieuses et ses influences musicales (ou cinématographiques), tant classiques que pop, la façonnent d’une glaise gainsbourienne aux accents Farfisa dès son plus jeune âge.

Vous la voyez fragile, elle possède toutes les qualités du diamant. Dans votre esprit sa musique trace des sillons où poussent des pierres de lunes, de graines ramenées de voyages intersidéraux. Sa poésie pop cosmique est un équilibre qui balance entre le français et l’anglais, le classique et le trip hop, la pop électronique et un rock psychédélique.

Sarah vous chante que la joie et la peine peuvent danser ensemble, et que la vie est remplie de miracles. Avec le fil que sa musique noue autour de votre cœur, comme un lien tendu entre elle et vous, vous finissez par y croire.

Son équilibre, et sa soif de déséquilibre, chamboulent vos repères pour vous en offrir de nouveaux, de nouvelles lois qui vous assignent à être et non à comparaître, avec des textes qui ont la force troublante de la légèreté et dans lesquels il est facile de s’identifier, comme autant de vers tissés en bouts de laine chaude mais qui aussi peut vous piquer.

L’équilibre reste le maître mot : entre clair et obscur, entre mélancolie et bonheur, entre désinvolture et sensualité ou entre sagesse et folie. Sarah se balance, vous berce ou vous fait danser, et se joue de vous révéler de façon délibérée votre avoué caché.

Suivez ce funambule, écoutez son plaidoyer, n’ayez crainte qu’elle tombe, respirez, vibrez, pour elle vous allez tomber. Son olographe est une onde, plongez ! Sa musique est un temple qui ouvre de nouvelles perspectives sur le sacré : entrez !

 

En savoir plus :
Le site officiel de Hey Sarah
Le Facebook de Hey Sarah


Marie Destouet         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 septembre 2018 : Un été sans fin

On n'est pas trop mal sous le soleil de septembre. Il faut bien cela pour faire oublier un peu l'actualité politique et sociale. Pour se détendre, voici notre petit programme culturel hebdomadaire, notamment avec de la musique, des spectacles à foison, la rentrée des expositions, une sélection de films et toujours de la littérature. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Let my children hear Mingus" de Géraud Portal
"Joy as an act of resistence" de Idles
"Move through the dawn" de The Coral
"Reiði" de Black Foxxes
"Rising, la fin de la tristesse" de Blaubird
"Idomeni" de No Mad ?
"Sun on the square" de The Innocence Mission
et entre livre et musique "Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe

et toujours :
"June" de Brendon Anderergg
"Comme de Niro" de Madame Robert
"Neige à Londres" de Eles
Retour sur la 28eme édition du Festival de la Route du Rock de Saint Malo
Interview avec Judith Owen en concert le 17 septembre au 3 Baudets
le Rock chic de Thomas Breinert, découverte à prolonger par l'écoute de la session acoustique.

Au théâtre :

les nouveautés :
"Infidèles" au Théâtre de la Bastille
"Dialogue aux Enfers" au Théâtre de Poche-Montarnasse
"Le C.V. de Dieu" à la Pépinière Théâtre
"Signé Dumas" au Théâtre La Bruyère
"Solaris" au Théâtre de Belleville
"L'éternel premier" à La Pépinière Théâtre
"1830 Sand Hugo Balzac : tout commence..." au Théâtre Essaion
"Galilée, Le Mécano" au Théâtre de la Reine Blanche
"Vipère au poing" au Théâtre Le Ranelagh
"4.48 Psychose" au Théâtre La Croisée des Chemins
les reprises :
"La Nostalgie des blattes" au Théâtre du Petit Saint-Martin
"Cyrano de Bergerac" au Théâtre Le Ranelagh
"Une ombre dans la nuit" au Théâtre Le Ranelagh
"La Loi des Prodiges" au Théâtre du Petit Saint Martin
"Gérémy Crédeville - En vrai le titre on s'en fout" à la Comédie de Paris
"Fabrice Petithuguenin - C'est compliqué" au Théâtre Le Bout
"Manon Mezadorian - Pépites" au Théâtre du Marais
et la chronique des autres spectacles de septembre

Expositions avec :

"Picasso : Chefs d'oeuvre !" au Musée national Picasso
"Country Life - Chefs d'oeuvre de la Collection Mellon" au Musée de la Chasse et de la Nature

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Leave No Trace" de Debra Granik
"L'Amour est une fête" de Cédric Anger
"Sugarland" de Damon Gameau
Oldies but goodies avec : "Rue des Cascades" de Maurice Delbez en version remastérisée
Ciné en bref avec :
"Blackkklansman" de Spike Lee
"Whitney" de Kevin Macdonald
"Photo de famille" de Cecilia Rouaud
"Bonhomme" de Marion Vernoux
et la chronique des autres sorties de septembre

Lecture avec :

"Au loin" de Hernan Diaz
"Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe
"Federica Ber" de Mark Greene
"K.O." de Hector Mathis
"L'extase totale" de Norman Ohler
et toujours :
"Ce que l'homme a cru voir" de Gautier Batistella
"Dans la chambre noire" de Susan Faludi
"L'écart" de Amy Liptrot
"La femme à part" de Vivian Gornick
"Sous les branches de l'udala" de Chinelo Okparanta
"Wild side" de Michael Imperioli

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=