Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Thomas Hellman
Rêves américains, tome 1 - La ruée vers l'or  (Absilone)  janvier 2018

Ardent défenseur de sa culture ou amoureux fou des lettres, Thomas Hellman est avant tout un raconteur d’histoires. Armé de sa maîtrise de la littérature Française, il chemine tranquillou entre les couloirs d’une émission littéraire de Radio-Canada et les allées de la musique pour enfant, du cinéma et du théâtre.

Une série de chroniques sur l’histoire de la musique américaine pendant la crise des années 1930 fit germer ce projet, ce spectacle intitulé Rêves américains. Ci-joint le premier tome : La ruée vers l’or. L’histoire commence donc par cette foutue pépite découverte presque pas tout à fait par hasard. S’ensuivent des mouvements de population, de la famille Ingalls aux Dalton, tous les rêveurs endimanchés se sont embarqués dans ce drôle de voyage vers l’Eldorado du continent américain.

Entouré de Olaf Gundel aux banjo, guitare, percussion et chœurs, et Sage Reynolds à la contrebasse et aux chœurs, Thomas Hellman traverse les campements, les plaines et déserts hostiles, les rails de la colonisation et les affrontements avec les autochtones indiens, portant en bandoulière la fascination de l’homme pour l’or et ses promesses.

Le tintement caractéristique du banjo invite tantôt à la contemplation de ces colonnes de diligences serpentant entre les reliefs, tantôt à la nécessaire perte de la certitude liée à l’aventure. Optimisme. Tant d’optimisme sourde des percussions et des chants qu’il est hautement probable que le fantôme de Franck H Mayer traverse votre salon à la poursuite d’un énième bison, tué "pour contrôler l’indien" (Scandaleuses paroles s’il avait été twitoman) : "Peut-être qu’on était juste un gang d’égoïstes qui voulait sa part du gâteau, et au diable le bison, les indiens et tous les autres, du moment qu’on garde notre scalp sur la tête et nos bourses bien pleines".

L’ombre de John Steinbeck plane également sur ces airs de blues mélancolique et de folk serein. Des anonymes de la classe ouvrière jetés sous les roues de l’industrialisation : "Capitaine, un homme ne sera toujours qu’un homme. Mais avant que je me laisse dépasser par cette machine à vapeur, je mourrai un marteau à la main".

En anglais et en français, les chants se répondent et se relancent, comme un battement collectif en direction d’un même objectif : améliorer sa condition. Quand je pense que la quête du bonheur de 2018 doit apparemment passer par le tofu et la respiration par les ouïes… et la poésie ! "Les arbres fluviatiles, voisins de la rive sont les cils délicats qui le frangent, et les collines et rochers boisés qui l’entourent, sont le sourcil qui le surplombe" ("L’œil de la terre").

Déboires du blues et traditions folk se mélangent aux mélodies et aux récits de ces fous aventureux dont nous admirons toujours la fougue. Plongée dans l’inspiration de l’american dream, à vous donner des envies de claudiquer en talons à éperons, de pousser les portes va-et-vient à double vantaux pour commander un tord boyau qui dissout le bois du comptoir… "Je suis le vieux Tom Moore, le rescapé des années d’or, ils disent que je suis une éponge à gin, mais peu m’importent les compliments" ("Les rescapés de 49").

Des portraits d’individus dépassés par la grandeur de l’Histoire qu’ils écrivent, Thomas Hellman puise dans la mémoire collective pour redonner du souffle aux Rêves américains.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Thomas Hellman en concert au Festival FNAC Indétendances 2007 (samedi)

En savoir plus :
Le site officiel de Thomas Hellman
Le Bandcamp de Thomas Hellman
Le Facebook de Thomas Hellman


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 15 juillet 2018 : Allons z'enfants !

On continue le tour des festivals avec les Eurockéennes et le Hellfest, mais aussi le Off d'Avignon et plein d'autres belles choses à découvrir tout de suite dans le sommaire de la semaine :

Froggeek' s Delight :

"Detroit : Become Human" de Quantic Dreams sur PS4
La mode du Battle Royale va-t-elle tuer la créativité
dans le jeu vidéo ?

Du côté de la musique :

"Cover me session" de Hugo
On démarre la revue des festivals avec le Hellfest où nous avons passé 3 jours de folie :
Vendredi au Hellfest avec Joan Jett, Meshuggah, Juda Priest, A Perfect Circle...
encore le Hellfest le Samedi avec Rise of the Northstar, Pleymo, Deftones, Dimmu Borgir...
et on fini le Hellfest le Dimanche avec Megadeth, Iron Maiden, Marilyn Manson...

changement de décor, Vendredi au Eurockéennes de Belfort avec Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails...
toujours les Eurocks, la journée du samedi en compagnie de Truckks, Queens of the Stone Age, Jungle ... (et semaine prochaine, le dimanche)
retour sur les 4 jours au festival de Beauregard :
Vendredi avec Charlotte Gainsbourg, Orelsan, Jack White, MGMT...
Samedi avec Eddy de Pretto, Black Rebel Motorcycle Club, Simpl Minds...
Dimanche avec Parquet Courts, The Breeders, At the Drive In, Bigflo & Oli...
et le bouquet final du lundi avec Depeche Mode, Girls in Hawaii et Concrete Knifes
et toujours :
"The symphonies" de Arvo Part
"Chambre noire" de Alexandre Nadjari
"What we've drawn" de Fuzeta
"Avec du noir avec du blanc" de Olivier Depardon
Shaggy Dogs en interview autour de leur album "All Inclusive"
"Murmures" de Tom Bourgeois

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Italienne, Scène et Orchestre" à la MC 93 à Bobigny
"Bohême, notre jeunesse" à l'Opéra Comique
"Les Liaisons dangereuses" au Théâtre de Nesle
"Dîner de famille" au Théâtre d'Edgar
"Seconde chance" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
dans le cadre du Festival au Village à Brioux-sur-Boutonne :
"Les Gravats"
"Au Banquet de Gargantua"
les chroniques des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon
et les chroniques des spectacles à l'affiche pour l'été parisien

Expositions avec :

"Kent Monkman - Beauty and the Beasts" au Centre Culturel Canadien
et la dernière ligne droite pour :
"Mary Cassatt - Une impressionniste américaine à Paris" au Musée Jacquemart-André
"Corot - Le Peintre et ses modèles" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Paul Sanchez est revenu !" de Patricia Mazuy
"Penché dans le vent!" de Thomas Riedelsheimer
dans la catégorie Oldies but Goodies en version restaurée :
"Les Dames du Bois de Boulogne" de Robert Bresson
"Laura nue" de Nicolo Ferrari
les chroniques des sorties de juin
et les chroniques des autres sorties de juillet

Lecture avec :

"Génocide(s)" de Kazuaki Takano
"Le dernier tableau de Sara de Vos" de Dominic Smith
"Réveille-toi !" de François Xavier Dillard
"Le président a disparu" de Bill Clinton et James Patterson
"Sur un mauvais adieu" de Michael Connelly
et toujours :
"Histoire du fascisme" de Frédéric le Moal
"Jesse le héros" de Lawrence Millman
"Taqawan" de Eric Plamondon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=