Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Meshell Ndegeocello
Ventriloquism  (Naïve Records)  mars 2018

"You need a man with a sensitivity, a man like me"

Les questions sociales, sexuelles et politiques, ses combats pour les droits, les blessures de la vie (il faut réécouter Bitter et Weather pour mesurer le romantisme noire et intense, l’âpreté d’une rupture amoureuse), les questions d'identité occupent une place importante dans la discographie de Meshell Ndegeocello.

Ces questions d’identité sont même absolument centrales dans son nouveau disque, Ventriloquism, regroupant 11 reprises (Sade, George Clinton, TLC, Prince, Tina Turner…). Une sélection incarnant sa diversité d’influences esthétiques (rock, jazz, funk, hip-hop...), son envie de ne s'enfermer dans aucune case, aucun genre, son désir de se réfugier dans la création pour échapper au monde qui l’entoure et ses prises de positions éthiques. Ce n'est pas un hasard si les auteurs qu'elle privilégie ici sont des artistes de couleur, et que nombre d'entre eux sont des femmes.

Comment l’identité d’une musicienne, ses désirs, ses idées peuvent-ils transparaître dans la musique d’un-e autre ? Jusqu’à quel point la réappropriation dévoile-t-elle le vrai visage d’une musicienne ? N’est-ce pas ce que souhaite exprimer la photo au verso du disque, avec ce visage impressionniste ? Ndegeocello réimagine, reconstruit parfois presque totalement ces chansons en vogue dans les années 1980 et début des années 90 et qui ont résonné en elle émotionnellement pour les faire finalement siennes, sans pour autant perdre une once de leur essence originelle.

La personnalité musicale de Ndegeocello est si forte et si originale qu'elle est capable d’amener ses morceaux dans son propre monde musical. Elle y parvient grâce à un certain dépouillement de leurs instrumentations en les remplaçant par des arrangements plus organiques (guitares atmosphériques, folk ou jazzy, moins de sons connotés...) en clair-obscur, choisissant souvent d’abaisser les tempi, modifiant les lignes harmoniques mais respectant les textes à la lettre.

C’est assez flagrant sur des titres comme "Tender Love" de The Force M.D.’s et "Private Dancer" de Tina Turner devenant presque folk-funk, "Smooth Operator" de Sade avec sa rythmique motorique et sa basse lugubre, "I Wonder If I Take You Home" de Lisa Lisa and Cult Jam où les synthés sont remplacés par une guitare funk à la James Brown ou "Funny How Time Flies (When You’re having Fun)" de Janet Jackson réduit à l’os. Et que dire des versions de "Waterfalls" de TLC et "Sometimes it snows in april" de Prince qui laissent par leur force simplement sans voix.

Un disque intense. Elle est, et sera toujours, irrémédiablement libre comme un oiseau...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Pour une âme souveraine - A Dedication to Nina Simone de Meshell Ndegeocello

En savoir plus :
Le site officiel de Meshell Ndegeocello
Le Soundcloud de Meshell Ndegeocello
Le Facebook de Meshell Ndegeocello


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 15 juillet 2018 : Allons z'enfants !

On continue le tour des festivals avec les Eurockéennes et le Hellfest, mais aussi le Off d'Avignon et plein d'autres belles choses à découvrir tout de suite dans le sommaire de la semaine :

Froggeek' s Delight :

"Detroit : Become Human" de Quantic Dreams sur PS4
La mode du Battle Royale va-t-elle tuer la créativité
dans le jeu vidéo ?

Du côté de la musique :

"Cover me session" de Hugo
On démarre la revue des festivals avec le Hellfest où nous avons passé 3 jours de folie :
Vendredi au Hellfest avec Joan Jett, Meshuggah, Juda Priest, A Perfect Circle...
encore le Hellfest le Samedi avec Rise of the Northstar, Pleymo, Deftones, Dimmu Borgir...
et on fini le Hellfest le Dimanche avec Megadeth, Iron Maiden, Marilyn Manson...

changement de décor, Vendredi au Eurockéennes de Belfort avec Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails...
toujours les Eurocks, la journée du samedi en compagnie de Truckks, Queens of the Stone Age, Jungle ... (et semaine prochaine, le dimanche)
retour sur les 4 jours au festival de Beauregard :
Vendredi avec Charlotte Gainsbourg, Orelsan, Jack White, MGMT...
Samedi avec Eddy de Pretto, Black Rebel Motorcycle Club, Simpl Minds...
Dimanche avec Parquet Courts, The Breeders, At the Drive In, Bigflo & Oli...
et le bouquet final du lundi avec Depeche Mode, Girls in Hawaii et Concrete Knifes
et toujours :
"The symphonies" de Arvo Part
"Chambre noire" de Alexandre Nadjari
"What we've drawn" de Fuzeta
"Avec du noir avec du blanc" de Olivier Depardon
Shaggy Dogs en interview autour de leur album "All Inclusive"
"Murmures" de Tom Bourgeois

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Italienne, Scène et Orchestre" à la MC 93 à Bobigny
"Bohême, notre jeunesse" à l'Opéra Comique
"Les Liaisons dangereuses" au Théâtre de Nesle
"Dîner de famille" au Théâtre d'Edgar
"Seconde chance" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
dans le cadre du Festival au Village à Brioux-sur-Boutonne :
"Les Gravats"
"Au Banquet de Gargantua"
les chroniques des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon
et les chroniques des spectacles à l'affiche pour l'été parisien

Expositions avec :

"Kent Monkman - Beauty and the Beasts" au Centre Culturel Canadien
et la dernière ligne droite pour :
"Mary Cassatt - Une impressionniste américaine à Paris" au Musée Jacquemart-André
"Corot - Le Peintre et ses modèles" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Paul Sanchez est revenu !" de Patricia Mazuy
"Penché dans le vent!" de Thomas Riedelsheimer
dans la catégorie Oldies but Goodies en version restaurée :
"Les Dames du Bois de Boulogne" de Robert Bresson
"Laura nue" de Nicolo Ferrari
les chroniques des sorties de juin
et les chroniques des autres sorties de juillet

Lecture avec :

"Génocide(s)" de Kazuaki Takano
"Le dernier tableau de Sara de Vos" de Dominic Smith
"Réveille-toi !" de François Xavier Dillard
"Le président a disparu" de Bill Clinton et James Patterson
"Sur un mauvais adieu" de Michael Connelly
et toujours :
"Histoire du fascisme" de Frédéric le Moal
"Jesse le héros" de Lawrence Millman
"Taqawan" de Eric Plamondon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=