Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ben Harper & Charlie Musselwhite
No Mercy in this land  (Epitaph)  mars 2018

"Father left us down here all alone, my poor mother is under a stone with an aching heart and trembling hands, is there no mercy in this land"

"There are sins for which, one just cannot atone"

À tort ou à raison, cela faisait très longtemps que nous n’avions pas écouté un disque de Ben Harper. Très (trop ?) productif, trop entendu, trop inscrit dans une époque (la fin 90’s) et inconstant (Give Till it’s Gone (2011), Call It What It is (2016), Childhood Home (2014) ou There will be a light (2004) n’ont pas la valeur de Fight for your mind (1995), Burn to shine (1999), Welcome to the cruel world (1994) ou Get Up ! (2013)).

C’était très tentant pour toutes ces raisons de faire l’impasse sur les sorties du musicien américain. Son dernier bon disque Get Up ! enregistré avec Charlie Musselwhite (qui a joué avec Muddy Waters, John Lee Hooker, Howlin Wolf, Tom Waits, Big Joe Williams, The Blind Boys of Alabama…) et auréolé à l’époque d’un Grammy semble donc daté de 2013, ce n’est certes pas très loin.

Chance, ce nouveau disque No Mercy in this land est également en duo avec l’harmoniciste et chanteur américain. C’est l’amitié entre deux musiciens, c’est toute une partie de l’histoire musicale Américaine qui est célébrée ici avec ce blues du delta moderne académique mais solide. Avec tout ce que cela comporte d’honnêteté : il raconte les histoires personnelles de Ben Harper et de Charlie Musselwhite, des histoires de drames, de douleurs ou d’espoirs et de luttes (politiques et sociales).

On sent une réelle affection entre les deux musiciens qui jouent de concert et cela s’entend clairement. Le son est rond et chaleureux, le groupe, avec Jesse Ingalls à la basse, Jason Mozersky à la guitare et Jimmy Paxson à la batterie soutient parfaitement les deux solistes, juste peut-être aurions-nous aimé que Musselwhite chante un peu plus.

Mais soyons franc, Ben harper et Charlie Musselwhite n’inventent pas la roue. Ce n’est certainement pas le but de ce disque et au moins ont-ils le mérite de bien la faire tourner (le très Johnny Cash "No Mercy in this land", "The bottle wins again", "Bad habits", "When I Go", "When Love is not enough"). Les amateurs du genre devraient y trouver leur compte...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Diamond on the inside de Ben Harper
La chronique de l'album White lies for dark times de Ben Harper and Relentless 7
La chronique de l'album Get Up ! de Ben Harper & Charlie Musselwhite
Ben Harper en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008
Ben Harper en concert au Festival des Vieilles Charrues 2008 (jeudi)
Ben Harper en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #27 (édition 2015) - Vendredi 3
Ben Harper en concert au Festival Beauregard #11 (édition 2019)
Ben Harper en concert au Festival Beauregard #11 (édition 2019) - Les Découvertes
Ben Harper en concert au Festival Beauregard #11 (édition 2019) - Samedi 6 juillet

En savoir plus :
Le site officiel de No mercy in this land
Le site officiel de Ben Harper
Le Soundcloud de Ben Harper
Le Facebook de Ben Harper


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=