Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pourquoi les poètes inconnus restent inconnus
Aktéon Théâtre  avril 2018

Comédie d'après les oeuvres de Richard Brautigan, mise en scène de Albane Honoré, avec Tommy Bôquet, Maxim Friederich, Albane Honoré et Pauline Perrine.

Richard Brautigan est un écrivain américain à part. Atypique, inclassable, il a publié des romans, des nouvelles, des pensées... Et a conquis les lecteurs dans les années 60 à 80 avec sa plume mêlant humour, poésie, sens de l'absurde et par dessus tout, une philosophie de la vie élégante et désinvolte.

Albane Honoré et la Compagnie Chester s'emparent de son oeuvre pour en offrir avec "Pourquoi les poètes inconnus restent inconnus" une sorte de florilège, s'amusant des histoires rocambolesques, follement poétiques ou des parodies de polar avec délectation. Le tout présenté sous forme de scènes façons dessin animé, multipliant les gags et les clins d'oeil.

C'est parfois un peu excessif dans le jeu (alors qu'un peu de sobriété amènerait avec encore plus de subtilité l'humour si décalé de Brautigan) mais avec un plaisir tellement évident de jouer communiqué au spectateur qu'il suit avec plaisir les comédiens dans leurs délires.

Pauline Perrine parvient à être mutine ou facétieuse avec un vrai fond de gravité. Albane Honoré et Maxim Friederich n'hésitent pas à jouer toute l'extravagance de leurs personnages. Tandis que Tommy Bôquet, sorte de double poétique de l'auteur, apporte son style tout en délicatesse et en sincérité.

Sur la musique entraînante de Michaël Lecoq, la mise en scène ludique et pleine de trouvailles d'Albane Honoré est un régal et toute l'attachante Compagnie Chester réussit au final à transmettre la poésie unique et rare, légère comme deux flocons de neige et un brin désillusionnée de Richard Brautigan.

Un bien joli spectacle.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 juin 2019 : Un festival de festivals

On vous parle bientôt du Hellfest, on vous parle déjà du Magnifique Society, on va partir au festival de Beauregard... bref, c'est l'été, la saison des festivals et on va vous tenir compagnie tout l'été, histoire de vous rafraichir les idées pendant que votre corps suera à grandes eaux sous le soleil caniculaire. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Une clairère" de Jérôme Minière
"Cheval fou" de Marie Claire Buzy
"Le pas de côté" de Matthieu Malon
"Trust in the Lifeforce of the Deep Mystery" de The Comet Is Coming
"Years to burn" de Calexio & Iron and Wine
"Tutto va vene" de Alex Rossi
"The coffin train" de Diamond Head
"Black Haze" de Lloyd
Compte rendu du Magnifique Society à Reims :
- Vendredi avec Delgrès, Franz Ferdinand, The Fat White Family...
- Samedi avec Pond, Bagarre, Sebastian etc.

et toujours :
"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Why ?" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Evaporés" au Théâtre de la Tempête
"Elle voit des nains partout !" au Café de la Gare
"Nous deux et personne d'autre" au Lavoir Moderne Parisien
"Roger, Roger et Roger" au Café de la Gare
"Olympicorama - Epreuve n°2 : Le disque" à la Grande Halle de La Villette
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Natan, le fantôme de la rue Francoeur" de Francis Gendron
Oldies but Goodies avec "L'Age d'or" de Luis Bunuel
et la chronique des films à l'affiche en juin

Lecture avec :

"Avis de décès" de Zhou Haohui
"L'évasion du siècle" de Brendan Kemmet
"La lame" de Frédéric Mars
"La solitude Caravage" de Yannick Haenel
"Malamorte" de Antoine Albertini
et toujours :
"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=