Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Racine²
Théâtre de l'Epée de Bois  (Paris)  avril 2018

Comédie écrite et mise en scène par Valérie Durin, avec Lionel Muzin et Valérie Durin.

Après le négriat littéraire abordé avec la polémique sur Corneille auteur de pièces attribuées à Molière qui lui a inspiré "L'Arrangement", Valérie Durin aborde dans une partition intitulée avec un malicieux jeux de mot mathématique "Racine²" le thème de l'écriture sous prête-nom au 17ème siècle.

En effet, elle s'inspire d'un autre pavé lancé dans la mare du théâtre classique, l'analyse lexicale d'un chercheur au CNRS étayant la thèse de l'écriture sous prête-nom de Racine, alors tenu à un devoir de réserve après sa nomination à la haute charge d'historiographe du Roi, et notamment celui de Jean Galbert de Campistron qui fut son élève.

Valérie Durin place son intrigue en l'an 1787 alors que Racine est à l'apogée d'une réussite qui récompense une stratégie sans faille : il est le grand écrivain tragique qui, de surcroît, a évincé Corneille, un homme établi par un mariage de raison et un courtisan qui, grâce à l'appui de Madame de Maintenon, a obtenu une haute charge royale.

Tout commence de manière presque triviale avec un Racine obsédé par la crainte de la fistule anale dont il voit les ravages chez Louis XIV. Il reçoit une femme à l'intelligence aiguisée, diablement séduisante et séductrice, doublée d'une comédienne de talent qu'il connaît bien.

Jeanne Beauval appartient à la troupe de la Comédie Française nouvellement créée qui connaît des revers de fortune avec une tragédie de Campistron intitulée "Phraate" subitement retirée de l'affiche et la menace l'expulsion de l'Hôtel Guénégaud. Aussi vent-elle solliciter l'appui de Racine au nom de l'Art et de leur ancienne "amitié".

Fine mouche, elle a décelé la plume de Racine dans les vers de "Phraate" censuré pour une peinture des moeurs dont "on faisait au Monarque régnant des applications malignes" dixit l'encyclopédiste D'Alembert. Déterminée, elle débusque le rusé renard qui ne cesse de louvoyer. Ferrera-t-elle sa proie en lui suggérant d'"inspirer" un nouvel opus à Campistron pour éviter une révélation inopportune ?

Valérie Durin signe une excellente et jubilatoire pièce pour deux acteurs qui soutient sa note d'intention relative à "une enquête référencée et ludique à la découverte des tragédies inédites d’un homme double" et qu'elle met en scène avec une bienvenue et divertissante vivacité.

Si en fond de scène trône un portrait équestre de Louis XIV, point toutefois de costumes d'époque car la confrontation contemporaine ne paraît pas incongrue. Une méridienne, une pile de livres et manuscrits et un mini portable, et le décor d'un cabinet de travail est posé.

Au jeu, Valérie Durin est parfaite dans le rôle de l'actrice qui plaide sa cause en usant de tous ses atouts et appâts, des armes de la coquette - impossible de l'oublier en Célimène dans "Le Misanthrope" mis en scène par Serge Lipszyc et dont est projetée une image quasi subliminale - à la persuasion argumentée.

A ses côtés, Lionel Muzin s'avère épatant pour camper, entre vibrionnisme et abattement, un Racine à l'ambition repue avec la cinquantaine en ligne de mire et les premiers symptômes du rétroviseur.

Un beau et divertissant duel à fleurets mouchetés.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 avril 2018 : En avril, pour la culture, suis notre fil

C'est reparti pour une semaine culturel. Suivez notre fil d'actualité culturel, ici, sur Facebook, Twitter, Youtube. Vous y trouverez de quoi réjouir ce qu'il se trouve entre votre 2 oreilles ! c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"27 passports" de The EX
"Simple appareil" de Lofofora
"Haydn : 3 sonatas" de Arthur Ancelle
Interview de Da Silva
"Room 102" de Hotel
"Deux ans pour résoudre un puzzle 2 pièces" de Lucarne
"Where the weather went" de Newton Colours
"Absence" de Niki Niki
"Born to try" de Part-Time Friends
"Plaisir moderne" de Scratchophone Orchestra
"Your queen is a reptile" de Sons of Kemet
"Memory Sketches" de Tim Linghaus
et toujours :
"No Mercy in this land" de Ben Harper & Charlie Musselwhite
"After the fall" de Keith Jarrett, Gary Peacock et Jack DeJohnette
"This is not hollywood" de Greg Kozo
"Quatre vingt huit" de Guillaume Poncelet
"One EP" de Hey Sarah
"Ventriloquism" de Meshell Ndegeocello
Mezzanine et Undervoid dans une sélection de singles et EP
"Années 1970-1985" de Pierre Bartholomée
"Shake, burn and love" de Red Money
"Dollhouse" de The Pack A.D.
"The skull defekts" de The Skull Defekts
"Rêves américains, tome 1, la ruée vers l'or" de Thomas Hellman
Interview de I Am Stramgram autour de son album "Tentacles", retrouvez également I Am Stramgram en session live pour 3 titres

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Conférence des Oiseaux" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Racine²" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Still life" au Théâtre Les Déchargeurs
"Hugo au bistrot" à la Scène Thélème
"MAMMA" à La Loge
"Le Monte-plats" au Théâtre Le Lucernaire
"Mort, je serai devenu nécessaire" à la Manufacture des Abbesses
"Gilles Ramade - Piano Furioso" au Grand Point Virgule
"Qui suis-je ?" au Théâtre de l'Etincelle à Rouen
des reprises à ne pas rater :
"Tertullien" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Meilleurs Alliés" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
et les chroniques des autres spectacles d'avril

Expositions avec :

"Gustav Klimt" à l'Atelier des Lumières
"Artistes & Robots" au Grand Palais

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Katy says goodbye" de Wayne Roberts
"Jersey Affair" de Michael Pearce
les chroniques des sorties de mars
et les chroniques des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Ghetto brother, Une légende du bronx" de Julian Voloj & Claudia Ahlering
"Histoire de la France" de Jean Christian Petitfils
"J'apprends le français" de Marie France Etchegoin
"La fabrique des corps, des premières prothèses à l'humain augmenté" de Héloise Chochois
"La saison des feux" de Celeste NG
"Les enfants du fleuve" de Lisa Wingate

et toujours :
"Alain Bashung, Fantaisie militaire" de Pierre Lemarchand
"La mise à nu" de Jean Philippe Blondel
"La symphonie du hasard, livre 2" de Douglas Kennedy
"La vie secrète d'Elena Faber" de Jillian Cantor
"Le dossier M, livre 2" de Grégoire Bouillier

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=