Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tim Linghaus
Memory Sketches  (Schole Records / 1631 Recordings)  mars 2018

"Atmosphère, atmosphère, je t’en foutrai de l’atmosphère tiens" disait le fils Ronchonchon à sa belle. Tant pis pour lui. Parce que Tim Linghaus est sacrément doué pour les transposer en musique ses atmosphères… Ça s’appelle Memory Sketches et c’est bigrement magnifique.

Constitué de souvenirs de son enfance dans la RDA des années 80, des drames jamais ordinaires et des joies souvent simples, Tim Linghaus livre ses tranches de souvenirs dans ce premier album. De ses expériences de cordes métalliques ou plus intimistes, il vire au piano et ses cordes liquides.

S’ensuivent des mélodies tendres et apaisantes, se prêtant tantôt à la contemplation de délicatesses impromptues, tantôt à une douce descente dans des souvenirs chaleureux. Ajouter à cela des bruits ambiants.

Mais peut-on réellement parler de bruits ? Tant les sonorités se mêlent aux touches, approfondissant la portée de la note, adoubons ces bruitages au rang de captations d’humeurs. Car l’artiste a choisi d’agrémenter ses créations de bruits, d’électronique et d’un magical violoncelle.

Réel émerveillement des sens, l’album est un joyau d’exploration intérieur. Caractéristique principale de tout album instrumental, l’interprétation des morceaux est laissée libre à l’imagination de l’auditeur. Il n’en fallait pas plus pour que mon esprit batifole dans les prairies de mon labyrinthe cérébral, truffé de cachettes et de petites boîtes enchantées.

Certes, il y a également de la tristesse dans cet album, mais c’est ainsi que les disparus continuent de vivre dans nos cœurs, et c’est ainsi que nous trouvons la force de continuer d’avancer, de nous relever, de résister. C’est la tristesse de voir des regrets prendre le pas sur l’optimisme qui force l’humain à s’impliquer dans ce qu’il a de plus précieux : le courage. L’éternelle paradoxe de la vie et de la mort, intimement liés et inutiles l’un sans l’autre.

Tim Linghaus s’inspire de son propre cheminement, et ses propres souvenirs font écho aux nôtres, éveillés par les volutes des violoncelles en vadrouille. Il invite à se morfondre dans l’inévitable nostalgie coulant de la résurgence des jours insouciants, des secrets de cabane et les bastons de chipies, comme une empreinte dans nos vies, le précieux passé de notre histoire.

Vous avez le choix, écouter l’album selon les titres évoquant le passé de Tim Linghaus ("Coming home from graduation", "Looking for dad in radio noise", "Grandma’s deathbed", "Funeral for dad") ou bien vous laissez ressurgir vos propres souvenirs à la faveur des notes.

Réflexion sur le temps, la vie et la mort, Memory Sketches est la délicatesse d’un pétale tenant bon dans la tempête, un frisson dans les feuilles, une goutte de pluie sur les pavés. Un abîme de paix dans un petit coin fabuleux. Une myriade de lucioles au plafond.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Tim Linghaus
Le Facebook de Tim Linghaus


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 juillet 2018 : Allons z'enfants !

On continue le tour des festivals avec les Eurockéennes et le Hellfest, mais aussi le Off d'Avignon et plein d'autres belles choses à découvrir tout de suite dans le sommaire de la semaine :

Froggeek' s Delight :

"Detroit : Become Human" de Quantic Dreams sur PS4
La mode du Battle Royale va-t-elle tuer la créativité
dans le jeu vidéo ?

Du côté de la musique :

"Cover me session" de Hugo
On démarre la revue des festivals avec le Hellfest où nous avons passé 3 jours de folie :
Vendredi au Hellfest avec Joan Jett, Meshuggah, Juda Priest, A Perfect Circle...
encore le Hellfest le Samedi avec Rise of the Northstar, Pleymo, Deftones, Dimmu Borgir...
et on fini le Hellfest le Dimanche avec Megadeth, Iron Maiden, Marilyn Manson...

changement de décor, Vendredi au Eurockéennes de Belfort avec Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails...
toujours les Eurocks, la journée du samedi en compagnie de Truckks, Queens of the Stone Age, Jungle ... (et semaine prochaine, le dimanche)
retour sur les 4 jours au festival de Beauregard :
Vendredi avec Charlotte Gainsbourg, Orelsan, Jack White, MGMT...
Samedi avec Eddy de Pretto, Black Rebel Motorcycle Club, Simpl Minds...
Dimanche avec Parquet Courts, The Breeders, At the Drive In, Bigflo & Oli...
et le bouquet final du lundi avec Depeche Mode, Girls in Hawaii et Concrete Knifes
et toujours :
"The symphonies" de Arvo Part
"Chambre noire" de Alexandre Nadjari
"What we've drawn" de Fuzeta
"Avec du noir avec du blanc" de Olivier Depardon
Shaggy Dogs en interview autour de leur album "All Inclusive"
"Murmures" de Tom Bourgeois

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Italienne, Scène et Orchestre" à la MC 93 à Bobigny
"Bohême, notre jeunesse" à l'Opéra Comique
"Les Liaisons dangereuses" au Théâtre de Nesle
"Dîner de famille" au Théâtre d'Edgar
"Seconde chance" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
dans le cadre du Festival au Village à Brioux-sur-Boutonne :
"Les Gravats"
"Au Banquet de Gargantua"
les chroniques des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon
et les chroniques des spectacles à l'affiche pour l'été parisien

Expositions avec :

"Kent Monkman - Beauty and the Beasts" au Centre Culturel Canadien
et la dernière ligne droite pour :
"Mary Cassatt - Une impressionniste américaine à Paris" au Musée Jacquemart-André
"Corot - Le Peintre et ses modèles" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Paul Sanchez est revenu !" de Patricia Mazuy
"Penché dans le vent!" de Thomas Riedelsheimer
dans la catégorie Oldies but Goodies en version restaurée :
"Les Dames du Bois de Boulogne" de Robert Bresson
"Laura nue" de Nicolo Ferrari
les chroniques des sorties de juin
et les chroniques des autres sorties de juillet

Lecture avec :

"Génocide(s)" de Kazuaki Takano
"Le dernier tableau de Sara de Vos" de Dominic Smith
"Réveille-toi !" de François Xavier Dillard
"Le président a disparu" de Bill Clinton et James Patterson
"Sur un mauvais adieu" de Michael Connelly
et toujours :
"Histoire du fascisme" de Frédéric le Moal
"Jesse le héros" de Lawrence Millman
"Taqawan" de Eric Plamondon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=