Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Part-Time Friends
Born to try  (Un Plan Simple)  mars 2018

Une histoire qui finit bien aurait également pu mal se terminer, à l’occasion, touchez en deux mots à Pauline et Florent. La rumeur dit qu’ils frôlèrent une séparation en bonne et due forme, suite aux conséquences mitigées de leur premier album. Et pourtant, il suffisait d’un geste pour que la machine reprenne du galon, que la création redresse ses antennes.

C’est quand Citroën arrête ses ouïes sur "Here we are" pour sa campagne de publicité que Part-Time Friends retrouve sa vigueur créative des premiers battements. Armés d’électronique et de voix vaporeuses, entre rêve et réalité, ils poursuivent leur aventure musicale avec Born To Try.

Ils ne cachent pas que la plupart des morceaux portent l’empreinte de leurs disputes, de leurs déchirures, et de leurs différends. Mais pas que, parce que pour se déchirer, ne faut-il pas auparavant s’aimer, et c’est surtout d’amour dont il est question dans cet album.

N’est-ce donc pas la lecture approfondie du titre de l’album ? "We are born to try, That’s who we are", "Born to try" encore et encore, à se prendre des murs et à se relever pour chuter encore. Pas loin du "Réussir sans péril c’est vaincre sans gloire", ou un truc dans le genre. Part-Time Friends plantent donc un décor riche de sens, d’optimisme et de courage. Ah, le courage…

Textes anglais tissés autour de cordes électriques lentement pincées "I think I’ve had enough, I think I’m not gonna stay, It’s hard to make you understand" ("Understand"), et des rythmes colorés pour ce titre entre fatalisme et résignation face à l’incompréhension mutuelle. Plus pressant, "Would you like to come over, we could talk about whatever, I don’t mind" ("I Don’t Mind"), a les percussions plus électrocutées, et le flow plus nodule.

Entre pop californienne perchée dans un cocotier et chute ascentionnelle, Born To Try raconte les différences sans oublier de souligner que les différences communes sont un premier rapprochement, et que les points communs sont les seuls à vraiment créer de la divergence.

Aussi passionnant à écouter qu’agréable à entendre, le couple de Part-Time Friends plane à l’orée des sentiments et vous l’aurez compris, de la réconciliation, vecteur de fusion et d’accomplissement. Alors haut les cœurs !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Fingers Crossed de Part-Time Friends
La chronique de l'album Fire EP de Part-Time Friends

En savoir plus :
Le site officiel de Part-Time Friends
Le Soundcloud de Part-Time Friends
Le Facebook de Part-Time Friends


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=