Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Rien à dire
Théâtre Le 13ème Arte  (Paris)  avril 2018

Solo clownesque de Leandre Ribera.

A chacun son clown et celui de Léandre Ribera, pour qui la fonction du clown est de "créer un trou pour regarder l’humanité d’une façon différente", est un clown muet de style "old school" même s'il n'a ni nez rouge ni les attributs spectaculaires du traditionnel clown circassien.

En effet, il oeuvre dans un burlesque empruntant à la grammaire du jeu masqué élaborée par Charlie Chaplin qui résulte de l'hybridation des codes du cirque et du mélodrame et repose sur la puissance émotionnelle du pantin sentimental hérité de la pantomime ancestrale.

En l'espèce, Léandre, clown empathique, se présente comme un ingénu, un innocent désarmé et inadapté aux réalités de la vie même les plus élémentaires, voire un benêt, ce qui entraîne simultanément chez le spectateur deux sentiments antinomiques mais complémentaires, le rire, le rire naturel face à celui qu'il considère comme plus bête que lui, et la compassion face à celui qui est naturellement démuni.

Dans un costume intemporel évoquant tant le vagabond que le simplet de village d'antan, venant d'une autre dimension spatio-temporelle, il émerge d'une armoire faisant office de "stargate", une armoire remplie de chaussettes identiques de couleur jaune jeunes tout comme celles-ci recouvrent le plateau. Un plateau sur lequel est intallé un décor de bicoque naturaliste faite de bric et de broc élaboré par le scénographe Xesca Salva.

A chaque jour ses chaussettes, et une nouvelle journée gaguesque commence avec son lot de péripéties et de confrontations surréalistes au principe de réalité. Par le jeu frontal et l'interactivité constante ressortant au "clown théâtre", Léandre prend le public à témoin de ses incompréhensions élémentaires comme de ses émerveillements puérils et l'entraîne dans le jeu tant collectif, en brisant le fameux quatrième mur, qu'individuellement en invitant un spectateur sur scène pour participer à une de ses (més)aventures.

Par l’exagération comique des effets et l’amplification du geste propices à l'instauration d'un décalage souvent poétique avec la réalité et sa maîtrise virtuose de la maladresse qui caractérise son clown-personnage et caractérise la mécanique du ratage, Léandre Ribera convainc et séduit l'assistance qui regarde non sans émoi se refermer les portes de l'armoire de cet éloquent "Rien à dire"

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=