Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Splendeurs et fureurs
Christina Stead  (Editions de l?Observatoire)  avril 2018

Adulé par Jonathan Franzen, auteur que j’adore, Angela Carter ou encore Robert Stone, Christina Stead, auteure australienne décédée dans les années 80, se retrouve sous les feux des projecteurs grâce aux éditions de l’Observatoire qui ont eu la bonne idée de publier l’un de ses romans, Splendeurs et fureurs, qui n’avait jamais été traduit en français.

Méconnue en France, elle ne fut pas moins une grande connaisseuse de notre pays qu’elle a longtemps fréquenté au cours de sa vie et de ses nombreux voyages en Europe. Splendeurs et fureurs, d’ailleurs, est un roman dont l’histoire se déroule dans notre capitale dans les années 30.

Christina Stead nous raconte l’histoire d’Elvira Western, une jeune bourgeoise trentenaire qui décide de quitter Londres et son mari Paul, pour répondre aux lettres enflammées d’un jeune étudiant anglais vivant à Paris, Olivier Fenton. On suit alors ces jeunes tourtereaux dans le Paris des années folles, entre flâneries et découverte des lieux parisiens, rencontre de personnages extravagants.

Christina Stead nous décrit parfaitement l’ambiance de Paris dans les années 30 ainsi que le contexte historique de l’époque autour de la montée du socialisme, du communisme et du Front populaire face au développement de l’extrême droite et du nationalisme, en France et en Europe. A cela s’ajoute l’effervescence artistique et culturelle qui régna au cours de cette période, magnifiquement décrite aussi par l’auteure, autour des différentes rencontres faites par Elvira.

Si Christina Stead arrive à nous plonger avec habilité dans ce Paris des années 30, elle n’oublie pas non plus d’ausculter avec intelligence les rapports homme-femme à cette époque au travers de cet adultère. Elvira est une femme qui doute, de ses choix notamment, de sa vie avec Paul qui, lui, de son côté, n’a de cesse de tenter de la reconquérir.

Elvira est intelligente, méfiante des promesses faites par son amant et consciente qu’elle ne doit pas rompre totalement sa relation avec Paul. Sa vie n’est qu’hésitation entre retourner vivre de façon confortable auprès de son mari aimant à Londres ou mener une vie un peu plus dissolue auprès d’un fougueux jeune amant. D’autant plus que ce nouvel amant, pas des plus fidèles, à tendance à s’enflammer rapidement par les charmes féminins mais aussi par les théories communistes.

Belle découverte donc pour moi de cet auteure que je ne connaissais pas au travers de ce Splendeurs et fureurs qui, malgré quelques longueurs, reste un très bon livre, superbement écrit et traduit, mêlant des thèmes chers à Christina Stead comme le féminisme, le non-conformisme et le politique. Paris, presqu’un personnage du roman, reste évidemment un lieu littéraire incroyable quelle que soit l’époque racontée.

Reste maintenant à aller explorer le reste de l’œuvre de cette auteure australien qui a dû sûrement écrire d’autres ouvrages passionnants.

 
 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 mai 2018 : Un temps à sortir les palmes

Le Festival de Cannes se termine déjà, sans grandes envolées mais avec une belle palme d'or tout de même et surtout le soleil qui devrait vous donner envie de sortir les vôtres, palmes, histoire d'aller piquer une tête pour vous rafraichir les idées au milieu de tout ce marasme ambiant. Quoi qu'il en soit, pour vous changer les idées, voici comme chaque semaine notre sélection culturelle.

Du côté de la musique :

Glenn Branca, une vie dissonnante
"Quieter" de Carla Bozulich
Rencontre avec Romain Guerret autour de son projet solo Donald Pierre dont voici 3 titres live enregistrés au bar Le Planète Mars
"Free the prisoners" de Andrew Sweeny
"The sound like a tank even if they are a duo" de Archi Deep
"Liszt : Athanor" de Beatrice Berrut
"Lost and found" de En attendant Ana
"Les larmes d'or" de Frédéric Bobin
"Le courage des innoncents" de Olivier Savaresse
et toujours :
"Lion in bed" de Lion In Bed
"Take me away" de Andréane Le May
"JS Bach Inventions & Sinfonias" de Julien Lheuillier
"Lost memory theatre" de Jun Miyake
"Advertisement EP" de MNNQNS
"All inclusive" de Shaggy Dogs
"Bernstein : Mass" de Yannick Nézet Séguin & le Philadelphia Orchestra
"Ain't that mayhem ?" de Zëro

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Limbes" au Théâtre du Rond-Point
"4.48 Psychosis" au Théâtre-Studio d'Alfortville
"Strange Love" au Cirque Electrique
"17 fois Maximilien" au Studio Hébertot
"ABC D'airs" au Théâtre Le Lucernaire
"Les Soulmates" au Théâtre du Marais
"Le Cirque Alfonse - Tabarnak" à Bobino
"Scud" au Théâtre Clavel
"Cabaret chinois et autres farces" au Théâtre Clavel
les reprises avec :
"Les Patissières" au Théâtre Trévise
"King KongThéorie" à La Pépinière Théâtre
"Les Petites Reines" au Théâtre La Bruyère
"Eric Boschman - Ni Dieu, ni Maître mais du Rouge !" à la Scène Thélème
"Légendes d'une vie" au Théâtre Le Lucernaire
"Warren Zavatta - Ce soir dans votre ville" au Théâtre Michel
et les chroniques des autres spectacles de mai

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Le Ciel étoilé au-dessus de ma tête" de Ilan Klipper
"Bienvenue en Sicile" de PIF
et les chroniques des autres sorties de mai

Lecture avec :

"La symphonie du hasard, livre 3" de Douglas Kennedy
"Les diables de cardona" de Matthew Carr
"Les invisibles" de Antoine Albertini
"Transit" de Rachel Cusk
et toujours :
"L'écrivain public" de Dan Fesperman
"Le chien de Shrodinger" de Martin Dumont
"Les saltimbanques ordinaires" de Eimear McBride
"Passage des ombres" de Arnaldur Indrioason
"Prison house" de John King

Froggeek's Delight :

"A way out" sur PS4, Xbox One et Windows
"Rétro lazer" Tome 1, magazine trimestriel
Le Google Home, enceinte intelligente

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=