Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Splendeurs et fureurs
Christina Stead  (Editions de l?Observatoire)  avril 2018

Adulé par Jonathan Franzen, auteur que j’adore, Angela Carter ou encore Robert Stone, Christina Stead, auteure australienne décédée dans les années 80, se retrouve sous les feux des projecteurs grâce aux éditions de l’Observatoire qui ont eu la bonne idée de publier l’un de ses romans, Splendeurs et fureurs, qui n’avait jamais été traduit en français.

Méconnue en France, elle ne fut pas moins une grande connaisseuse de notre pays qu’elle a longtemps fréquenté au cours de sa vie et de ses nombreux voyages en Europe. Splendeurs et fureurs, d’ailleurs, est un roman dont l’histoire se déroule dans notre capitale dans les années 30.

Christina Stead nous raconte l’histoire d’Elvira Western, une jeune bourgeoise trentenaire qui décide de quitter Londres et son mari Paul, pour répondre aux lettres enflammées d’un jeune étudiant anglais vivant à Paris, Olivier Fenton. On suit alors ces jeunes tourtereaux dans le Paris des années folles, entre flâneries et découverte des lieux parisiens, rencontre de personnages extravagants.

Christina Stead nous décrit parfaitement l’ambiance de Paris dans les années 30 ainsi que le contexte historique de l’époque autour de la montée du socialisme, du communisme et du Front populaire face au développement de l’extrême droite et du nationalisme, en France et en Europe. A cela s’ajoute l’effervescence artistique et culturelle qui régna au cours de cette période, magnifiquement décrite aussi par l’auteure, autour des différentes rencontres faites par Elvira.

Si Christina Stead arrive à nous plonger avec habilité dans ce Paris des années 30, elle n’oublie pas non plus d’ausculter avec intelligence les rapports homme-femme à cette époque au travers de cet adultère. Elvira est une femme qui doute, de ses choix notamment, de sa vie avec Paul qui, lui, de son côté, n’a de cesse de tenter de la reconquérir.

Elvira est intelligente, méfiante des promesses faites par son amant et consciente qu’elle ne doit pas rompre totalement sa relation avec Paul. Sa vie n’est qu’hésitation entre retourner vivre de façon confortable auprès de son mari aimant à Londres ou mener une vie un peu plus dissolue auprès d’un fougueux jeune amant. D’autant plus que ce nouvel amant, pas des plus fidèles, à tendance à s’enflammer rapidement par les charmes féminins mais aussi par les théories communistes.

Belle découverte donc pour moi de cet auteure que je ne connaissais pas au travers de ce Splendeurs et fureurs qui, malgré quelques longueurs, reste un très bon livre, superbement écrit et traduit, mêlant des thèmes chers à Christina Stead comme le féminisme, le non-conformisme et le politique. Paris, presqu’un personnage du roman, reste évidemment un lieu littéraire incroyable quelle que soit l’époque racontée.

Reste maintenant à aller explorer le reste de l’œuvre de cette auteure australien qui a dû sûrement écrire d’autres ouvrages passionnants.

 
 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 octobe 2018 : L'Eclectisme n'est pas un gros mot

Du joyeux, du triste, du beau, du sombre, du symphonique, du dépouillement, de l'épique, de l'intimiste... Encore une semaine chargée en actualité et pleine d'éclectisme dans notre sélection culturelle à découvrir sans plus attendre.

Du côté de la musique :

"Wanderer" de Cat Power
"I Am As You Are" de Sol Seppy
"Dag Wiren : Sinfonietta in C major, Serenade, Synphony N3 & Divertimento" de Rumon Gamba & Iceland Symphony Orchestra
"Une issue" de Samuel Cajal
"Comme un ours" de Alexis HK
"Antilles méchant bateau" par divers artistes
"Blow" de Donny McCaslin
Rencontre avec Gontard! et son nouveau clip "Arcade Fire" à découvrir
"Weapons of mass percussion" des Tambours du Bronx
"Houdini" de San Carol
"Vendredi soir EP" de Céline Tolosa
et toujours :
"La fragilité" de Dominique A
"Il Francese" de Jean Louis Murat
"Pink air" de Elysian Fields
Qu'en Pense Gertrude ? en interview accompagnée d'une session acoustique dans une cave à vins
"Certaine ruines" de Cyril Cyril
"Northern chaos gods" de Immortal
"Feel" Invigo
"La gueule de l'emploi" de Lénine Renaud
"Si c'était à refaire" de Septembre
"Voodoo magic" de Spiral Deluxe
"Midnight in an moonless dream" de The Buttertones

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Banquet" au Théâtre du Rond-Point
"Le Pouvoir" au Théâtre de Ménilmontant
"La Nostalgie du futur" au Théâtre national de Bordeaux
"La Cantate à trois voix" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Queen Mary" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Laïka" au Théâtre du Rond-Point
"Oscar et la Dame rose" à la Comédie Bastille
"Jean-François Derec - Le jour où j'ai appris que j'étais juif" au Théâtre L'Archipel
les reprises :
"Tous mes rêves partent de la gare d'Austerlitz" au Théâtre 13/Seine
"Camille contre Claudel" au Théâtre du Roi René
"Deux mensonges et une vérité" au Théâtre Rive-Gauche
"Le Potentiel érotique de ma femme" au Théâtre des Mathurins
"Ma cantate à Barbara" au Théâtre des Variétés
"K Surprise" au Théâtre Les Déchargeurs
"Clouée au sol" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Gloire de mon père" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"J'ai mangé du Jacques" au Théâtre Les Déchargeurs
et la chronique des autres spectacles d'octobre

Exposition avec :

"Caravage à Rome - Amis et Ennemis" au Musée Jacquemart-André
"Giacometti - Entre Tradition et Avant-garde" au Musée Maillol

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Guantanamera" de omas Gutierrez Alea et Juan Carlos Tabio
"Wine Calling" de Bruno Sauvard
Ciné en bref avec :
"A Star is born" de Bradley Cooper
"Climax" de Gaspar Noé
"L'Ombre d'Emily" de Paul Feig
"Frères ennemis" de David Oelhoffen
"The Little stranger" de Lenny Abrahamson
"Voyez comme on danse" de Michel Blanc
la chronique des films de septembre
et la chronique des autres sorties d'octobre

Lecture avec :

"Bandidos" de Marc Fernandez
"Commode, l'empereur gladiateur" de Eric Teyssier
"La mort selon Turner" de Tim Willocks
"La riposte" de Philippe Meirieu
"Reporter criminel" de James Ellroy
"Un gentleman à Moscou" de Amor Towles
et toujours :
"Sympathie pour le démon" de Bernardo Carvalho
"Réelle" de Guillaume Sire
"Personne n'est obligé de me croire" de Juan Pablo Villalobos
"Les illusions" de Jane Robins
"Les exilés meurent aussi d'amour" de Abnousse Shalmani
"L'autre siècle" de Xavier Delacroix

Froggeek's Delight :

"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=