Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Splendeurs et fureurs
Christina Stead  (Editions de l?Observatoire)  avril 2018

Adulé par Jonathan Franzen, auteur que j’adore, Angela Carter ou encore Robert Stone, Christina Stead, auteure australienne décédée dans les années 80, se retrouve sous les feux des projecteurs grâce aux éditions de l’Observatoire qui ont eu la bonne idée de publier l’un de ses romans, Splendeurs et fureurs, qui n’avait jamais été traduit en français.

Méconnue en France, elle ne fut pas moins une grande connaisseuse de notre pays qu’elle a longtemps fréquenté au cours de sa vie et de ses nombreux voyages en Europe. Splendeurs et fureurs, d’ailleurs, est un roman dont l’histoire se déroule dans notre capitale dans les années 30.

Christina Stead nous raconte l’histoire d’Elvira Western, une jeune bourgeoise trentenaire qui décide de quitter Londres et son mari Paul, pour répondre aux lettres enflammées d’un jeune étudiant anglais vivant à Paris, Olivier Fenton. On suit alors ces jeunes tourtereaux dans le Paris des années folles, entre flâneries et découverte des lieux parisiens, rencontre de personnages extravagants.

Christina Stead nous décrit parfaitement l’ambiance de Paris dans les années 30 ainsi que le contexte historique de l’époque autour de la montée du socialisme, du communisme et du Front populaire face au développement de l’extrême droite et du nationalisme, en France et en Europe. A cela s’ajoute l’effervescence artistique et culturelle qui régna au cours de cette période, magnifiquement décrite aussi par l’auteure, autour des différentes rencontres faites par Elvira.

Si Christina Stead arrive à nous plonger avec habilité dans ce Paris des années 30, elle n’oublie pas non plus d’ausculter avec intelligence les rapports homme-femme à cette époque au travers de cet adultère. Elvira est une femme qui doute, de ses choix notamment, de sa vie avec Paul qui, lui, de son côté, n’a de cesse de tenter de la reconquérir.

Elvira est intelligente, méfiante des promesses faites par son amant et consciente qu’elle ne doit pas rompre totalement sa relation avec Paul. Sa vie n’est qu’hésitation entre retourner vivre de façon confortable auprès de son mari aimant à Londres ou mener une vie un peu plus dissolue auprès d’un fougueux jeune amant. D’autant plus que ce nouvel amant, pas des plus fidèles, à tendance à s’enflammer rapidement par les charmes féminins mais aussi par les théories communistes.

Belle découverte donc pour moi de cet auteure que je ne connaissais pas au travers de ce Splendeurs et fureurs qui, malgré quelques longueurs, reste un très bon livre, superbement écrit et traduit, mêlant des thèmes chers à Christina Stead comme le féminisme, le non-conformisme et le politique. Paris, presqu’un personnage du roman, reste évidemment un lieu littéraire incroyable quelle que soit l’époque racontée.

Reste maintenant à aller explorer le reste de l’œuvre de cette auteure australien qui a dû sûrement écrire d’autres ouvrages passionnants.

 
 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 12 août 2018 : Léger comme une brise d'été

Une édition plus légère cette semaine, 15 août oblige c'est la période creuse pour l'actualité culturelle tandis que chacun vaque à ses occupations estivales de plage en plage, de festival en festival. Voici le mini sommaire de la semaine.

Du côté de la musique :

"When the earth was flat" de Quiet Dan
"A quality of mercy" de RVG
Sélection d'albums blues avec Sue Foley, Ian Siegal, Fred Chapelier et Archie lee Hooker
et toujours :
"Schtick" de Danny Goffey
"Prokofiev for two" de Martha Argerich & Sergei Babayan
"South by west" de Pampa Folks
"Press rewind" de Devil Jo & the Blackdoormen
"Bonsoir shérif" de Keith Koona
"Home" de Kian Soltani & Aaron Pilsan
"La green box" de La Green Box
"Modernéanderthal" de Le Pied de la Pompe
"Art autoroutier" de Nuage Fou

Au théâtre :

les spectacles de l'été parisien avec :
les nouveaux venus :
"Road Trip" au Théâtre Le Funambule-Montmartre"
"Gustave Eiffel en Fer et contre Tous" au Théâtre Le Bout
les inoxydables :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges

"Dernier coup de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
les outsiders :
"Iliade" au Théâtre Le Lucernaire
"Oui !" au Café de la Gare
"Dîner de famille" au Théâtre d'Edgar
"Tinder Surprise" au Théâtre d'Edgar
"Speakeasy" au Palais des Glaces
"Chance" au Théâtre La Bruyère

Expositions avec :

"Hundertwasser, sur les pas de la Sécession viennoise " à l'Atelier des Lumières

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Mary Shelley" de Haifaa Al Mansour
"L'Age d'or des ciné-clubs" de Emanuela Piovano

Lecture avec :

"Forêt obscure" de Nicolas Krauss
et toujours :
"Les grandes épopées qui ont fait la science" de Fabienne Chauvière
"Rien de plus grand" de Malin Personn Giolito

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=