Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Chris Marker - Les 7 vies d'un cinéaste
Cinémathèque française  (Paris)  Du 3 mai au 29 juillet 2018

En 2012, le Centre Pompidou et la Bibliothèque Publique d’Information (Bpi) rendaient hommage à Chris Marker disparu l'année précédente avec l'exposition "Planète Marker".

En 2018, la Cinémathèque française, qui a recueilli son volumineux fonds d'archives, invite à une exploration érudite non seulement de son univers-planète et de son oeuvre mais également dans l'Histoire du 20ème siècle avec l'exposition "Chris Marker - Les 7 vies d'un cinéaste".

Conçue en coproduction avec le Bozar de Bruxelles et sous le commissariat de Christine Van Assche, historienne de l'art membre du Comité scientifique sur l'œuvre de Chris Marker pour la Cinémathèque française, Raymond Bellour, critique et théoricien du cinéma, et Jean-Michel Frodon, journaliste et historien du cinéma, elle propose une sélection avisée de documents et objets souvent inédits ainsi que de nombreux inserts filmiques.

Le long couloir de l'espace muséal aux parois reproduisant l'appartement de Chris Marker officie comme une "stargate" et une voix-off guide le visiteur en énumérant en boucle les nombreux domaines artistiques dans lesquels celui-ci est intervenu.

Chris Marker, réalisateur, écrivain, illustrateur, photographe, essayiste...., pseudonyme de Christian Bouche-Villeneuve (1921-2012) choisi dixit parce que "prononçable dans la plupart des langues, parce que j’avais l’intention de voyager. Rien de plus à chercher” est par ailleurs un amoureux des chats.

Et c'est le chat orangé "M. Chat", création graphique de l'artiste franco-suisse Thoma Vuille, qui lui a inspiré un de ses hétéronymes, le chat Guillaume-en-Égypte, comme il a inspiré les commissaires pour constituer le fil orange de la monstration foisonnante et essentiellement documentaire et cinéphilique qui se décline donc en sept zones chrono-thématiques dynamiquement scénographiées par Pascal Rodriguez.

Pseudo Chris Marker, globe-trotteur témoin engagé de son temps

Les commissaires précisent que le parcours choisi s'inscrit dans le contexte du voyage puisque traversée au long cours à travers le temps et l'espace et notamment les grands mouvements politiques dont Chris Marker fut simultanément témoin, archiviste et souvent acteur dès la Seconde guerre mondiale puis lors de la décolonisation avec le documentaire d’avant-garde "Les statues meurent aussi" co-réalisé par Alain Resnais.

Il parcourt le monde et féru d'archivage, collectionne les documents, tels les cartes postales, et de collages papier qui suivront l'évolution technologique en étant ensuite réalisés de manière électronique.

Une section est dédiée à "La Jetée", son unique long métrage réalisé en 1962 et oeuvre de fiction dystopique qui présente la particularité d'une composition essentiellement photographique.

Dans la période articulée par Mai 68, Chris Marker, intellectuel engagé et artiste activiste, s'inscrit dans la militance notamment cinématograhique avec des opus courts documentaires ou de contre-information et la réalisation de collages contestataires.

Il use ensuite de toutes les nouvelles technologiques dont l'outil numérique pour diversifier ses productions : vidéo sur Internet, série télévisée avec notamment la série "L’Héritage de la chouette" sur les usages contemporains de la pensée grecque.

Pour les passionnés et les curieux désirant découvir un cinéaste peu connu du grand public, un site internet dédié "Chris Marker.ch - Plongée en immémoire" donne accès à un florilège des œuvres et documents exposés ainsi qu’à des dossiers étoffés.

De plus, en parallèle, du 3 mai au 20 juin 201, la Cinémathèque française présente une Rétrospective Chris Marker avec l'intégrale de ses films, vidéos et programmes télévisés ainsi que les 21 films de son panthéon de cinéphile.

 

 

En savoir plus :

Le site officiel de la Cinémathèque française

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation de la Cinémathèque française


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=