Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le chien de Schrödinger
Martin Dumont  (Editions Delcourt)  avril 2018

Les publications se suivent chez Delcourt éditions nous procurant à chaque fois émerveillement et plaisir de lecture. Le chien de Schrödinger, de Martin Dumont, ne déroge pas à la règle. Le jeune auteur, amoureux de la Bretagne et de la mer, dont il en a fait le décor de son roman, nous offre un très beau premier livre, court et intense, sur l’histoire d’un père et de son fils.

Son titre, Le chien de Schrödinger, fait référence au chat de Schrödinger, un concept décrit par ce scientifique pour illustrer les paradoxes. C’est une infirmière qui l’explique à Jean, le narrateur quand il vient voir son fils Pierre à l’hôpital en lui disant "vous savez, Schrödinger, ça marche sans doute sûrement aussi avec un chien".

Le chien de Schrödinger nous raconte donc l’histoire de Jean, père de Pierre qu’il a élevé seul depuis l’accident mortel de sa femme. Depuis 20 ans, il maraude chaque nuit à bord de son taxi, pour ne pas perdre le jour une miette de son fils. Ensemble, ils ont des passions communes comme la plongée, qui leur permet de vivre des moments intense de profondeur. Pierre a une passion pour l’écriture, a écrit un livre qu’il rêve de voir publié un jour.

Pierre se retrouve un jour fatigué, très fatigué, dévoilant une maladie que son père n’a pas vu venir alors que des signes avant-coureurs étaient présents. Une course contre la mort s’engage pour Pierre et Jean qui va devoir déborder d’imagination pour être à la hauteur de son fils et lui inventer la vie qu’il n’aura pas le temps de vivre. Jean souhaite surtout l’aider à concrétiser son dernier rêve même si cela doit passer par un mensonge.

Il va alors jouer avec la vérité et choisir sa réalité, toujours pour le bien de son fils chéri. Pour lui, la vérité et la réalité n’ont de sens que si elles ne nuisent pas à l’être qu’il aime tant.

"Schrödinger ne dit pas que c’est faux. Il démontre simplement un paradoxe en confrontant l’infiniment petit à notre monde à nous. Si on considère que la réalité est dépendante de l’observateur, pourquoi la sienne serait moins vraie qu’une autre ?" lui dit l’infirmière.

Le chien de Schrödinger est un livre émouvant, d’une grande profondeur qui se lit d’une traite. Il nous touche de plein fouet car il traite de sentiments universels, de ce qu’il y a de plus beau dans l’amour d’un père pour un fils et des vertiges qui peuvent en découler. Le monde de Jean tourne autour de son fils, magnifiquement écrit par Martin Dumont.

Le chien de Schrödinger est donc un grand livre d’amour, un grand livre sur les choix que l’on doit faire dans la vie, sur la vérité et le mensonge. Tout est maîtrisé dans ce livre, du réalisme de l’histoire, des personnages et des sentiments jusqu’à l’épilogue, salutaire et bouleversant.

 

 


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 12 août 2018 : Léger comme une brise d'été

Une édition plus légère cette semaine, 15 août oblige c'est la période creuse pour l'actualité culturelle tandis que chacun vaque à ses occupations estivales de plage en plage, de festival en festival. Voici le mini sommaire de la semaine.

Du côté de la musique :

"When the earth was flat" de Quiet Dan
"A quality of mercy" de RVG
Sélection d'albums blues avec Sue Foley, Ian Siegal, Fred Chapelier et Archie lee Hooker
et toujours :
"Schtick" de Danny Goffey
"Prokofiev for two" de Martha Argerich & Sergei Babayan
"South by west" de Pampa Folks
"Press rewind" de Devil Jo & the Blackdoormen
"Bonsoir shérif" de Keith Koona
"Home" de Kian Soltani & Aaron Pilsan
"La green box" de La Green Box
"Modernéanderthal" de Le Pied de la Pompe
"Art autoroutier" de Nuage Fou

Au théâtre :

les spectacles de l'été parisien avec :
les nouveaux venus :
"Road Trip" au Théâtre Le Funambule-Montmartre"
"Gustave Eiffel en Fer et contre Tous" au Théâtre Le Bout
les inoxydables :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges

"Dernier coup de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
les outsiders :
"Iliade" au Théâtre Le Lucernaire
"Oui !" au Café de la Gare
"Dîner de famille" au Théâtre d'Edgar
"Tinder Surprise" au Théâtre d'Edgar
"Speakeasy" au Palais des Glaces
"Chance" au Théâtre La Bruyère

Expositions avec :

"Hundertwasser, sur les pas de la Sécession viennoise " à l'Atelier des Lumières

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Mary Shelley" de Haifaa Al Mansour
"L'Age d'or des ciné-clubs" de Emanuela Piovano

Lecture avec :

"Forêt obscure" de Nicolas Krauss
et toujours :
"Les grandes épopées qui ont fait la science" de Fabienne Chauvière
"Rien de plus grand" de Malin Personn Giolito

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=