Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Yannick Nézet-Séguin & The Philadelphia Orchestra
Bernstein : Mass  (Universal Music / Decca Records)  mars 2018

Né le 25 août 1918 aux États-Unis dans le Massachusetts, Leonard Bernstein est une figure musicale majeure du XXème siècle. Compositeur, chef d’orchestre, pianiste, pédagogue, écrivain et animateur de télévision (il profitera de sa popularité pour y promouvoir toutes les musiques). Il fait partie du patrimoine musical américain au même titre que Aaron Copland, George Gershwin, John Cage, Steve Reich, Philip Glass, Charles Ives, Elliott Carter...

Mass est une œuvre absolument unique, nécessitant par exemple plus de deux cents artistes sur scène. C’est une œuvre inclassable, autant acclamée que détestée par les critiques, commandée en 1971 par Jackie Kennedy en hommage à son mari John F. Kennedy, premier président américain catholique, pour l’inauguration du Kennedy Center for the Arts de Washington.

Cette pièce n’est pas vraiment une messe à proprement parler, en tout cas dans le sens normatif musical. Ou peut-être que les messes modernes devraient ressembler à cette œuvre incroyable aussi singulière que riche. On se situe donc plutôt quelque part entre l’oratorio et la comédie musicale. On y retrouve toutes les esthétiques chères à Bernstein (classique, jazz, blues, rock, comédie musicale, fanfare, gospel, expressionnisme...). Cet éclectisme qui le caractérisait tant. Comme une combinaison entre musique liturgique et profane, entre musique sérieuse et musique plus à spectacle (ces deux termes étant à prendre naturellement avec d’énormes pincettes) dans un mélange des genres très étonnant mais fonctionnant à merveille. Il ne conçoit aucune hiérarchie entre les genres musicaux. D'ailleurs, les nombreuses émissions qu'il anime pour la télévision entre les années 1950 et 1970 abordent toutes les musiques, des symphonies de Mahler aux tubes rock'n'roll.

C’est une œuvre transgenre, ce que le compositeur a toujours cherché à réaliser, parfois au détriment de l’écriture. Elle est totalement ancrée dans les années 70 avec un mélange de diverses influences et son message pacifiste (face à la guerre au Vietnam) toujours d’actualité, avec un grand aspect théâtral, ce que Yannick Nézet-Séguin a très bien compris. Leonard Bernstein a mis beaucoup de lui dans cette œuvre. Il fait bien plus qu’y dissimuler ses engagements. Le message de paix contre la guerre Vietnam en filigrane dans Mass passe moyennement auprès du président Nixon qui (boycottera) déclinera son invitation à la première pensant (à tort ou à raison) y trouver des messages codés de propagande anti-gouvernementale. Surtout qu’il y a déjà un précédent. En pleine guerre froide, l’engagement humaniste et l’ouverture (politique, sexuelle) de Bernstein alarment les services de renseignement intérieur. En pleine chasse aux sorcières au début des années 50, le nom du compositeur apparaît même dans une liste officielle du F.B.I comme ayant des accointances avec une organisation communiste. Réponse du berger à la bergère, son opérette Candide est une dénonciation à peine voilée du Maccarthysme.

Si l’on retrouve dans Mass un message politique, la foi, la croyance en dieu sont également très présent. Bernstein interroge, s’interroge sur la foi personnelle, avec un message œcuménique fort, sur le vivre ensemble dans le respect de ses propres croyances. Lui le compositeur juif, face à un questionnement, une forme musicale catholique. Le texte de la liturgie catholique romaine est entrecoupé de prières hébraïques, de parties en Anglais sur la difficulté de maintenir sa foi en dieu.

Sans toucher au sublime de la version de la version Sony dirigée par Bernstein avec Alan Titus et enregistrée quelques jours après la création et quasiment introuvable en disque, cette version est nettement plus enthousiasmante que celle absolument désastreuse de Kent Nagano avec Jerry Hadley et le Deutsches Symphonie-Orchester. A posséder donc....

 

En savoir plus :
Le site officiel de Yannick Nézet-Séguin
Le Facebook de Yannick Nézet-Séguin


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 octobe 2018 : L'Eclectisme n'est pas un gros mot

Du joyeux, du triste, du beau, du sombre, du symphonique, du dépouillement, de l'épique, de l'intimiste... Encore une semaine chargée en actualité et pleine d'éclectisme dans notre sélection culturelle à découvrir sans plus attendre.

Du côté de la musique :

"Wanderer" de Cat Power
"I Am As You Are" de Sol Seppy
"Dag Wiren : Sinfonietta in C major, Serenade, Synphony N3 & Divertimento" de Rumon Gamba & Iceland Symphony Orchestra
"Une issue" de Samuel Cajal
"Comme un ours" de Alexis HK
"Antilles méchant bateau" par divers artistes
"Blow" de Donny McCaslin
Rencontre avec Gontard! et son nouveau clip "Arcade Fire" à découvrir
"Weapons of mass percussion" des Tambours du Bronx
"Houdini" de San Carol
"Vendredi soir EP" de Céline Tolosa
et toujours :
"La fragilité" de Dominique A
"Il Francese" de Jean Louis Murat
"Pink air" de Elysian Fields
Qu'en Pense Gertrude ? en interview accompagnée d'une session acoustique dans une cave à vins
"Certaine ruines" de Cyril Cyril
"Northern chaos gods" de Immortal
"Feel" Invigo
"La gueule de l'emploi" de Lénine Renaud
"Si c'était à refaire" de Septembre
"Voodoo magic" de Spiral Deluxe
"Midnight in an moonless dream" de The Buttertones

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Banquet" au Théâtre du Rond-Point
"Le Pouvoir" au Théâtre de Ménilmontant
"La Nostalgie du futur" au Théâtre national de Bordeaux
"La Cantate à trois voix" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Queen Mary" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Laïka" au Théâtre du Rond-Point
"Oscar et la Dame rose" à la Comédie Bastille
"Jean-François Derec - Le jour où j'ai appris que j'étais juif" au Théâtre L'Archipel
les reprises :
"Tous mes rêves partent de la gare d'Austerlitz" au Théâtre 13/Seine
"Camille contre Claudel" au Théâtre du Roi René
"Deux mensonges et une vérité" au Théâtre Rive-Gauche
"Le Potentiel érotique de ma femme" au Théâtre des Mathurins
"Ma cantate à Barbara" au Théâtre des Variétés
"K Surprise" au Théâtre Les Déchargeurs
"Clouée au sol" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Gloire de mon père" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"J'ai mangé du Jacques" au Théâtre Les Déchargeurs
et la chronique des autres spectacles d'octobre

Exposition avec :

"Caravage à Rome - Amis et Ennemis" au Musée Jacquemart-André
"Giacometti - Entre Tradition et Avant-garde" au Musée Maillol

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Guantanamera" de omas Gutierrez Alea et Juan Carlos Tabio
"Wine Calling" de Bruno Sauvard
Ciné en bref avec :
"A Star is born" de Bradley Cooper
"Climax" de Gaspar Noé
"L'Ombre d'Emily" de Paul Feig
"Frères ennemis" de David Oelhoffen
"The Little stranger" de Lenny Abrahamson
"Voyez comme on danse" de Michel Blanc
la chronique des films de septembre
et la chronique des autres sorties d'octobre

Lecture avec :

"Bandidos" de Marc Fernandez
"Commode, l'empereur gladiateur" de Eric Teyssier
"La mort selon Turner" de Tim Willocks
"La riposte" de Philippe Meirieu
"Reporter criminel" de James Ellroy
"Un gentleman à Moscou" de Amor Towles
et toujours :
"Sympathie pour le démon" de Bernardo Carvalho
"Réelle" de Guillaume Sire
"Personne n'est obligé de me croire" de Juan Pablo Villalobos
"Les illusions" de Jane Robins
"Les exilés meurent aussi d'amour" de Abnousse Shalmani
"L'autre siècle" de Xavier Delacroix

Froggeek's Delight :

"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=