Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Loretta Strong
Théâtre de Belleville  (Paris)  mai 2018

Monologue dramatique de Copi interprété par Gaël Leveugle.

Ecrite en 1974 par le comédien, auteur et dessinateur de bandes dessinées argentin Copi, la partition de "Loretta Strong" met en scène, dans le cadre d'une dystopie apocalyptique, un personnage psychédélique de spationaute, avatar d'une Barbarella échappée d'une Gay Pride.

Ultime terrienne survivante d'une catastrophe cosmique, il lui incombe désormais d'assurer la survie de l'espèce. Mais comment s'y prendre, alors que sévit l'angoisse de la finitude organique, quand on dérive seule dans l'espace et que les géniteurs potentiels sont des plutoniens cannibales ou des rats mordeurs ?

Placé sous le signe du triptyque "trash, punk et porno" des seventies, l'opus se dévide comme un monologue logorrhéique dans lequel sont instillés toutes les récurrences dramaturgiques de l'auteur ordonnées autour du sexe comme creuset des pulsions de vie et de mort et du corps comme lieu de transgression de tous les codes moraux.

Le comédien et performeur Gaël Leveugle s'est approprié l'oeuvre qu'il aborde, indique-t-il dans sa note d'intention, comme "un poème performatif, une blague et une mise en crise de la mimésis théâtrale" qui permet de "penser nos étrangetés et nos monstruosités".

Ainsi il détourne les genres, dont ceux du satirique, du burlesque et du grotesque pratiqués par l'auteur, pour y substituer une dramaturgie du corps convulsif en empruntant aux disciplines du mime, de la danse butoh et de la vocalisation rythmique auxquelles il est formé.

Celle-ci, sous forme performative, constitue une des composantes d'un spectacle magistral conçu également comme un objet plastique placé sous le signe de l'art lumino-cinétique avec les effets optiques conçus par Matthieu Ferry et la musique électronique avec le syncrétisme d'obédience "Ambient" de la bande-son composée par Jean-Philippe Gross.

Gaël Leveugle officie nu le crâne rasé, sans que cette nudité primordiale soit affichée, au centre d'une armature métallique cubique bombardée de lumières qui délimite un espace de jeu concentrationnaire. Pour dispenser magnifiquement le tragique chant du cygne de Loretta Strong.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 mai 2018 : Un temps à sortir les palmes

Le Festival de Cannes se termine déjà, sans grandes envolées mais avec une belle palme d'or tout de même et surtout le soleil qui devrait vous donner envie de sortir les vôtres, palmes, histoire d'aller piquer une tête pour vous rafraichir les idées au milieu de tout ce marasme ambiant. Quoi qu'il en soit, pour vous changer les idées, voici comme chaque semaine notre sélection culturelle.

Du côté de la musique :

Glenn Branca, une vie dissonnante
"Quieter" de Carla Bozulich
Rencontre avec Romain Guerret autour de son projet solo Donald Pierre dont voici 3 titres live enregistrés au bar Le Planète Mars
"Free the prisoners" de Andrew Sweeny
"The sound like a tank even if they are a duo" de Archi Deep
"Liszt : Athanor" de Beatrice Berrut
"Lost and found" de En attendant Ana
"Les larmes d'or" de Frédéric Bobin
"Le courage des innoncents" de Olivier Savaresse
et toujours :
"Lion in bed" de Lion In Bed
"Take me away" de Andréane Le May
"JS Bach Inventions & Sinfonias" de Julien Lheuillier
"Lost memory theatre" de Jun Miyake
"Advertisement EP" de MNNQNS
"All inclusive" de Shaggy Dogs
"Bernstein : Mass" de Yannick Nézet Séguin & le Philadelphia Orchestra
"Ain't that mayhem ?" de Zëro

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Limbes" au Théâtre du Rond-Point
"4.48 Psychosis" au Théâtre-Studio d'Alfortville
"Strange Love" au Cirque Electrique
"17 fois Maximilien" au Studio Hébertot
"ABC D'airs" au Théâtre Le Lucernaire
"Les Soulmates" au Théâtre du Marais
"Le Cirque Alfonse - Tabarnak" à Bobino
"Scud" au Théâtre Clavel
"Cabaret chinois et autres farces" au Théâtre Clavel
les reprises avec :
"Les Patissières" au Théâtre Trévise
"King KongThéorie" à La Pépinière Théâtre
"Les Petites Reines" au Théâtre La Bruyère
"Eric Boschman - Ni Dieu, ni Maître mais du Rouge !" à la Scène Thélème
"Légendes d'une vie" au Théâtre Le Lucernaire
"Warren Zavatta - Ce soir dans votre ville" au Théâtre Michel
et les chroniques des autres spectacles de mai

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Le Ciel étoilé au-dessus de ma tête" de Ilan Klipper
"Bienvenue en Sicile" de PIF
et les chroniques des autres sorties de mai

Lecture avec :

"La symphonie du hasard, livre 3" de Douglas Kennedy
"Les diables de cardona" de Matthew Carr
"Les invisibles" de Antoine Albertini
"Transit" de Rachel Cusk
et toujours :
"L'écrivain public" de Dan Fesperman
"Le chien de Shrodinger" de Martin Dumont
"Les saltimbanques ordinaires" de Eimear McBride
"Passage des ombres" de Arnaldur Indrioason
"Prison house" de John King

Froggeek's Delight :

"A way out" sur PS4, Xbox One et Windows
"Rétro lazer" Tome 1, magazine trimestriel
Le Google Home, enceinte intelligente

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=