Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Apostrophes Duras Pivot
Studio Hébertot  (Paris)  mai 2018

Transposition théâtrale de l'entretien télévisé entre Marguerite Duras et Bernard Pivot interprété par Sylvie Boivin et Claude Gallou.

Transposition théâtrale de l'entretien télévisé entre Marguerite Duras et Bernard Pivot interprété par Sylvie Boivin et Claude Gallou. Avec " Apostrophes Duras Pivot", Claude Gallou a conçu ce qu'il définit comme "un plateau à remonter le temps" en transportant le spectateur au 28 septembre 1984 lors d'une édition spéciale de la notoire émission littéraire télévisée "Apostrophes" créée et animée par Bernard Pivot.

Date à laquelle, dans un entretien individuel diffusé en direct, le journaliste reçoit la romancière, dramaturge et réalisatrice Marguerite Duras, alors boudée par les médias, à l'occasion de la publication d'une de ses oeuvres-phares, "L'Amant", qui s'affiche comme un inattendu et conséquent succès de librairie et, par ailleurs, en lice pour le convoité Prix Goncourt, qui lui sera effectivement décerné rattrapant ainsi la déconvenue subie trois décennies auparavant avec "Un barrage contre le Pacifique".

A partir de ce roman en forme de flash-back relatant, à la fin des années 1920, sa liaison de toute jeune fille avec un riche Chinois, Bernard Pivot oriente judicieusement, et de manière stratégique, l'entretien sur deux axes : le style - voire le secret - de l'écriture durassienne et le caractère autofictionnel sinon autobiographique de l'œuvre littéraire de Marguerite Duras qui use à l'envi de l'ambiguité.

Claude Gallou a opté pour une transposition à l'identique qui s'avère donc une une reconstitution fidèle jusqu'au dispositif scénique, un face à face en bout d'une table toutefois démesurément longue et placée en extrême avant-scène, qui, s'il accentue la proximité avec le public, présente l'inconvénient, lié à l'absence des caméras qui opéraient des gros plans, de ne quasiment voir les officiants que de profil.

Opérant une interprétation mimétique, Claude Gallou incarne parfaitement le Bernard Pivot taquin, sans doute pour masquer sa déférente admiration, qui use d'un ton badin pour pousser la dame dans ses retranchements tant de sphynx littéraire que de femme.

De même pour Sylvie Boivin qui restitue crédiblement l'attitude et le ton de Marguerite Duras, esprit vif dans un corps monolithique, qui se prête, non sans humour, au jeu du chat et de la souris avant de livrer l'essence de ce roman, l'éblouissement de l'amour.
 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=