Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Berlin Kabarett
Théâtre de Poche-Montparnasse  (Paris)  mai 2018

Spectacle de cabaret musical conçu et mis en scène par Stéphan Druet, avec Marisa Berenson, Stéphane Corbin (en alternance Simon Legendre), Sebastiàn Galeota, Jacques Verzier (en alternance Olivier Breitman), Hugo Chassaniol (en alternance avec Loïc Olivier) et Victor Rosi.

La fascination exercée par le cabaret berlinois, lieu de divertissement constituant le miroir politique, social et culturel de l'entre deux-guerres mondiales qui participe de la mythologie de la capitale allemande, perdure en inspirant auteurs et metteurs en scène à l'instar de Stéphan Druet qui en livre sa personnelle et très réussie déclinaison avec "Berlin Kabarett".

Le spectacle qui ressort tant à la comédie musicale qu'à la revue, s'ordonne autour du parcours de vie d'une prostituée reconvertie en directrice de cabaret omnipotente dans le petit univers de son "antre" qui bénéficie de la protection de ses "amis" du IIIème Reich et du climat artistique qui traduisait l'atmosphère d'une époque janusienne tentant de conjurer l'angoisse et le principe de réalité en se réfugiant dans le divertissement débridé.

Pour constituer la partition musicale qui notamment soutient les numéros d'un music-hall échevelé opérant entre caricature, satire, grotesque, trivialite et sentimentalisme mélodramatique, bien évidemment Stéphan Druet a puisé dans le répertoire fameux de mémorables chansons cabarettiques de l'époque.

Telles "Whisky Bar" et "Ich bin die fesche Lola" mais également dans celui de genre différent comme l'opérette française des années 1920 avec des airs de "Dédé"' de Henri Christiné et Albert Willemetz tout en y insérant de savoureuses compositions originales mises en notes par Stéphane Corbin et dont il signe les paroles qui sont dispensées en solo, duos ou de manière chorale.

De surcroît, "Berlin Kabarett" bénéficie d'une prestigieuse - et internationale - tête d'affiche en la personne de Marisa Berenson qui a débuté au cinéma sous les hospices du trio culte formé par Luchino Visconti, Bob Fosse et Stanley Kubrick, respectivement avec "Mort à Venise", "Cabaret" et "Barry Lyndon".

Spectacle-événement donc, et ce d'autant plus qu'elle a accepté le rôle à contre-emploi d'une femme sans états d'âme, issue d'un milieu défavorisé, qui a développé une stratégie de survie qui imbrique détermination, opportunisme et cynisme, et qu'elle chante, et fort bien de façon particulièrement sensible dans deux titres mis en musique par Kurt Weill, "La chanson de Nanna" et "La complainte de la Seine".

Pour l'entourer, Stéphan Druet a réuni des valeurs sûres tant au niveau musical, avec une formation piano-percussions-cornet, formée de Stéphane Corbin, Hugo Chassaniol et Victor Rosi, que pour la danse, avec la chorégraphe Alma de Villalobos, que pour l'interprétation.

Ainsi autour de de Marisa Berenson, silhouette magnifique, élégance remarquable et immenses yeux lumineux, Jacques Verzier figure incontournable de la scène musicale, et Stéphane Corbin campent respectivement l'auteur ex-amant et le compositeur qui élaborent le programme du cabaret.

Sebastiàn Galeota, qui maîtrise parfaitement le registre du travestissement comme vu, entre autres, dans "Renata" et "DolcEvita", incarne magnifiquement le fils mal aimé de la "patronne" et homosexuel méprisé qui, dans de stupéfiants numéros de transformisme soutenus par les ébouriffants costumes de Denis Evrard, brûle les planches de ce "Berliner Broadway".

Sous la direction émérite de Stéphan Druet qui a opté pour une judicieuse scénographie panoramique syncrétisant différents espaces scéniques et a confié à Christelle Toussine l'élaboration de superbes lumières, usant du contraste entre crépusculaire et spectaculaire, les officiants portent avec talent cette immersion dans le burlesque sur fond d'antisémitisme, d'homophobie et d'autodafés et de tragédie historique.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 mars 2019 : Que la culture coule à flots

Tels les litres de Guinness qui ne manqueront pas d'innonder toute l'Irlande et même le monde entier à l'occasion de le Saint Patrick, voici notre sélection hebdomadaire culture qui se déverse dans vos yeux et vos oreilles curieux et gourmands.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Frédéric Lo autour de son album "Hallelujah!"
"Data Mirage Tangram" de The Young Gods
"Grand casino" de Manu Lanvin & The Devil Blues
Rencontre avec Mass Hysteria
"Boccherini" de Ophélie Gaillard, Sandrine Piau et Ensemble Pulcinella
"Le dilettante d'Avignon, Jacques Fromental Halévy" de Orchestre Régional Avignon-Provence et Michel Piquemal
"The golden fascination" de Richard Andrews
"10 ans plus tarés" de Fastened Furious
"14th boyz EP" de Fastlanes
King Child, Mouse Dtc, Innvivo dans une sélection de EP et singles
"Iggy Salvador" de Dj Zebra
"Erik Trufaz Quartet en concert à l'Aéronef
Tamino à l'Aéronef de Lille
Patrick Coutin est de retour, à retrouver en concert privé et en entretien
et toujours :
"A la lisière" de Clarika
"La disparition d'Everett Ruess" de Emmanuel Tellier
"Fauré Requiem - Poulenc Figure humaine - Debussy Trois chansons" de Ensemble Aedes, Les Siècles, Mathieu Romano
"Look ahead" de Fred Nardin Trio
"Connecting the dots" de Guy Mintus Trio
"Soistices" de Heaume Mortal
"Just about anything is possible" de Inred
"Mon héroïne EP" de Kyrie Kristmanson
"A walk above clouds EP" de Line
"Arabella EP" de Arabella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Pays lointain" au Théâtre national de l'Odéon
"Qui a tué mon père" au Théâtre de la Colline
"En se couchant, il a raté son lit" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Veillée de famille" au Théâtre du Rond-Point
"La Mort (d')Agrippine" au Théâtre Dejazet
"Oncle Vania" au Théâtre du Nord-Ouest
"Anaïs Nin, une de ses vies" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Apocalypse bébé" au Théâtre Paris-Villette
"Madame Pink" au Théâtre du Rond-Point
"Philippe Meyer - Ma radio, histoire amoureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Café Polisson" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Eldorado Dancing" à la Ferme Le Bel état à Guyancourt
des reprises:
"Place des Héros" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"Les Damnés" à la Comédie française
"La Légende de Bornéo" au Théâtre de l'Atelier
"L'Autre fille" au Théâtre Les Déchargeurs
"Je parle à un homme qui ne tient pas en place" au Théâtre de Nesle
"Dans les jardins de Carlos et Nestor" au Théâtre de Nesle
"Les Divalala - Femme, Femme, Femme" au Théâtre Lepic
"Cabaret Siméon" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mars

Expositions avec :

"L'Orient des peintres" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Le Corps sauvage" de Cheyenne-Marie Carron
"Leur souffle" de Cécile Besnault et Ivan Marchika
et la chronique des autres sorties de mars

Lecture avec :

"Desh" de Tofépi
"Firebird" de Thomas Harnois
"Guillaume le Conquérant / Léonard de Vinci" de David Bates / Carlo Vecce
"Iggy Salvador" de Antoine Zebra
"Lincoln au Bardo" de Georges Saunders
"Oyana" de Eric Plamondon
"Rendez vous à Samarra" de John O'Hara
et toujours :
"Un certain Paul Darrigand" de Philippe Besson
"Après" de Nikki Gemmell
"Boy erased" de Garrard Conley
"L'ombre de la baleine" de Camilla Grebe
"Les gratitudes / Mon père" Delphine de Vigan / Grégoire Delacourt
"Les suppliciées du Rhône" de Coline Gatel
"Tu finiras clochard comme ton Zola / Nouvelles morales provisoires" de Philippe Val / Raphaël Enthoven"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=