Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Axing too much - épisode 2
Kendrick Lamar / N.E.R.D.  (divers)  mai 2018

Série d’articles sur les albums No One Ever Really Dies de N.E.R.D. et Damn. de Kendrick Lamar. Episode 2.

Ce qui passe / ce qui ne passe pas.

Faire un disque avec des manches de vestes relevées et des solos de saxophone (de "saxo", en fait, dans ce contexte) noyés dans la reverb, sous prétexte qu'on s'appelle Management : ça ne passe pas.

Un album de 34 chansons dont 8 pour adultes et le reste qui sonne comme un recueil de comptines, même quand on s'appelle Justin Timberlake et qu'on vient de découvrir la paternité, ça passe difficilement.

En revanche, avoir composé il y a quelques années le gros tube décent "Blurred lines", permettant sans doute de générer assez d'argent pour enregistrer tranquille tout un album pour son groupe de semi-stars (218 000 abonnés à la chaîne YouTube de N.E.R.D, contre 200 millions de vues pour la seule "Happy"), ça passe, crème.

Au pays des choix parfois tendus entre ce qui est inacceptable et ce qui reste digne, Pharrell est roi. Et il partage son trône avec Kendrick Lamar. (Pour Kanye West, c'est plus compliqué : son territoire à lui est ubiquitaire, à la fois ridicule et magnifique, et son dernier morceau n'est qu'une illustration supplémentaire : "Lift Yourself").

Sur scène, Kendrick est seul. Lui aussi, a fait un choix. Esthétiquement, c'est incroyable : le voir débarquer dans sa grande veste blanche en coton au son de "DNA", quasi-christique, c'est une déclaration courageuse sur ce qu'est le hip-hop selon lui, sur le territoire où il a décidé de l'emmener.

Ça m'a beaucoup fait rire, de lire après coup ces deux articles chafouins qui voyaient dans sa solitude un egotrip : sur le site Konbini.fr et sur le site Le Monde.

Que font-ils de la danseuse, qui apparaît sur un bon quart du set et fait même tout un solo au milieu de la performance ? Quant aux musiciens, qui jouent bel et bien en live mais sont cachés hors de la scène, leur ont-ils demandé s'ils n'adhéraient pas à 100 % au choix artistique de Lamar ?

Le degré zéro du journalisme, qui consiste à prêter des intentions et analyser à la va-vite en fonction de ce qu'on avait conclu à l'avance, a trouvé une proie facile en Kendrick. Ce qu'il propose sur scène est en fait l'anti-image d'Épinal du groupe de rap qui débarque à quinze sur scène et en fait des caisses pour que le public "fasse du bruit". Lamar, lui, déclenche l'hystérie en levant le sourcil. Avant de se lancer corps et surtout âme dans "Humble", il reste assis 3 bonnes minutes au milieu de la scène. Au cœur de son set. Et son silence en dit plus long que quinze types qui hurlent.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Kendrick Lamar
Le Soundcloud de Kendrick Lamar
Le Facebook de Kendrick Lamar
Le site officiel de N.E.R.D.
Le Soundcloud de N.E.R.D.
Le Facebook de N.E.R.D.


Mickaël Mottet         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 8 septembre 2019 : du nouveau à l'Horizon

Beaucoup de belles choses en cette rentrée que ce soit sur le plan musical, théâtral, littéraire ou cinématographique. On vous en parle sans plus attendre dans cette nouvelle édition de Froggy's Delight. En route.

Du côté de la musique :

"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre
Nous étions au Check In Party à Guéret et on vous dit tout : Jeudi avec Patti Smith, Prince Miiaou, Jeanne Added...
Vendredi avec Puts Marie, Slaves, Lysistrata, Gogol Bordello...
et le Samedi en compagnie de Deerhunter, Balthazar, Oh Sees...
et toujours :
"Debussy complete piano works" de Aldo Ciccolini
Retour sur la Route du Rock :
Jeudi avec Fontaines DC, Stereolab, Idles, Tame Impala...
Vendredi avec White Fence, 2 many Dj's, Hot Chip ...
Samedi avec Deerhunter, Metronomy, Oktober Lieber...
Toutes les photos par Jasmina sont ici
Pourquoi aller à la rRceci pour le savoir
"Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"We are not your kind" de Slipknot
"Unis vers" de Mathias Lévy
"This is not a safe place" de Ride
"Bulle" de Théo Girard Quartet

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Le Cours classique" au Théâtre du Rond-Point
"Nuit gravement au salut" au Théâtre Lucernaire
"Bar" au Théâtre Essaion
"Melone Blu" au Théâtre 13/Seine
"Strip-tease 419" au Théâtre de Belleville
"Le Mont Analogue" au Théâtre La Reine Blanche
"Comme un roman" au Théâtre Essaion
"Les Carnets d'Albert Camus" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Testament de Vanda" au Théâtre Les Déchargeurs
"Je ne suis pas Michel Bouquet" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tant qu'il y aura des coquelicots" au Théâtre Essaion
des reprises
"Galilée le mécano" au Théâtre La Reine Blanche
"Le Double" au Théâtre Le Ranelagh
"Huis-Clos" à la Comédie Saint-Michel
"Céline, derniers entretiens" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Racine par la racine" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

dernière ligne droite pour "Paris romantique" au Petit Palais

Cinéma avec :

"Tu mérites un amour" de Hafsia Herzi
"Music of my life" de Gurinder Chadha
"Une joie secrète" de Jérôme Cassou
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen
et toujours :
"Tempête pour les morts et les vivants" de Charles Bukowski
"Zébu boy" de Aurélie Champagne
"Tous les enfants dispersés" de Beata Umubyeyi Mairesse
"Mon territoire" de Tess Sharpe
"Ici tout est encore possible" de Gianna Molinari
"Dégels" de Julia Phillips
"De l'autre côté, la vie volée" de Aroa Moreno Duran

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=