Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce K!
Interview  (O Gib, Paris)  mardi 3 avril 2018

K!, c’est Karina Duhamel. On la connaît de longue date chez Froggy’s Delight grâce au Fantastik Show de K!, un audacieux spectacle où, seule en scène, elle mêlait musique, chant et cabaret. Cette année, K! revient pour nous présenter La femme en boîte, son tout premier album. Un disque engagé, profond et énergique. Rencontre avec une femme de tête mais avant tout de cœur, au parcours surprenant…

Raconte-nous en quelques mots d’où tu viens et ce qui t’a amené à sortir ce premier disque après de longues années passées dans le milieu du spectacle vivant…

Karina Duhamel : J’ai toujours évolué dans deux mondes quasi-parallèles : il y avait le milieu du bal d’un côté. J’y ai appris à chanter pendant dix ans. Et puis, de l’autre, pas mal de groupes de rock où on ne jouait que des reprises dans des caves mais un peu partout en Europe. Ce sont deux écoles très formatrices ! Et puis, je me suis lancée et je suis montée à Paris pour créer mon propre projet Le Fantastik Show de K!. Il a pris pas mal de formes - solo, puis en duo, puis de nouveau solo. Et enfin, l’album a fini par arriver… au bout de 7 ans !

Ton projet solo était davantage à la frontière de la création théâtrale ou du spectacle. Qu’est-ce qui t’a donné envie de faire quelque chose de différent aujourd’hui ?

Karina Duhamel : Ces sont des histoires de rencontres, avant toute chose. Quand tu rencontres Samuel Cajal ou Matthieu Lesénéchal (ndlr : guitares et claviers), ça te donne envie de travailler avec eux ! L’expérience solo m’avait donné suffisamment d’appuis pour avoir de nouveau envie de partager la scène avec d’autres.

Une autre rencontre est importante pour moi. Il y a 3 ans, je découvre Barbara Weldens lors d’un tremplin dans le sud. Je la vois sur scène entourée de ses musiciens et j’ai un coup de cœur. Je me dis : "ah oui, en fait, moi aussi je vais être accompagnée et ça va être super".

Et enfin, je voulais me libérer de tous les claviers qui formaient une tour de Babel protectrice autour de moi sur scène. Je crois que je me cachais derrière ces machines. Je commençais à avoir un peu plus confiance en moi et que je me sentais capable d’assumer d’être en "front".

En termes de direction artistique, cet album La femme en boîte te fait prendre un virage plus électro-rock. Comment l’expliques-tu ?

Karina Duhamel : Je n’ai pas vraiment décidé de passer à un style plus électro-rock. La version scénique de mes chansons est devenue bien plus organique avec l’arrivée de Samuel à la guitare. Le fait d’être un trio a chassé mes influences "cabaret". C’est peut-être aussi dû au fait que l’énergie que je mettais autrefois à jouer des instruments se retrouve désormais uniquement canalisée dans mon chant. Cela doit faire ressortir mon côté rock !

Quels sont les thèmes qui inspirent ton écriture ? Beaucoup de titres, comme "Entre mes jambes", "L’Adultère" ou "C’que j’étais belle" parlent de la Femme et de la condition féminine, un sujet complètement dans l’air du temps…

Karina Duhamel : C’est la condition humaine dans son ensemble, qui me tient à cœur. Dans ce premier album, elle est perçue par un regard de femme et au travers de portraits de femmes. J’ai conscience qu’il reste un sacré bout de chemin à faire et qu’il demeure bon nombre d’inégalités. J’ai envie de vomir sur tous les petits Weinstein. Mais je ne me considère pas comme féministe. Je crois beaucoup à l’éducation des futures générations et j’aimerai avoir espoir dans le "Ensemble". L’Homme, dans le sens "être humain", est quand même une sacrée vilaine "bêbête". Alors, on pourra longtemps écrire des chansons et en dénoncer les violences, les abus et les aberrations, tant le sujet est inépuisable !

K ! sera en concert le 15 juin à O’Gib (Montreuil).

Retrouvez K!
en Froggy's Session
pour 3 titres en cliquant ici !

 

En savoir plus :
Le Bandcamp de K!
Le Soundcloud de K!
Le Facebook de K!

Crédits photos : Thomy Keat (retrouvez toute la série sur Taste Of Indie)


Isabelle Fontan         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 septembre 2018 : Un été sans fin

On n'est pas trop mal sous le soleil de septembre. Il faut bien cela pour faire oublier un peu l'actualité politique et sociale. Pour se détendre, voici notre petit programme culturel hebdomadaire, notamment avec de la musique, des spectacles à foison, la rentrée des expositions, une sélection de films et toujours de la littérature. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Let my children hear Mingus" de Géraud Portal
"Joy as an act of resistence" de Idles
"Move through the dawn" de The Coral
"Reiði" de Black Foxxes
"Rising, la fin de la tristesse" de Blaubird
"Idomeni" de No Mad ?
"Sun on the square" de The Innocence Mission
et entre livre et musique "Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe

et toujours :
"June" de Brendon Anderergg
"Comme de Niro" de Madame Robert
"Neige à Londres" de Eles
Retour sur la 28eme édition du Festival de la Route du Rock de Saint Malo
Interview avec Judith Owen en concert le 17 septembre au 3 Baudets
le Rock chic de Thomas Breinert, découverte à prolonger par l'écoute de la session acoustique.

Au théâtre :

les nouveautés :
"Infidèles" au Théâtre de la Bastille
"Dialogue aux Enfers" au Théâtre de Poche-Montarnasse
"Le C.V. de Dieu" à la Pépinière Théâtre
"Signé Dumas" au Théâtre La Bruyère
"Solaris" au Théâtre de Belleville
"L'éternel premier" à La Pépinière Théâtre
"1830 Sand Hugo Balzac : tout commence..." au Théâtre Essaion
"Galilée, Le Mécano" au Théâtre de la Reine Blanche
"Vipère au poing" au Théâtre Le Ranelagh
"4.48 Psychose" au Théâtre La Croisée des Chemins
les reprises :
"La Nostalgie des blattes" au Théâtre du Petit Saint-Martin
"Cyrano de Bergerac" au Théâtre Le Ranelagh
"Une ombre dans la nuit" au Théâtre Le Ranelagh
"La Loi des Prodiges" au Théâtre du Petit Saint Martin
"Gérémy Crédeville - En vrai le titre on s'en fout" à la Comédie de Paris
"Fabrice Petithuguenin - C'est compliqué" au Théâtre Le Bout
"Manon Mezadorian - Pépites" au Théâtre du Marais
et la chronique des autres spectacles de septembre

Expositions avec :

"Picasso : Chefs d'oeuvre !" au Musée national Picasso
"Country Life - Chefs d'oeuvre de la Collection Mellon" au Musée de la Chasse et de la Nature

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Leave No Trace" de Debra Granik
"L'Amour est une fête" de Cédric Anger
"Sugarland" de Damon Gameau
Oldies but goodies avec : "Rue des Cascades" de Maurice Delbez en version remastérisée
Ciné en bref avec :
"Blackkklansman" de Spike Lee
"Whitney" de Kevin Macdonald
"Photo de famille" de Cecilia Rouaud
"Bonhomme" de Marion Vernoux
et la chronique des autres sorties de septembre

Lecture avec :

"Au loin" de Hernan Diaz
"Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe
"Federica Ber" de Mark Greene
"K.O." de Hector Mathis
"L'extase totale" de Norman Ohler
et toujours :
"Ce que l'homme a cru voir" de Gautier Batistella
"Dans la chambre noire" de Susan Faludi
"L'écart" de Amy Liptrot
"La femme à part" de Vivian Gornick
"Sous les branches de l'udala" de Chinelo Okparanta
"Wild side" de Michael Imperioli

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=