Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Lettres à Felice
Théâtre de l'Atelier  (Paris)  juin 2018

Correspondance épistolaire de Franz Kafka mise en espace par Bertrand Marcos avec Isabelle Carré et Dominique Pinon.

Il y a quelques mois, Bertrand Marcos mettait en espace "L'Eté 80" de Marguerite Duras, brillamment interprétée par Fanny Ardant. Il récidive avec les "Lettres à Felice" adressées à Felice Bauer par Franz Kafka.

Moins connue que Milena Jesenska, avec qui l'auteur du "Château" entretint une correspondance passionnée, mais qu'il ne vit que deux fois, Felice Bauer fut pourtant sa fiancée, celle avec qui il faillit se marier, et qui conserva les cinq cents lettres qu'il lui adressa.

Sur une scène où s'éparpillent quelques meubles anciens, dont un bureau et quelques sièges, Dominique Pinon et Isabelle Carré vont faire revivre la fiévreuse correspondance entre Franz et Felice.

Certes, on n'aura ici que la lecture des lettres adressées par l'écrivain tchèque à sa promise, mais souvent il commente les lettres qu'elle lui a adressées et on a l'impression d'un véritable échange. D'autant que Bertrand Marcos fait alterner de manière subtile leur lecture par les deux acteurs.

Le plus souvent derrière son bureau, Kafka répond avec enthousiasme aux lettres de sa bien-aimée. Felice, au devant de la scène, ou assise dans un fauteuil, est plus équivoque et l'on sent, quand elle lit le contenu des lettres de son fiancé toutes les évolutions, les hauts et les bas de leur relation difficile, alimentée par la santé chancelante de Kafka et ses obsessions intellectuelles.

On ne cherchera pas de ressemblances physiques entre les deux acteurs et leurs personnages. Felice et Kafka étaient presque encore des jeunes gens quand ils échangeaient au gré d'un courrier aléatoire, dont l'irrégulière distribution fâchait beaucoup le récipiendaire.

Dans cette adaptation des "Lettres à Felice", il faut avant tout écouter la voix de l'un des plus grands écrivains du siècle dernier. On découvrira un texte d'une grande beauté, une manière très concrète de dire les choses de la part d'un homme qu'on dit compliqué.

Surtout, on appréciera de la part de celui qui a donné à l'absurde ses lettres de noblesse littéraires, un humour permanent pour conter les aléas d'une relation qu'on peut objectivement considérer plus malheureuse qu'heureuse.

Les deux interprètes d'exception utilisent toute leur expérience pour que derrière les mots envoyés à l'aimée surgisse le vrai Kafka, tout simple et tout entier derrière son apparente complexité.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=