Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Natalie Prass
The future and the past  (ATO Records)  juin 2018

Pour comprendre ce qui fait la musique de Natalie Prass, il est nécessaire de connaître son parcours. Un parcours pour le moins sinueux et difficile. Un premier groupe alors qu’elle n’est qu’adolescente à Virginia Beach, station balnéaire de l'État de Virginie aux États-Unis et surtout un des hauts lieux du R&B US, avec le musicien Matthew E. White.

Formée au piano classique, Natalie Prass fait un passage au Berklee College of Music de boston. Elle part ensuite à Nashville avec la ferme intention d’y faire carrière. Malheureusement pour elle commence une longue période de vache maigre. Sa musique n’étant pas dans les canons esthétiques du genre n’intéresse pas grand monde. Quelques années plus tard, elle retrouve Matthew E. White qui devient son mentor et ils enregistrent ensemble, chez lui, dans son studio à Richmond, avec des musiciens de studio, son premier album qui sortira en 2015. Un disque mélange de Soul de Chicago, de Brill Building, de Burt Bacharach, des Carpenters.

Ce n’est pas un hasard si Natalie Prass est apparue en tant que Karen Carpenter dans Vinyl, la série de HBO produite par Mick Jagger et Martin Scorsese mettant en scène le rock'n'roll des années 1970. The future and the past… disque de transition vers de nouvelles esthétiques ? Ce nouvel album toujours avec Matthew E. White est plus orienté vers quelque chose de plus de l’ordre du groove, vers le RnB mais toujours avec ce sens mélodique, cette délicatesse, cette voix de velours et un certain classicisme (ce son des années 1960 et 1970) moins rétro qu’intemporel non dénué de classe.

Surtout la chanteuse Américaine muscle son jeu et son propos avec des textes nettement plus féministes et politiques (contre Trump bien sûr), ose un funk moderne et séduisant. Elle bouscule les délicates cordes soul et son chant très roots avec du funk, du disco et du R&B et nous fait même penser parfois à Janet Jackson. Et cela fonctionne plutôt pas mal du tout ("Short Court Style", "Never Too Late", les ballades "Lost" ou "Far from you", "Oh My"...). Nous aimions la timide Natalie Prass et nous aimons donc encore plus la Natalie Prass plus vindicative.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album eponyme de Natalie Prass

En savoir plus :
Le site officiel de Natalie Prass
Le Soundcloud de Natalie Prass
Le Facebook de Natalie Prass


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 septembre 2018 : Un été sans fin

On n'est pas trop mal sous le soleil de septembre. Il faut bien cela pour faire oublier un peu l'actualité politique et sociale. Pour se détendre, voici notre petit programme culturel hebdomadaire, notamment avec de la musique, des spectacles à foison, la rentrée des expositions, une sélection de films et toujours de la littérature. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Let my children hear Mingus" de Géraud Portal
"Joy as an act of resistence" de Idles
"Move through the dawn" de The Coral
"Reiði" de Black Foxxes
"Rising, la fin de la tristesse" de Blaubird
"Idomeni" de No Mad ?
"Sun on the square" de The Innocence Mission
et entre livre et musique "Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe

et toujours :
"June" de Brendon Anderergg
"Comme de Niro" de Madame Robert
"Neige à Londres" de Eles
Retour sur la 28eme édition du Festival de la Route du Rock de Saint Malo
Interview avec Judith Owen en concert le 17 septembre au 3 Baudets
le Rock chic de Thomas Breinert, découverte à prolonger par l'écoute de la session acoustique.

Au théâtre :

les nouveautés :
"Infidèles" au Théâtre de la Bastille
"Dialogue aux Enfers" au Théâtre de Poche-Montarnasse
"Le C.V. de Dieu" à la Pépinière Théâtre
"Signé Dumas" au Théâtre La Bruyère
"Solaris" au Théâtre de Belleville
"L'éternel premier" à La Pépinière Théâtre
"1830 Sand Hugo Balzac : tout commence..." au Théâtre Essaion
"Galilée, Le Mécano" au Théâtre de la Reine Blanche
"Vipère au poing" au Théâtre Le Ranelagh
"4.48 Psychose" au Théâtre La Croisée des Chemins
les reprises :
"La Nostalgie des blattes" au Théâtre du Petit Saint-Martin
"Cyrano de Bergerac" au Théâtre Le Ranelagh
"Une ombre dans la nuit" au Théâtre Le Ranelagh
"La Loi des Prodiges" au Théâtre du Petit Saint Martin
"Gérémy Crédeville - En vrai le titre on s'en fout" à la Comédie de Paris
"Fabrice Petithuguenin - C'est compliqué" au Théâtre Le Bout
"Manon Mezadorian - Pépites" au Théâtre du Marais
et la chronique des autres spectacles de septembre

Expositions avec :

"Picasso : Chefs d'oeuvre !" au Musée national Picasso
"Country Life - Chefs d'oeuvre de la Collection Mellon" au Musée de la Chasse et de la Nature

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Leave No Trace" de Debra Granik
"L'Amour est une fête" de Cédric Anger
"Sugarland" de Damon Gameau
Oldies but goodies avec : "Rue des Cascades" de Maurice Delbez en version remastérisée
Ciné en bref avec :
"Blackkklansman" de Spike Lee
"Whitney" de Kevin Macdonald
"Photo de famille" de Cecilia Rouaud
"Bonhomme" de Marion Vernoux
et la chronique des autres sorties de septembre

Lecture avec :

"Au loin" de Hernan Diaz
"Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe
"Federica Ber" de Mark Greene
"K.O." de Hector Mathis
"L'extase totale" de Norman Ohler
et toujours :
"Ce que l'homme a cru voir" de Gautier Batistella
"Dans la chambre noire" de Susan Faludi
"L'écart" de Amy Liptrot
"La femme à part" de Vivian Gornick
"Sous les branches de l'udala" de Chinelo Okparanta
"Wild side" de Michael Imperioli

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=