Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le grand secret d'Israël
Stéphane Amar  (Editions de l'Observatoire)  mai 2018

Même si la réponse au titre du livre de Stéphane Amar se trouve dans son sous-titre, il faut bien avouer, une fois le livre terminé, que son enquête représente une lecture indispensable pour comprendre ce qui se joue vraiment au Proche-Orient.

Dans cet ouvrage percutant, le journaliste Stéphane Amar, installé depuis 2003 à Jérusalem, nous explique pourquoi la solution à deux Etats ne constitue plus une issue crédible au conflit israélo-palestinien. Il revient sur le processus d’Oslo, le dissèque de façon clinique comme une autopsie et raconte comment un Etat unique se met en place inexorablement, en dépit des réticences et des peurs des deux peuples.

Devant les caméras, l’Etat juif feint de vouloir reprendre les négociations. Derrière les caméras, la musique est différente car Israël n’entend pas qu’on lui dicte les conditions de la paix. Nous laissant croire qu’ils sont favorables à la création d‘un Etat palestinien, Israël en profite pour gagner du temps jusqu’au bon moment pour abattre ses cartes. C’est cela le grand secret d’Israël, nous dit l’auteur.

Georges Bush Jr en 2003 avait prévu que la réalisation d’un Etat palestinien en 2005 était réaliste. Treize ans plus tard, après les accords d’Oslo, il n’en est rien et "cet Etat qui ne vient pas", ce processus qui a échoué est expliqué dans le prologue du livre. Construit sur une montagne de mensonges et d’arrière-pensées, son échec repose sur le fait que les deux parties ont délibérément ignoré les ressorts les plus puissants du conflit.

Après être revenu sur les différents conflits et guerres ayant eu lieu entre Israël et Palestine, Stéphane Amar nous explique la situation confuse de Jérusalem et l’impossible partage avec, en toile de fond, la fameuse esplanade, au cœur du conflit. Un chapitre est consacré à Yitzhak Rabin, remettant un peu en cause l’aura du personnage qui porte selon l’auteur, une responsabilité écrasante dans l’échec des accords d’Oslo, au même titre que Yasser Arafat. Je vous laisse le soin de lire le livre pour mieux comprendre.

Stéphane Amar nous montre ensuite que le postulat pessimiste affirmant que les arabes et les juifs ne peuvent pas vivre ensemble est démenti de façon manifeste et quotidienne par la réalité. De nombreux juifs et arabes fréquentent les mêmes lieux, évoluent dans le même espace sans barrages militaires ni mur de sécurité. Il le démontre aussi au travers des fascinants paradoxes des arabes d’Israël avec l’exemple d’un des cadres d’Apple pour qui l’intégration a fonctionné.

Et pour autant, les israéliens ne sont pas prêts à céder. Ils proposent tout en sachant que leurs propositions ne conviendront pas aux Palestiniens. Reste leur situation géographique compliquée, entourée par des pays arabes à la démographie explosive qui les obligeraient à envisager une séparation.

L’épilogue enfin, présente l’enterrement définitif des accords d’Oslo, autour de l’enterrement de Shimon Peres et de l’arrivée au pouvoir de Trump qui nomme comme ambassadeur un juif pratiquant hostile à la solution de deux Etats tout en transférant l’ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem.

Le grand secret d’Israël est donc un livre essentiel pour mieux comprendre ce qui se trame vraiment au Proche-Orient. Facile à livre, mené sous la forme d’une enquête, on comprend vite que la page d’Oslo est définitivement tournée sans savoir véritablement ce qu’il adviendra de ce conflit israélo-arabe dans les années à venir.

 

En savoir plus :
Le Facebook de Stéphane Amar


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 février 2019 : Presque le printemps

De Kafka à Kukafka, Miossec à Berlioz, il y a de quoi lire, voir, écouter cette semaine dans la petite sélection culturelle de nos chroniqueurs. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Gallipoli" de Beirut
"Ulysse et Mona" de Minizza
Rencontre avec Miossec autour de son album "Les Rescapés"
Une discographie d'Hector Berlioz par Jérôme Gillet
"Been meaning to tell you" de Ina Forsman
"4eme jour, Kan Ya Ma Kan" de Interzone
"A thousand days" de June Bug
EP de Bertille
"Morning room EP" de Catfish
"Souviens toi" de Laurent Montagne
"Blood siren" de Sarah McCoy
"Complètement flippé" de 16 Kat
et toujours :
"Persona" de Betrand Belin
"Les rivages barbelés" de Intratextures
"The mirror" de Nicolas Gardel et Rémi Panossian
"La révolte des couverts" de Wildmimi
"The sublime" de Yeruselem
"Aksham" de Aksham
"Last train" de Big Dez
"Tightrope EP" de Bigger
Caroline Loeb au Grand Point Virgule pour jouer "Comme Sagan" en live
Présentation du 11ème festival de Beauregard et de sa programmation
"Kalune EP" de Kalune

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Kafka sur le rivage" au Théâtre de la Colline
"Matin et Soir" au Théâtre de l'Aquarium
"J'ai pris mon père sur mes épaules" au Théâtre du Rond-Point
"Pourquoi dis, m'as-tu volé mes yeux" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Les membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Le bois dont je suis fait" au Théâtre de Belleville
"Peur(s)au Théâtre L'Etoile du Nord
"A vue" au Théâtre de la Tempête
"Merci" à La Folie Théâtre
"Barber Shop Quartet - Chapitre IV" au Théâtre Essaion
"Maria Dolorès y Habibi Starlight" au Café de la Danse
les reprises:
"Grande" au Centquatre
"Politiquement correct" au Théâtre de l'Oeuvre
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Roux ! De Jean-Jacques Henner à Sonia Rykiel" au Musée Jean-Jacques Henner
et dernière ligne droite pour "Rodin - Dessiner Découper" au Musée Rodin

Cinéma avec :

le film de la semaine : "Le jeune Picasso" de Phil Bradsky

Lecture avec :

"Dans la neige" de Danya Kukafka
Interview de Nylso dans le cadre du festival de la Bande Dessinée d'Angoulême
"L'île longue" de Victoire de Changy
"La main noire" de Robert Vincent illustré des musiques de Anthony Reynolds
"Le manufacturier / responsabilité absolue" de Mattias Köpling / Jocko Willink & Leif Babin
"Sans compter la neige" de Brice Homs
"So sad today" de Melissa Broder
et toujours :
"Angola janga" de Marcelo D'Salete
Interview de Stella Lory dans le cadre du festival de la BD d'Angoulême
"Gangs of L.A." de Joe Ide
"Hunger : une histoire de mon corps" de Roxane Gay
"L'Amérique derrière moi" de Erwan Desplanques
"L'ombre d'un père" de Christoph Hein
"Le président des ultra riches" de Michel Pinçon et Monique Pinçon Charlot
"Que faire des cons ?" de Maxime Rovere
"Une éducation" de Tara Westover

Froggeek's Delight :

"I Will Survive" petit tour d'horizon des jeux dits "Survival"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=