Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Damalis
Marie Barthelet  (Editions Buchet-Chastel)  mai 2018

C’est une véritable épopée que nous propose Marie Barthelet avec son deuxième roman, Damalis, publié aux éditions Buchet-Chastel. Sur un peu plus de 620 pages, elle nous fait voyager, dans le temps et dans l’espace, autour d’un personnage principal, Damalis, en Grèce, 604 ans avant J-C.

Après avoir eu une jeunesse dorée, Damalis, fils de chef Thrace, se retrouve capturé, après le massacre de sa famille et la destruction de son village. Considéré comme "un barbare" par les grecs qui l’ont asservi, il se retrouve vendu adolescent à une famille d’aristocrates de Milet, cité-Etat de la cote anatolienne. Damalis, son nom, lui sera donné par cette famille.

Damalis va devoir s’adapter à la famille de son acheteur, faire face aux fils de la famille, un certain Iros qui va l’embarquer dans certaines galères. Il va devoir apprendre ce qu’est la soumission, lui que l’on entraînait à devenir un futur chef de guerre en Thrace. Son salut viendra de sa maîtresse qui, le prenant en pitié, va lui ouvrir les monde de sa civilisation en le confiant à une hétaïre. Il va alors apprendre une langue et une culture qu’il ne connaît pas et qui n’est pas la sienne. Curieux et intelligent, Damalis va progressivement appréhender cette langue puis la maîtriser, aidé par Néphé, l’hétaïre.

Assez vite, il va devenir un esclave instruit, connaissant les grands auteurs grecs, ce qui va lui permettre d’obtenir une certaine reconnaissance de la part de ses maîtres. C’est par les connaissances que l’on se libère, c’est bien connu et Damalis en est l’exemple.

Enseignant l’histoire, vous imaginez bien que ce livre m’a beaucoup plu de par sa dimension historique. Cette histoire, centrée autour du personnage de Damalis et de son épopée permet de bien cerner l’organisation d’une cité grecque à cette époque ainsi que les mœurs de ses populations. Le lecteur se retrouve plongé au milieu des coutumes et des fêtes grecques, religieuses ou civiques. La guerre est aussi très présente dans l’ouvrage, lui donnant une dimension politique tout en plaçant une intrigue faite de complots et de luttes de pouvoir pour accompagner le lecteur. Damalis, esclave à Milet se retrouve en fait au milieu d’un affrontement entre sa ville de capture et le Royaume voisin de Lydie. A l’époque, les conflits entre cité-Etat étaient nombreux, les combats violents et meurtriers. Le livre croise donc deux histoires ; celle de Damalis mais aussi celle de Milet qui résiste aux assauts répétés des troupes Lydiennes.

Marie Barthelet nous offre donc une jolie leçon de culture grecque au travers de l’histoire incroyable de ce jeune homme. Elle réussit à nous tenir en haleine sur plus de 620 pages, parvenant à développer un sentiment d’empathie à l’égard de Damalis car elle arrive à nous entraîner dans la psychologie et les pensées du personnage. On souffre avec lui, on se cultive à ses côtés, on craint pour sa vie à quelques moments aussi.

Pour finir, l’écriture de Marie Barthelet est à la hauteur de la dimension épique de l’histoire qu’elle raconte. Damalis est un très beau livre dans lequel aventure, fureur et passion sont au rendez-vous, pour notre plus grand plaisir.

 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 septembre 2018 : Un été sans fin

On n'est pas trop mal sous le soleil de septembre. Il faut bien cela pour faire oublier un peu l'actualité politique et sociale. Pour se détendre, voici notre petit programme culturel hebdomadaire, notamment avec de la musique, des spectacles à foison, la rentrée des expositions, une sélection de films et toujours de la littérature. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Let my children hear Mingus" de Géraud Portal
"Joy as an act of resistence" de Idles
"Move through the dawn" de The Coral
"Reiði" de Black Foxxes
"Rising, la fin de la tristesse" de Blaubird
"Idomeni" de No Mad ?
"Sun on the square" de The Innocence Mission
et entre livre et musique "Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe

et toujours :
"June" de Brendon Anderergg
"Comme de Niro" de Madame Robert
"Neige à Londres" de Eles
Retour sur la 28eme édition du Festival de la Route du Rock de Saint Malo
Interview avec Judith Owen en concert le 17 septembre au 3 Baudets
le Rock chic de Thomas Breinert, découverte à prolonger par l'écoute de la session acoustique.

Au théâtre :

les nouveautés :
"Infidèles" au Théâtre de la Bastille
"Dialogue aux Enfers" au Théâtre de Poche-Montarnasse
"Le C.V. de Dieu" à la Pépinière Théâtre
"Signé Dumas" au Théâtre La Bruyère
"Solaris" au Théâtre de Belleville
"L'éternel premier" à La Pépinière Théâtre
"1830 Sand Hugo Balzac : tout commence..." au Théâtre Essaion
"Galilée, Le Mécano" au Théâtre de la Reine Blanche
"Vipère au poing" au Théâtre Le Ranelagh
"4.48 Psychose" au Théâtre La Croisée des Chemins
les reprises :
"La Nostalgie des blattes" au Théâtre du Petit Saint-Martin
"Cyrano de Bergerac" au Théâtre Le Ranelagh
"Une ombre dans la nuit" au Théâtre Le Ranelagh
"La Loi des Prodiges" au Théâtre du Petit Saint Martin
"Gérémy Crédeville - En vrai le titre on s'en fout" à la Comédie de Paris
"Fabrice Petithuguenin - C'est compliqué" au Théâtre Le Bout
"Manon Mezadorian - Pépites" au Théâtre du Marais
et la chronique des autres spectacles de septembre

Expositions avec :

"Picasso : Chefs d'oeuvre !" au Musée national Picasso
"Country Life - Chefs d'oeuvre de la Collection Mellon" au Musée de la Chasse et de la Nature

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Leave No Trace" de Debra Granik
"L'Amour est une fête" de Cédric Anger
"Sugarland" de Damon Gameau
Oldies but goodies avec : "Rue des Cascades" de Maurice Delbez en version remastérisée
Ciné en bref avec :
"Blackkklansman" de Spike Lee
"Whitney" de Kevin Macdonald
"Photo de famille" de Cecilia Rouaud
"Bonhomme" de Marion Vernoux
et la chronique des autres sorties de septembre

Lecture avec :

"Au loin" de Hernan Diaz
"Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe
"Federica Ber" de Mark Greene
"K.O." de Hector Mathis
"L'extase totale" de Norman Ohler
et toujours :
"Ce que l'homme a cru voir" de Gautier Batistella
"Dans la chambre noire" de Susan Faludi
"L'écart" de Amy Liptrot
"La femme à part" de Vivian Gornick
"Sous les branches de l'udala" de Chinelo Okparanta
"Wild side" de Michael Imperioli

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=