Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La promesse
Tony Cavanaugh  (Sonatine Editions)  avril 2018

Après le joli succès rencontré par son premier livre publié en France, l’australien Tony Cavanaugh revient avec son second roman publié en France, La promesse, qui est en réalité son premier livre. Darian Richards, son flic atypique est donc pour nous de retour aux affaires après L’Affaire Isobel Vine. En réalité, La promesse est sa première enquête. Du coup, si vous n’avez pas lu L’affaire Isobel Vine, je vous invite à lire en premier La promesse.

Darian Richards a tout plaqué. Ex-flic des homicides à Melbourne, il a laissé derrière lui des vies anéanties, des familles en deuil et des réponses impossibles à donner. Epuisé par tout ça, il a pris une retraite solitaire dans le Queensland. Son départ n’a pas mis fin aux vieux démons. Depuis quelques mois, des jeunes adolescentes disparaissent sans laisser de traces. La police pense à des fugues mais Darian n’y croit pas, même s'il ne veut pas s’en mêler.

Il s’est promis de rester loin de ces tragédies, de ne pas replonger dans les enquêtes mais l’idée de laisser toutes les familles de ces adolescentes sans réponse le hante. Il décide alors de reprendre les choses en main. A sa façon, sans protocole et loin d’imaginer ce qui l’attend, il va devoir enquêter pour trouver ce tueur en série qui rode. A ses côtés, une jeune flic et un spécialiste en informatique.

Le livre est construit autour du point de vue du flic, Darian Richards, entrecoupé par les confessions du tueur qui permettent au lecteur de mieux cerner la folie du personnage. Le tueur est immonde, il aime les jeunes filles et leur fait des choses monstrueuses. Certaines passages concernant ce tueur sont au passage assez trash et nauséabondes.

On découvre en même temps le personnage de Darian Richards (sauf si on lu l’affaire Isobel Vine), un homme qui ne se laisse pas envahir par les sentiments, qui n’est pas flic pour la gloire. Il veut juste empêcher le tueur de continuer sa macabre entreprise et sait que cela passe par une erreur qu’il doit lui faire commettre. Au fur et à mesure de la lecture, l’auteur nous captive en nous montrant comment le flic réussit petit à petit à lui faire commettre cette fameuse erreur qui le conduira à perte.

Alors évidemment, les deux personnages principaux du livre ne sont pas les deux êtres les plus fréquentables du monde, chacun à leur manière. Pour autant, le lecteur se retrouve forcément à subir une forme d’empathie pour le flic devant tant d’atrocités concernant le tueur. On voit la pression monter autour de lui dans sa traque du tueur et cela nous tient plutôt bien en haleine tout au long du livre, jusqu’à cette promesse, celle de mettre fin aux agissements du tueur.

La promesse est donc un polar très sombre, construit autour d’un psychopathe particulièrement bien construit et décrit par Tony Cavanaugh. La rencontre de ce personnage abominable avec l’atypisme du flic Darian Richards nous permet d’avoir entre les mains un livre éprouvant (dans le bon sens du terme) à l’intrigue tortueuse mais maîtrisée.

Tony Cavanaugh confirme qu’il maîtrise parfaitement les polars psychologiques et l’on comprend alors le bandeau qui entoure son dernier livre, le comparant au spécialiste, le grand Michael Connelly, dont je m’apprête à lire le dernier polar.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Tony Cavanaugh
Le Facebook de Tony Cavanaugh


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 juillet 2018 : Allons z'enfants !

On continue le tour des festivals avec les Eurockéennes et le Hellfest, mais aussi le Off d'Avignon et plein d'autres belles choses à découvrir tout de suite dans le sommaire de la semaine :

Froggeek' s Delight :

"Detroit : Become Human" de Quantic Dreams sur PS4
La mode du Battle Royale va-t-elle tuer la créativité
dans le jeu vidéo ?

Du côté de la musique :

"Cover me session" de Hugo
On démarre la revue des festivals avec le Hellfest où nous avons passé 3 jours de folie :
Vendredi au Hellfest avec Joan Jett, Meshuggah, Juda Priest, A Perfect Circle...
encore le Hellfest le Samedi avec Rise of the Northstar, Pleymo, Deftones, Dimmu Borgir...
et on fini le Hellfest le Dimanche avec Megadeth, Iron Maiden, Marilyn Manson...

changement de décor, Vendredi au Eurockéennes de Belfort avec Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails...
toujours les Eurocks, la journée du samedi en compagnie de Truckks, Queens of the Stone Age, Jungle ... (et semaine prochaine, le dimanche)
retour sur les 4 jours au festival de Beauregard :
Vendredi avec Charlotte Gainsbourg, Orelsan, Jack White, MGMT...
Samedi avec Eddy de Pretto, Black Rebel Motorcycle Club, Simpl Minds...
Dimanche avec Parquet Courts, The Breeders, At the Drive In, Bigflo & Oli...
et le bouquet final du lundi avec Depeche Mode, Girls in Hawaii et Concrete Knifes
et toujours :
"The symphonies" de Arvo Part
"Chambre noire" de Alexandre Nadjari
"What we've drawn" de Fuzeta
"Avec du noir avec du blanc" de Olivier Depardon
Shaggy Dogs en interview autour de leur album "All Inclusive"
"Murmures" de Tom Bourgeois

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Italienne, Scène et Orchestre" à la MC 93 à Bobigny
"Bohême, notre jeunesse" à l'Opéra Comique
"Les Liaisons dangereuses" au Théâtre de Nesle
"Dîner de famille" au Théâtre d'Edgar
"Seconde chance" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
dans le cadre du Festival au Village à Brioux-sur-Boutonne :
"Les Gravats"
"Au Banquet de Gargantua"
les chroniques des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon
et les chroniques des spectacles à l'affiche pour l'été parisien

Expositions avec :

"Kent Monkman - Beauty and the Beasts" au Centre Culturel Canadien
et la dernière ligne droite pour :
"Mary Cassatt - Une impressionniste américaine à Paris" au Musée Jacquemart-André
"Corot - Le Peintre et ses modèles" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Paul Sanchez est revenu !" de Patricia Mazuy
"Penché dans le vent!" de Thomas Riedelsheimer
dans la catégorie Oldies but Goodies en version restaurée :
"Les Dames du Bois de Boulogne" de Robert Bresson
"Laura nue" de Nicolo Ferrari
les chroniques des sorties de juin
et les chroniques des autres sorties de juillet

Lecture avec :

"Génocide(s)" de Kazuaki Takano
"Le dernier tableau de Sara de Vos" de Dominic Smith
"Réveille-toi !" de François Xavier Dillard
"Le président a disparu" de Bill Clinton et James Patterson
"Sur un mauvais adieu" de Michael Connelly
et toujours :
"Histoire du fascisme" de Frédéric le Moal
"Jesse le héros" de Lawrence Millman
"Taqawan" de Eric Plamondon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=