Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La promesse
Tony Cavanaugh  (Sonatine Editions)  avril 2018

Après le joli succès rencontré par son premier livre publié en France, l’australien Tony Cavanaugh revient avec son second roman publié en France, La promesse, qui est en réalité son premier livre. Darian Richards, son flic atypique est donc pour nous de retour aux affaires après L’Affaire Isobel Vine. En réalité, La promesse est sa première enquête. Du coup, si vous n’avez pas lu L’affaire Isobel Vine, je vous invite à lire en premier La promesse.

Darian Richards a tout plaqué. Ex-flic des homicides à Melbourne, il a laissé derrière lui des vies anéanties, des familles en deuil et des réponses impossibles à donner. Epuisé par tout ça, il a pris une retraite solitaire dans le Queensland. Son départ n’a pas mis fin aux vieux démons. Depuis quelques mois, des jeunes adolescentes disparaissent sans laisser de traces. La police pense à des fugues mais Darian n’y croit pas, même s'il ne veut pas s’en mêler.

Il s’est promis de rester loin de ces tragédies, de ne pas replonger dans les enquêtes mais l’idée de laisser toutes les familles de ces adolescentes sans réponse le hante. Il décide alors de reprendre les choses en main. A sa façon, sans protocole et loin d’imaginer ce qui l’attend, il va devoir enquêter pour trouver ce tueur en série qui rode. A ses côtés, une jeune flic et un spécialiste en informatique.

Le livre est construit autour du point de vue du flic, Darian Richards, entrecoupé par les confessions du tueur qui permettent au lecteur de mieux cerner la folie du personnage. Le tueur est immonde, il aime les jeunes filles et leur fait des choses monstrueuses. Certaines passages concernant ce tueur sont au passage assez trash et nauséabondes.

On découvre en même temps le personnage de Darian Richards (sauf si on lu l’affaire Isobel Vine), un homme qui ne se laisse pas envahir par les sentiments, qui n’est pas flic pour la gloire. Il veut juste empêcher le tueur de continuer sa macabre entreprise et sait que cela passe par une erreur qu’il doit lui faire commettre. Au fur et à mesure de la lecture, l’auteur nous captive en nous montrant comment le flic réussit petit à petit à lui faire commettre cette fameuse erreur qui le conduira à perte.

Alors évidemment, les deux personnages principaux du livre ne sont pas les deux êtres les plus fréquentables du monde, chacun à leur manière. Pour autant, le lecteur se retrouve forcément à subir une forme d’empathie pour le flic devant tant d’atrocités concernant le tueur. On voit la pression monter autour de lui dans sa traque du tueur et cela nous tient plutôt bien en haleine tout au long du livre, jusqu’à cette promesse, celle de mettre fin aux agissements du tueur.

La promesse est donc un polar très sombre, construit autour d’un psychopathe particulièrement bien construit et décrit par Tony Cavanaugh. La rencontre de ce personnage abominable avec l’atypisme du flic Darian Richards nous permet d’avoir entre les mains un livre éprouvant (dans le bon sens du terme) à l’intrigue tortueuse mais maîtrisée.

Tony Cavanaugh confirme qu’il maîtrise parfaitement les polars psychologiques et l’on comprend alors le bandeau qui entoure son dernier livre, le comparant au spécialiste, le grand Michael Connelly, dont je m’apprête à lire le dernier polar.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Tony Cavanaugh
Le Facebook de Tony Cavanaugh


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 11 novembre 2018 : En route pour l'hiver

Quoi de plus triste qu'un jour férié un dimanche pluvieux ? Pas grand chose mais il est temps de se remonter le moral avec le sommaire de notre petite sélection culturelle hebdomadaire.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Olivier Brion, complétée par une session 5 titres
"Au dessus" de Au Dessus
"Terrain à mire. Une maison rétive. Contrainte par le toit" de Bégayer
"Rojo vivo" de Borja Flames
"Alaska" de Eryk.E
"Envol" de Joulik
"La boîte de pandore" de Karin Clercq
"Pur sang EP" de Pur Sang
"Grazyna Bacewicz : The Two Piano Quintets - Quartet for four violins - Quartet for four cellos" de Silesian Quartet and Friends
"Songs for a city" de Victoire Oberkampf
et toujours :
"Tempérance #2" de Dominique Dalcan

"Thomas Pesquet : 16 levers de soleil, BOF" de Guillaume Perret
"In the street" de Laurent Fickelson
"Buenos Aires 72" de Marina Cedro
"Caribbean stories" de Samy Thiébault
"Black honey" de Black Honey
"Nulle part" de Daisy Driver
"Ancient majesty" de Portier Dean
"Chimie vivante" de Féloche

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Love" aux Ateliers Berthier
"Ivanov" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Demi-Véronique" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Stück Plastik, une pièce en plastque" à la Manufacture des Oeillets
"La Vie devant soi" au Théâtre Jean Arp à Clamart
"L'Avalée des Avalés" au Théâtre Les Déchargeurs
"Les Filles du Trois et demi" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Fourberies de Scapin" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Autre fille" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie lente" au Théâtre de La Reine Blanche
"Pauline Cariou - Chroniques d'une vie décalée" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"My Ex-step-in-law" au Théâtre Dunois
"Les Louvres and/or Kicking the dead" au Centquatre
"Retour à Lemberg" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
les reprises :
"Berlin Kabarett" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Ex-Anima" au Théâtre Zingaro
"Le Joueur d'échecs" au Théâtre de l'Epée de Bois
"En couple" à La Folie Théâtre
"Les Divalala - Femme, Femme, Femme" au Palais des Glaces
et la chronique des autres spectacles de novembre

Expositions avec :

"Grayson Perry - Vanité - Identité - Sexualité" à la Monnaie de Paris
"Jômon - Naissance de l'art dans le Japon préhistorique" à la Maison de la Culture du Japon

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Carmen & Lola" de Arantxa Etchevarria
"High Life" de Claire Denis
"Un amour impossible" de Catherine Corsini
Oldies but Goodies avec "L'Adieu aux armes" de Frank Borzage en version restaurée
et la chronique des sorties d'octobre

Lecture avec :

"Prisonniers de la géographie" de Tim Marshall
"Le peuple contre la démocratie" de Yascha Mounk
"Le complexe d'Hoffman" de Colas Gutman
"La croisière charnwood" de Robert Goddard
"Haute société / Frank et Billy" de Vita Sackville / Laurie Colwin

et toujours :
"Ce qui t'appartient" de Garth Greenwell
"Et j'abattrai l'arrogance des tyrans" de Marie-Fleur Albecker
"Infirmière" de Christie Watson
"Le camp de la goutte d'eau" de Baniel Bililian
"Qaanaaq" de No Malo
"Treize jours" de Arni Thorarinsson

Froggeek's Delight :

"Assassin's Creed : Odyssey" sur PS4, XBOXONE, PC Windows

et toujours :
"Astrobot rescue mission" jeu en réalité virtuelle sur PS4
"Marvel's Spider-Man" en exclusivité sur PS4
"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=