Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Download Festival #3 (édition 2018) - Samedi
  (Crossfaith - Skinny Lister - Turbonegro - Betraying the Martyrs - Hollywood Undead - NOFX - Ultra Vomit - Avatar - The Offspring - Marilyn Manson)  samedi 16 juin 2018

L'herbe est haute et le temps clément, allons gambader sur la BA 217 (bis) !

Pour débuter ce deuxième jour, on me pousse un peu (beaucoup) à aller écouter Crossfaith. Et de manière complètement contre-productive et non argumentée, mon verdict sera un simplet : moui, bof. Ça entraîne le public, c'est sûr, performance non négligeable à 14h de l'après-midi, en raison sans doute d'une énergie animale dépensée sur scène, mais ça reste musicalement, ma foi, assez répétitif, assez "jump jump" - et certains samples me semblent, à l'oreille, fort (fort) kitsch.

Douche écossaise (ou plutôt anglaise, ici) : on passe voir les Skinny Lister, pour apprécier l'étrange mélange de punk et de folk qui se joue sur la petite scène. Ça secoue le jupon, ça penche la contrebasse, ça démantibule le bandonéon, bref, c'est un joyeux bordel musical qui tient la route – une fois encore, bien plus en live qu'à la première écoute. Un groupe festif pour festivaliers amusés, qui nous rappelle bien des années en arrière lorsque l'on dansait dans les pubs jusqu'à tard dans les nuits de Galway...

On ne peut pas vraiment s'empêcher d'aller faire un tour du côté des Turbonegro, parce qu'à chaque fois, c'est haut en couleur et fort en visuel. Ils nous avaient impressionnés l'an dernier sur la scène du Cabaret vert, et on en redemande. On se laisse donc embarquer dans ce punk rock aussi gras qu'expressif, aussi underground qu'LGBT - "Hurry up and Die", "I got Erection" : hystérie de la fan base...

Mais soyons honnête : c'est Betraying the Martyrs que j'attendais de pied ferme – ma passion du deathcore, sans aucun doute. La présence sur scène de Aaron Matts – toujours aussi vocalement impressionnant – pourrait aisément se passer de tout, y compris de mélodie – mon dégoût du clavier, sans aucun doute. Un grand set, puissant, violent, convaincant.

A tel point que je ne reste que quelques minutes pour entr'apercevoir les Hollywood Undead dont le rap ne passe pas, mais alors pas du tout.

Les mythiques NOFX, une demi-heure plus tard, n'hésiteront d'ailleurs pas à commencer leur show en démontant le "shitty band" d'à côté... Ont-ils vieilli, les NOFX ? Sans doute un peu, au regard des temps de latence entre les morceaux, au regard de la justesse parfois limite de certains morceaux : mais le look déplacé reste le même, et c'est tant mieux... On retombe donc précipitamment dans notre adolescence (doucement) punk en fredonnant grassement "Idiots are taking over".

Serait-ce les balances d'Ultra Vomit que j'entends au loin ? La Warbird est déjà en feu et le concert n'a pas encore commencé. Du délire, qui prouve qu'il fallait les placer ailleurs – mais si l'on se fie à la programmation, peu de groupes français auront eu le droit d'accéder à l'une des scènes principales. Dommage, vraiment, car le set est aussi bien rôdé qu'hilarant et le public est venu en masse – euphémisme, vous l'aurez compris, à tel point que la mainstage, au loin, où passe Avatar, qui fait alors d'étranges vocalises, paraît bien vide...

Le set d'Ultra Vomit sera donc LE concert de la journée, non seulement parce qu'il me tardait de les voir mais aussi parce... à 20h30 ma deuxième journée de festival est finie – de ma carrière de photographe, jamais je n'ai plié boîtiers et objectifs aussi tôt... La raison est bien simple et commence à devenir une (pénible) antienne du Download : The Offspring, pas de photographes, Marilyn Manson, pas de photographes – ou plutôt : sont autorisés seulement les VIP des VIP de la presse papier. J'ai cessé de fulminer contre ces aberrations médiatiques, en me gaussant souvent de certains résultats obtenus. Ce que le piston ne fait pas faire ! Mais enfin : mon jour viendra, je l'espère.

Qu'importe ! On fraie avec le public et on cause ici et là. On vadrouille, on déambule, on grimace de fatigue un peu, on observe ce que l'humanité a fait de mieux, voire de pire (car le Download s'est quelque peu peuplé, depuis la veille, et heureusement) : on croise un garçon qui dort avec sa corne de brume serrée contre son cœur, une jeune femme au VIP qui raconte n'importe quoi sur la profondeur de champ à un ami qui n'y comprend rien de rien, une belette blonde et tatouée aux allures de déesse qui détourne tous les regards même les plus fidèles, un ami pas vu depuis dix ans qui vous appelle au loin et qui n'a pas changé d'un sourcil, un couple qui porte le même tee-shirt comme preuve d'harmonie conjugale, une femme "d'un certain âge" qui visiblement connaît toutes les chansons d'Offrspring par cœur (ce qui, certes, ne nous rajeunit pas), des super-héros un peu trop ivres pour être vrais, des gens qui mangent et d'autres qui mangent encore, puis, finalement, on abandonne en se disant qu'on aurait vraiment bien aimé immortalisé Marilyn Manson, parce que ce fut notre idole il fut un temps, parce qu'on était capable de le faire et de réussir et que les circonstances sont parfois injustes, surtout lorsqu'elles ne sont pas justifiées.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Download Festival en concert à Download Festival
Download Festival en concert à Download Festival - Samedi 11 juin 2016
Download Festival en concert à Download Festival #1 (édition 2016)
Download Festival en concert à Download Festival #2 (édition 2017)
Download Festival en concert à Download Festival #2 (édition 2017) - samedi
Download Festival en concert à Download Festival #2 (édition 2017) - vendredi
Download Festival en concert à Download Festival #2 (édition 2017) - dimanche
Download Festival en concert à Download Festival (dimanche 11 juin 2017)
Download Festival en concert à Download Festival #3 (édition 2018)
Download Festival en concert à Download Festival #3 (édition 2018) - Dimanche
Download Festival en concert à Download Festival #3 (édition 2018) - vendredi
Turbonegro en concert au Festival Cabaret Vert #13 (édition 2017) - Vendredi 25 août
Turbonegro en concert à Hellfest Open Air Festival #13 (édition 2018)
La chronique de l'album The greatest songs who are never write (by us) de NOFX
La chronique de l'album Avatar de Comets on fire
The Offspring en concert au Festival Jardin du Michel #10 (édition 2014)
The Offspring en concert au Festival Rock en Seine 2015 - vendredi 28 août
The Offspring en concert au Festival Beauregard #10 (édition 2018) - Samedi 7 juillet
La chronique de l'album The Golden Age of Grotesque de Marilyn Manson
La chronique de l'album Eat me, drink me de Marilyn Manson
Marilyn Manson parmi une sélection de singles (septembre 2007)
La chronique de l'album The Pale Emperor de Marilyn Manson
La chronique de l'album Heaven Upside Down de Marilyn Manson
Marilyn Manson en concert au Festival Les Eurockéennes 2007 (vendredi)
Marilyn Manson en concert au Festival des terre-Neuvas Bobital 2007 (Samedi et dimanche)
Marilyn Manson en concert à Sonisphere Festival - France 2012 - 2ème édition
Marilyn Manson en concert à Hellfest Open Air Festival #13 (édition 2018) - dimanche 24 juin

En savoir plus :
Le site officiel du Download Festival
Le Facebook du Download Festival

Crédits photos : Sophie Hébert (toutes les séries sur son site)


Sophie Hébert         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Diego Zavatarelli (11 aout 2012)


# 16 septembre 2018 : Un été sans fin

On n'est pas trop mal sous le soleil de septembre. Il faut bien cela pour faire oublier un peu l'actualité politique et sociale. Pour se détendre, voici notre petit programme culturel hebdomadaire, notamment avec de la musique, des spectacles à foison, la rentrée des expositions, une sélection de films et toujours de la littérature. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Let my children hear Mingus" de Géraud Portal
"Joy as an act of resistence" de Idles
"Move through the dawn" de The Coral
"Reiði" de Black Foxxes
"Rising, la fin de la tristesse" de Blaubird
"Idomeni" de No Mad ?
"Sun on the square" de The Innocence Mission
et entre livre et musique "Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe

et toujours :
"June" de Brendon Anderergg
"Comme de Niro" de Madame Robert
"Neige à Londres" de Eles
Retour sur la 28eme édition du Festival de la Route du Rock de Saint Malo
Interview avec Judith Owen en concert le 17 septembre au 3 Baudets
le Rock chic de Thomas Breinert, découverte à prolonger par l'écoute de la session acoustique.

Au théâtre :

les nouveautés :
"Infidèles" au Théâtre de la Bastille
"Dialogue aux Enfers" au Théâtre de Poche-Montarnasse
"Le C.V. de Dieu" à la Pépinière Théâtre
"Signé Dumas" au Théâtre La Bruyère
"Solaris" au Théâtre de Belleville
"L'éternel premier" à La Pépinière Théâtre
"1830 Sand Hugo Balzac : tout commence..." au Théâtre Essaion
"Galilée, Le Mécano" au Théâtre de la Reine Blanche
"Vipère au poing" au Théâtre Le Ranelagh
"4.48 Psychose" au Théâtre La Croisée des Chemins
les reprises :
"La Nostalgie des blattes" au Théâtre du Petit Saint-Martin
"Cyrano de Bergerac" au Théâtre Le Ranelagh
"Une ombre dans la nuit" au Théâtre Le Ranelagh
"La Loi des Prodiges" au Théâtre du Petit Saint Martin
"Gérémy Crédeville - En vrai le titre on s'en fout" à la Comédie de Paris
"Fabrice Petithuguenin - C'est compliqué" au Théâtre Le Bout
"Manon Mezadorian - Pépites" au Théâtre du Marais
et la chronique des autres spectacles de septembre

Expositions avec :

"Picasso : Chefs d'oeuvre !" au Musée national Picasso
"Country Life - Chefs d'oeuvre de la Collection Mellon" au Musée de la Chasse et de la Nature

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Leave No Trace" de Debra Granik
"L'Amour est une fête" de Cédric Anger
"Sugarland" de Damon Gameau
Oldies but goodies avec : "Rue des Cascades" de Maurice Delbez en version remastérisée
Ciné en bref avec :
"Blackkklansman" de Spike Lee
"Whitney" de Kevin Macdonald
"Photo de famille" de Cecilia Rouaud
"Bonhomme" de Marion Vernoux
et la chronique des autres sorties de septembre

Lecture avec :

"Au loin" de Hernan Diaz
"Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe
"Federica Ber" de Mark Greene
"K.O." de Hector Mathis
"L'extase totale" de Norman Ohler
et toujours :
"Ce que l'homme a cru voir" de Gautier Batistella
"Dans la chambre noire" de Susan Faludi
"L'écart" de Amy Liptrot
"La femme à part" de Vivian Gornick
"Sous les branches de l'udala" de Chinelo Okparanta
"Wild side" de Michael Imperioli

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=