Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Download Festival #3 (édition 2018) - Dimanche
  (Starcrawler - The Last Internationale - Graveyard - Royal Republic - Frank Carter & The Rattlesnakes - The Hives - Dead Cross - Foo Fighters)  dimanche 17 juin 2018

L'herbe est haute et le temps clément, allons gambader sur la BA 217 (ter) !

Histoire de bien commencer la journée, on se dit : allez, Starcrawler, ça a l'air cool ! Alors, sans sourciller, sans savoir ce qui va nous arriver, on s'y rend avec la ferme envie de réussir les photos de cette merveilleuse troisième journée, qui nous offre encore un climat idéal pour un festival outdoor. Mais voilà : on est d'abord choqué par la morbidité du corps de Arrow de Wilde (on s'y était néanmoins préparé en regardant quelques vidéos sur les internets mondiaux), et puis, surtout, malheureusement, on cerne rapidement son (extrême) agressivité envers les présents dans la fosse. Posture ou réalité ? Peu importe, cela ruine littéralement toute envie d'écouter le groupe – et pourtant, le jeune guitariste, Henri Cash, se débrouille à merveille.

Comme il faut toujours des choses à raconter en revenant d'un festival, je peux dire que j'ai sauvé ma peau (mon nez, en tous les cas), et un (cher) objectif grâce à mes seuls réflexes de survie. Et sinon, le live de Starcrawler ? Sans doute génial. Aussi "dirty" que "glam" rock. Mais chat échaudé craint l'eau froide, et Arrow de Wilde – qui finit par dégager les photographes au bout d'un seul titre – n'avait qu'à bien se tenir. Une prochaine fois, peut-être.

Du coup, on est bien contente quand on arrive devant ce qui va s'avérer LA découverte du jour : The Last Internationale. Ça fait du bien parce que c'est sain, et calé, et bluesy, et engagé, et charismatique. Chacun sa façon de faire. Parfaite harmonie, parfaite énergie de ces trois très bons musiciens relégués (quelle déception une fois encore) sur la petite scène ! Dommage, parce que, sur le fond et la forme, The Last Internationale se doit d'être un groupe connu et reconnu, tant il est mené d'une voix de maître par la pétillante et suave Delila Paz. A ne rater sous aucun prétexte.

Autre excellente surprise du jour : Graveyard. Graveyard, ce ne sont pas que des cheveux qui volent au vent, que des vestes en velours typées 70 's, c'est aussi un fond de scène ésotérique et un rock calé et bien pensé. A les regarder se préparer sur scène, on se demande bien quel son ces nordiques vont bien pouvoir sortir de leurs guitares... Mais point de viking metal, non, pour ces sympathiques Suédois. Un pur rock à l'ancienne, typé Led Zeppelin et Lynyrd Skynyrd, bref, on aime à la folie les accents blues rock qui reposent le cœur, les cervicales et les oreilles après deux jours forts en screams de toutes sortes.

En festival, tu sais que c'est le dernier jour lorsque tu comptes les groupes qu'il te reste à faire avant de repartir dans tes pénates provinciales. Mais enfin, sur les quatre groupes restants, trois vont sortir clairement du lot – bon ratio ! –, par leur folie, leur délire avec le public, leur envie de donner, de recevoir, dans des styles pourtant fort différents. Acmé totale de ce survolté Download !

Adam Grahn en particulier, leader de Royal Republic, aux allures grandissantes d'Elvis Presley, à la démarche chaloupée, au costume rutilant, égrenant sa pop-rock disco à souhait, galvanisante, rafraîchissante, en un mot : brillante !

Frank Carter, ensuite, fidèle à lui-même, qui monte dans le public à peine son show commencé. Il parle, beaucoup, offre une bouteille de champagne à un festivalier aux anges, saute, hurle, s'amuse avec le public qui peine à mettre en place son circle pit, se déchaîne à tout va – un show mémorable, comme à chaque fois... Corps en transe, surtatoué, hurlant. De fait, qualité visuelle oblige, impossible de se faire même une petite place dans le pit tellement le nombre de photographes a doublé en quelques minutes...

Pelle Almqvist, enfin, chanteur de The Hives, réputé pour faire des bonds ahurissants sur scène, et pour échauffer la foule déjà conquise et déjà en délire depuis deux heures...

On n'évoquera donc que peu Dead Cross, groupe époustouflant sur le papier (car accessoirement composé de Mike Patton et de Dave Lombardo, entre autres) mais rigoureusement inaudible en live. Trop expérimental – ou complexe, qui sait – pour moi, je ne tiens musicalement que les deux premiers titres...

Évidemment, cerise pourrie sur le gâteau, le destin nous prive encore de tête d'affiche, et qui plus est des Foo Fighters... A une prochaine, Dave Grohl...

Moralité, et sans langue de bois, j'ai eu la chance d'assister à ce que je considère comme la meilleure mouture de ces trois éditions du Download Festival France, et dans la prise en compte nette des quelques défaillances logistiques des années précédentes, et dans la programmation fine, variée, bien pensée. Il y aura, bien sûr, toujours des choses à redire, des pistes à suggérer, des détails à critiquer – le plus surprenant étant néanmoins que la machine "Live Nation" n'a pas réussi cette année à faire le plein, alors que tous les ingrédients étaient là pour afficher complet... Pour ma part, et comme chaque année, parce que je me suis éclatée photographiquement, musicalement et humainement, je n'ai qu'un espoir à confier : Download, à l'année prochaine !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Download Festival en concert à Download Festival
Download Festival en concert à Download Festival - Samedi 11 juin 2016
Download Festival en concert à Download Festival #1 (édition 2016)
Download Festival en concert à Download Festival #2 (édition 2017)
Download Festival en concert à Download Festival #2 (édition 2017) - samedi
Download Festival en concert à Download Festival #2 (édition 2017) - vendredi
Download Festival en concert à Download Festival #2 (édition 2017) - dimanche
Download Festival en concert à Download Festival (dimanche 11 juin 2017)
Download Festival en concert à Download Festival #3 (édition 2018)
Download Festival en concert à Download Festival #3 (édition 2018) - Samedi
Download Festival en concert à Download Festival #3 (édition 2018) - vendredi
La chronique de l'album Starcrawler de Stracrawler
Graveyard en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #25 (2013) - Dimanche
Royal Republic en concert au Festival Le Cabaret Vert #9 (samedi 24 août 2013)
Frank Carter en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #28 (édition 2016) - dimanche 3
The Hives en concert au Festival Les Eurockéennes 2007 (samedi)
The Hives en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Samedi)
The Hives en concert au Festival des Vieilles Charrues 2008
The Hives en concert au Festival Beauregard #5 (2013) - Dimanche
The Hives en concert au Festival Rock en Seine 2014 (vendredi 22 août 2014)
The Hives en concert au Festival Beauregard #11 (édition 2019)
The Hives en concert au Festival Beauregard #11 (édition 2019) - Samedi 6 juillet
Dead Cross en concert au Festival des Eurockéennes #30 (édition 2018) - dimanche 8 juillet
Foo Fighters en concert au Festival Rock en Seine 2011 (vendredi 26 août 2011)

En savoir plus :
Le site officiel du Download Festival
Le Facebook du Download Festival

Crédits photos : Sophie Hébert (toutes les séries sur son site)


Sophie Hébert         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 12 juillet 2020 : Un air d'été

On entre dans la saison des vacances, pour vous comme pour nos chroniqueurs. Vous nous retrouverez tout l'été quand même avec des éditions web plus légères et toujours notre Froggy's TV bien sûr avec La Mare Aux Grenouilles et plein d'autres émissions. c'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

La Mare Aux Grenouilles #6, sommaire et replay
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet
"INTENTA experimental & electronic music from Switzerland 1981-93" par divers artistes
"Jimmy Cobb" mix #19 de Listen In Bed
"Chausson le littéraire" de Musica Nigella & Takenori Nemoto
"Alessandro Scarlatti, il Martirio di Santa Teodosia" de Thibault Noally & l'Ensemble Les Accents"
et donc La Mare Aux Grenouilles numéro #5 avec la liste de ce qui a été abordé et le replay.

Au théâtre :

en salle :
"Littoral" au Théâtre de la Colline
"Karine Dubernet - Souris pas" au Point Virgule
et dans un fauteuil de salon :
des créations :
"Yvonne princesse de Bourgogne" par Jacques Vincey
"Lucrèce Borgia" par Lucie Berelowitsch
"La Dernière neige" de et par Didider Bezace
"Pinocchio" de Joël Pommerat
"Soulever la politique" de Denis Guénoun
"Je marche dans la nuit par un chemin mauvais" de et par Ahmed Madani
Au théâtre ce soir :
"Darling chérie" de Marc Camoletti
"Le Tombeur" de Robert Lamoureux
"Une cloche en or" de Sim
du boulevard :
"Si c'était à refaire" de Laurent Ruquier
"Face à face" de Francis Joffo
du côté des humoristes :
"Bernard Mabille sur mesure"
"Christophe Alévêque est est Super Rebelle... et candidat libre !"
et finir l'Opéra :
avec du lyrique :
"Le Balcon" de Peter Eotvos par Damien Bigourdan
"Orlando furioso" de Antonio Vivaldi par Diego Fasolis
"La Flûte enchantée" de Mozart par Romeo Castellucci
et du ballet avec deux créations étonnantes : "Raymonda" de Marius Petipa et "Allegria" de Kader Atto

Expositions :

les expositions en "real life" à ne pas manquer :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Les Contes étranges de N.H. Jacobsen" au Musée Bourdelle
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma at home avec :
le cinéma contemporain
"A woman at war " de Benedikt Erlingsson
"Lulu" de Uwe Janson 
"L'Apotre" de Cheyenne Carron
"La tendresse" de Marion Hänsel
"Crawl" de Herve Lasgouttes
"Nesma" de Homeïda Behi
le cinéma culte des années 1920 :
"Le cuirassé Potemkine" de Sergueï Eisenstein
"Nosferatu le vampire" de Friedrich Wilhelm Murnau
"Le Cabinet du docteur Caligari" de Robert Wiene
"Les Deux Orphelines" de D.W. Griffith
et l'entre deux avec les années 1970 :
"Mado"de Claude Sautet
"La Traque" de Serge Leroy
"La femme du dimanche" de Luigi Comencini
et retour au 2ème millénaire avec de l'action :
"Lara Croft : Tomb Raider, le berceau de la vie" de Jan De Bont
"Blade Trinty" de David S. Goyer
avant de conclure en romance avec : "Un havre de paix  de Lasse Hallström

Lecture avec :

"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=