Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Beauregard #10 (édition 2018) - Samedi 7 juillet
The Baked Beans - Dätcha Mandala - Nothing But Thieves - Eddy De Pretto - Julien Clerc - Black Rebel Motorcycle Club - Nekfeu - Simple Minds - The Offspring - Carpenter Brut - Soulwax  (Hérouville St-Clair, Normandie)  du 6 au 9 juillet 2018

Le samedi à Beauregard commence fort et rock. Ce sont d'abord les rouennais de The Baked Beans qui, sur la grande scène, envoient leur punk'n'roll, régressif et joyeux, à la face du public. En shorts et chemises improbables, leur rock est carré et fait bien bouger les premiers festivaliers, même si ceux-ci cherchent l'ombre par ce samedi ensoleillé. Il y a des Dogs et des Bad Brain (le groupe du Havre, pas les punks hardcore reggae américains). Bon sang normand ne saurait mentir.

Ensuite, sur la seconde scène, avec le soleil dans le dos, au contraire le public se rapproche de la scène pour profiter de l'ombre et du psyché blues heavy 70's des bordelais de Dätcha Mandala. C'est de la musique poilue et crasseuse, à l'image des trois musiciens. Il ne leur manque que le gourou, sinon on les envoyait suivre les Stones à Katmandou. Pour le coup, ils sont en plein revival, mais méchamment efficaces.

Puis les anglais de Nothing But Thieves se déchaînent sur la scène Beauregard. Ils suivent à l'oreillette les buts de l'équipe d'Angleterre qui jouent leur quart de finale au même moment, et tiennent informés le public des buts de leur équipe. Plus que Muse, comme on l'entend parfois, c'est plus du côté de Black Sabbath qu'il faut chercher les connexions musicales. Une prestation qui avait une énergie de tous les diables.

Comment passer après à Eddy De Pretto ? Finalement assez facilement d'un point de vue musical.

Par contre, il était plus que difficile d'accéder au site tellement la foule était dense.

Accompagné d'un batteur, et non plus uniquement de son iPod, il apparaît à l'aise et enchaîne des chansons qui sont finalement devenus des tubes.

Il s'adresse souvent au public, créé une vraie relation.

C'est finalement la popularité d'Eddy de Pretto qui étonne, plus que son concert mené avec professionnalisme.

Au moment où Julien Clerc va entrer en scène, la Radio 666, partenaire du festival, organise un apéro. On avait un peu l'impression de manger des cacahuètes en écoutant Radio Nostalgie.

En traversant le site, j'ai néanmoins remarqué que Julien Clerc faisait danser le public dans un esprit bon enfant.

Black Rebel Motorcycle Club était le groupe que j'avais envie de voir en cette journée de samedi. Mon attente n'a pas été déçue puisque le trio a donné un concert de rock blues bien tendu et bien sombre.

La rythmique est métronomique. L'influence des Jesus & The Mary Chain est évidente. La setlist s'articule essentiellement autour de titres de Wrong Creatures, leur dernier album en date.

Le perfecto par 25°C, ça tient chaud, mais pas question d'abandonner le costume de scène. Pourtant peu connus pour leur côté loquace, Robert Turner raconte néanmoins qu'il est heureux de jouer sur la même scène que Simple Minds et que la dernière fois qu'il les a vus, il était gamin.

En fin de concert, il laisse tomber son micro en crash barrière et descend chanter en laissant un des membres du public tenir son micro pendant qu'il continue de jouer de sa basse. Leur plaisir à l'issue du concert est évident.

Ensuite, c'est Nektruc... Feu machin... Quoiqu'il en soit, quitte à être feu-quelque-chose, il peut mourir.

Cette parodie de rappeur qui, sur scène, use des trucs les plus éculés ne nous manquera pas.

Le prix du feelgood concert de la soirée revient à Simple Minds. Une bonne partie des titres a beau être extrait de leur recommandable dernier album, le public suit.

On a quand même une palanquée de tubes de "Mandela Day" à "Sanctify Yourself", sans oublier "Someone Somewhere In Summertime", "Alive & Kicking" et bien entendu "Don't You (Forget About Me)".

Jim Kerr s'est pris un coup de vieux, mais la voix et l'énergie sont là. Il laisse sa claviériste puis sa choriste en cours de concert interpréter chacune un morceau pour reposer sa voix.

Mais il est là, fait le show, se balade d'un bout l'autre de la scène comme s'il s'adressait à chacun des membres du public... oui, même toi, la fan du 25ème rang à gauche de la scène.

D'ailleurs, c'est toi qu'il désigne du doigt. Il chante pour toi. Simple Minds, dont on n'attendait plus rien il y a 10 ou 15 ans, sont back in the game.

Pendant que j'écris ça, les Soldats Louis du punk rock californiens, enchaînent les tubes comme d'autres enfilent des perles. Disons que je me suis sacrifié pour pouvoir écrire quelques lignes.

Je me dirige vers la seconde scène pour Carpenter Brut. Sur disque, cela me fait penser à un type qui essaierait de faire du Pat Benatar uniquement avec des samples. Mais je dois revoir mon jugement puisque les trois membres du groupe cherchent aussi à combiner Europe et la musique de K2000. Je ne suis guère convaincu.

Enfin Soulwax entre en scène. Leur digitalisme devient tribal par l'apport de trois batteries. Vétus de pantalons noirs et de chemise blanches, leurs roadies portent des blouses de laborantins. Extraordinairement efficaces, ils clôturent de belle manière cette soirée pour le moins éclectique.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Festival de Beauregard en concert au Festival de Beauregard #6 (édition 2014) - dimanche
Festival de Beauregard en concert au Festival de Beauregard #6 (édition 2014) - samedi
Festival de Beauregard en concert au Festival de Beauregard #6 (édition 2014) - vendredi
Festival de Beauregard en concert au Festival de Beauregard #7 (édition 2015) - Vendredi
Festival de Beauregard en concert au Festival de Beauregard #7 (édition 2015) - Samedi
Festival de Beauregard en concert au Festival de Beauregard #7 (édition 2015) - Dimanche
Festival de Beauregard en concert au Festival de Beauregard #8 (édition 2016)
Festival de Beauregard en concert au Festival de Beauregard #8 (édition 2016) - vendredi 1er juillet
La chronique de l'album Rokh de Dätcha Mandala
Eddy De Pretto en concert au Festival des Eurockéennes #30 (édition 2018) - dimanche 8 juillet
Eddy De Pretto en concert au Festival Rockomotives #26 (édition 2018) - Vendredi
Julien Clerc en concert au Festival des Vieilles Charrues 2006 (dimanche)
La chronique de l'album Stop EP de Black rebel motorcycle club
La chronique de l'album Take Them On, On Your Own de Black rebel motorcycle club
La chronique de l'album Howl de Black Rebel Motorcycle Club
Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du vendredi - Minus The Bear - All Time Low - Roken is Dodelijk - Band of
Black Rebel Motorcycle Club en concert à l'Elysée Montmartre (23 novembre 2003)
Black Rebel Motorcycle Club en concert à l'Elysée Montmartre (2 novembre 2005)
Black Rebel Motorcycle Club en concert au Festival Pukkelpop 2010 (jeudi 19 août 2010)
Black Rebel Motorcycle Club en concert au Festival Rock en Seine 2010 (vendredi 27 août 2010)
Black Rebel Motorcycle Club en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #25 (2013) - Samedi
Black Rebel Motorcycle Club en concert au Festival Rock en Seine 2013 (samedi 24 août 2013)
L'interview de Black Rebel Motorcycle Club (juillet 2005)
Nekfeu en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2016 - du vendredi au dimanche
Nekfeu en concert au Festival Le Cabaret Vert #12 (édition 2016) - vendredi 26 août
Nekfeu en concert à Music Festival Reims La Magnifique Society #3 (édition 2019) - Samedi 15 juin
La chronique de l'album Walk Between Worlds de Simple Minds
Simple Minds en concert à Main Square Festival 2012 - Programmation
Simple Minds en concert à Main Square Festival 2012 - Vendredi
The Offspring en concert au Festival Jardin du Michel #10 (édition 2014)
The Offspring en concert au Festival Rock en Seine 2015 - vendredi 28 août
La chronique de l'album Part Of The Weekend Never Dies de Radio Soulwax
La chronique de l'album Essential de Soulwax
Soulwax en concert au Festival International de Benicassim 2006 (samedi)
Soulwax en concert au Festival des Eurockéennes 2017 - Jeudi 6 juillet
Soulwax en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2018 - Jeudi 19

En savoir plus :
Le site officiel du Festival Beauregard
Le Facebook du Festival Beauregard

Crédits photos : Laurent Coudol


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=