Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Taqawan
Eric Plamondon  (Quidam editeur)  janvier 2018

Quel drôle de livre que cet ouvrage écrit par Eric Plamondon, publié chez Quidam Editeur ! Quel drôle de titre aussi, Taqawan et quel drôle d’histoire aussi ! Tout est original dans cet ouvrage, de l’histoire à la construction du récit pour au final former un livre tout simplement jubilatoire.

Taqawan est donc, vous l’avez compris, un livre étonnant, un roman noir, fortement teinté d’histoire et de traditions mais aussi un pamphlet sur la société québécoise. L’auteur a nourri son ouvrage des évènements qui se sont passés au début des années 80 au Québec autour de la pêche du saumon. Cette "guerre du saumon" fut à l’époque un conflit autour du droit de pêche de ce poisson entre des pêcheurs, le gouvernement canadien, le gouvernement québécois et les indiens Mig’Maq présents au Québec. Ces indiens qui péchaient régulièrement le saumon dans leur filet dans la rivière Restigouche se voit interdire leur droit ancestral en 1981 par les autorités québécoises. Refusant de céder, les autorités québécoises enverront par deux fois des hommes de la sûreté québécoise pour les mater.

Parmi ces Mig’Maq se trouve Océane, une jeune fille qui va voir les raids des québécois et l’arrestation de son père. Lors du second raid, elle se retrouvera frappée, violée et laissée à l’abandon au milieu de la forêt. C’est un agent de conservation de la forêt, un certain Leclerc qui la retrouvera quelques jours plus tard. Les deux croiseront la route de Caroline, une française venue enseigner au Québec et de William, un indien solitaire. Ils vont tenter de protéger la jeune Océane des multiples dangers qui la guettent. L’intrigue du livre va alors se dérouler autour des affrontements de la réserve indienne et des autorités québécoises.

Le roman est construit comme une mosaïque autour d’une soixantaine de chapitres courts qui donnent un rythme effréné et passionnant au livre. Eric Plamondon nous offre une quantité d’informations dans de multiples domaines sans pour autant occulter la réflexion. On apprend de nombreuses choses sur ce peule indien sur leur mode de vie, leurs croyances et leurs mœurs. Le saumon prend aussi une grande place dans l’ouvrage, toujours de façon élégante, poétique ou scientifique. Les produits traditionnels canadiens ne sont pas en reste dans le livre. On retrouve le sirop d’érable, le caviar canadien et même Céline Dion (oui, je sais, ce n’est pas un produit !). L’auteur nous propose des recettes aussi.

L’ouvrage est aussi une longue réflexion sur la colonisation, les abus sexuels et le trafic d’êtres humains. C’est aussi un plaidoyer en faveur de la cause amérindienne. L’ouvrage, enfin, est la preuve qu’Eric Plamondon est un grand écrivain, que son talent d’écriture est immense et qu’il mélange avec prouesse fiction et réalités historiques. En prenant soin de conserver une intrigue haletante autour des quatre personnages principaux, Eric Plamondon intercale des courts chapitres constitués d’anecdotes croustillantes qui font que la lecture de ce livre nous fait passer par diverses émotions.

On ne décroche pas de ce livre, on le dévore tout simplement tant il est jubilatoire. On vit une expérience québécoise incroyable autour de ce Taqawan. Taqawan est un roman ambitieux et divertissant, un mélange d’érudition, d’engagement et de fiction qui se lit avec un immense plaisir. Il fait partie de mes belles surprises littéraires de ce premier semestre.

Taqawan est un livre prodigieux, tout simplement.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Eric Plamondon
Le Facebook de Eric Plamondon


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 septembre 2018 : Un été sans fin

On n'est pas trop mal sous le soleil de septembre. Il faut bien cela pour faire oublier un peu l'actualité politique et sociale. Pour se détendre, voici notre petit programme culturel hebdomadaire, notamment avec de la musique, des spectacles à foison, la rentrée des expositions, une sélection de films et toujours de la littérature. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Let my children hear Mingus" de Géraud Portal
"Joy as an act of resistence" de Idles
"Move through the dawn" de The Coral
"Reiði" de Black Foxxes
"Rising, la fin de la tristesse" de Blaubird
"Idomeni" de No Mad ?
"Sun on the square" de The Innocence Mission
et entre livre et musique "Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe

et toujours :
"June" de Brendon Anderergg
"Comme de Niro" de Madame Robert
"Neige à Londres" de Eles
Retour sur la 28eme édition du Festival de la Route du Rock de Saint Malo
Interview avec Judith Owen en concert le 17 septembre au 3 Baudets
le Rock chic de Thomas Breinert, découverte à prolonger par l'écoute de la session acoustique.

Au théâtre :

les nouveautés :
"Infidèles" au Théâtre de la Bastille
"Dialogue aux Enfers" au Théâtre de Poche-Montarnasse
"Le C.V. de Dieu" à la Pépinière Théâtre
"Signé Dumas" au Théâtre La Bruyère
"Solaris" au Théâtre de Belleville
"L'éternel premier" à La Pépinière Théâtre
"1830 Sand Hugo Balzac : tout commence..." au Théâtre Essaion
"Galilée, Le Mécano" au Théâtre de la Reine Blanche
"Vipère au poing" au Théâtre Le Ranelagh
"4.48 Psychose" au Théâtre La Croisée des Chemins
les reprises :
"La Nostalgie des blattes" au Théâtre du Petit Saint-Martin
"Cyrano de Bergerac" au Théâtre Le Ranelagh
"Une ombre dans la nuit" au Théâtre Le Ranelagh
"La Loi des Prodiges" au Théâtre du Petit Saint Martin
"Gérémy Crédeville - En vrai le titre on s'en fout" à la Comédie de Paris
"Fabrice Petithuguenin - C'est compliqué" au Théâtre Le Bout
"Manon Mezadorian - Pépites" au Théâtre du Marais
et la chronique des autres spectacles de septembre

Expositions avec :

"Picasso : Chefs d'oeuvre !" au Musée national Picasso
"Country Life - Chefs d'oeuvre de la Collection Mellon" au Musée de la Chasse et de la Nature

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Leave No Trace" de Debra Granik
"L'Amour est une fête" de Cédric Anger
"Sugarland" de Damon Gameau
Oldies but goodies avec : "Rue des Cascades" de Maurice Delbez en version remastérisée
Ciné en bref avec :
"Blackkklansman" de Spike Lee
"Whitney" de Kevin Macdonald
"Photo de famille" de Cecilia Rouaud
"Bonhomme" de Marion Vernoux
et la chronique des autres sorties de septembre

Lecture avec :

"Au loin" de Hernan Diaz
"Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe
"Federica Ber" de Mark Greene
"K.O." de Hector Mathis
"L'extase totale" de Norman Ohler
et toujours :
"Ce que l'homme a cru voir" de Gautier Batistella
"Dans la chambre noire" de Susan Faludi
"L'écart" de Amy Liptrot
"La femme à part" de Vivian Gornick
"Sous les branches de l'udala" de Chinelo Okparanta
"Wild side" de Michael Imperioli

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=