Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Kian Soltani & Aaron Pilsan
Home  (Deutsche Grammophon)  mars 2018

"Un sentiment bien particulier est rattaché à un endroit que l’on connaît intimement, à son lieu d’origine : les couleurs, l’air, l’odeur… Certains compositeurs ont exprimé ce sentiment dans la musique. C’est eux que j’ai choisis". Voici comment le musicien Kian Soltani explique la signification du titre de son album Home. Il nous propose ici un mélange savoureux des différents endroits où il se sent chez lui.

Kian Soltani est une violoncelliste autrichien de 25 ans (né en 1992). Ses parents sont originaires d’Iran et il va s’épanouir entre la culture autrichienne et la culture persane. Débutant l’instrument à l’âge de 4 ans, il se fait connaître à l’international à partir de 2001 et remporte le concours de violoncelle Paulo à Helsinki en 2003. Il met en parallèle ses activités de musique de chambre et de concertiste jusqu’en 2017, où sa victoire du prix Leonard Bernstein lui permet de signer un contrat d’exclusivité avec Deutsche Grammophon.

Pour ce premier album, il choisit ses compositeurs favoris, Schubert et Schumann mais aussi un compositeur perse, Reza Vali pour nous plonger dans la musique de ses origines familiales. Et pour l’accompagner, qui mieux qu’un ami d’enfance ayant grandit au même endroit que lui ? C’est naturellement que son choix s’est porté sur le pianiste Aaron Pilsan qui s’est tout à fait "identifié à ce programme et à l’idée d’appartenance à un lieu". L’unité de cet album se fait donc par les musiciens et les compositeurs tous autrichiens ou ayant vécu une partie de leur vie en Autriche. Pourtant, le choix des oeuvres est quelque peu surprenant : excepté l’oeuvre de Reza Vali, il s’agit pour l’essentiel d’arrangements pour violoncelle et piano d’oeuvres écrites au départ pour d’autres instruments.

Nous débutons l’audition de ce disque par la Sonate pour Arpeggione en la m D 821 de Franz Schubert. Le violoncelle remplace donc cet instrument désigné parfois sous le nom de "guitare-violoncelle". Mais quel jeu, quelles précisions, ce premier morceau est totalement envoûtant ! Suit alors un lied de Schubert, Nacht und träume D. 827, où le violoncelle joue ici une partie originalement écrite pour voix d’homme. Le violoncelle est considéré comme un instrument qui a un timbre proche de la voix. Bien que nous n’ayons pas le texte de M.K von Collin, l’interprétation nous restitue l’ambiance souhaitée par le compositeur et donne la chair de poule.

Le compositeur Robert Schumann est ensuite mis à l’honneur avec tout d’abord Fantaisiestücke op.73 composé initialement pour piano et clarinette. Le compositeur avait choisi cet instrument pour sa sonorité nostalgique et son timbre feutré. Le violoncelle ici n’est pas en reste et Kian Soltani nous donne une interprétation magnifique de cette oeuvre. Tout y est : le lyrisme, la légèreté et le crescendo expressif qui traverse les trois mouvements de cette oeuvre est extrêmement bien mené. Il poursuit avec l’Adagio et Allegro en lab M op.70. Cette oeuvre, au départ composée pour cor suite à une évolution de la facture de l’instrument, m’a moins convaincue. Etant corniste, je n’ai pas vraiment retrouvé le timbre de l’instrument avec ses sonneries et son côté brillant. Cela reste tout de même une bonne interprétation mais manquant peut-être un peu de caractère. Myrthen clôt cette partie "classique"  sur une note très positive : beaucoup de lyrisme pour une fort jolie version de ce lied composé en 1840.

La dernière partie de l’album est consacré à l’oeuvre de Reza Vali, Persian Folk Song. Le compositeur a cherché ici à fondre la musique de son pays natal, le Liban, avec celle de la musique occidentale. Tantôt, il cite des chants populaires perses comme The Girl from Shiraz ou Love-Drunk, tantôt il imite le style populaire perse dans des mélodies de son invention. En tous les cas, le violoncelle et le piano sont surprenants dans ce style de musique. La pureté de cette musique et la changement de caractère entre des moments nostalgiques et des moments presque brutaux vont bien à ce duo de musiciens. Kian Soltani conclut ce disque en beauté avec une oeuvre de son invention reflétant ses origines : Danse du feu persane.

Pour conclure, voici un premier album très intéressant, varié et avec une interprétation pleine de caractère de ces deux musiciens, à écouter sans modération.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Kian Soltani
Le Facebook de Kian Soltani
Le site officiel de Aaron Pilsan
Le Facebook de Aaron Pilsan


Gaëlle Boulanger         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 novembre 2019 : 4 ans déjà

13 novembre 2015. inoubliable nuit de terreur dont on commémorait les 4 ans cette semaine. Un 13 novembre 2019 avec plein de concerts à Paris et un pincement au coeur pour beaucoup d'entre nous. Mais la vie continue, et elle doit continuer d'être culturelle et festive.

Du côté de la musique :

"L'année du loup" de Alma Forrer
"Lucarne" de Cassagrande
"Air India" de David Sztanke
"Immanent fire" de Emily Jane White
"Bach, Liszt, Wido : Organ works at La Madeleine" de Jae Hyuck Cho
"What's in it for me ?" le Mix numéro 4 de Listen In Bed
"Femme idéale" de Ludiane Pivoine
et toujours :
"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"On s'en va" au Théâtre national de Chaillotl
"Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine" au Théâtre de la Tempête
"Pièce" au Théâtre des Abbesses
"La Vie est belle" au Théâtre 13/Jardin
"Adieu Ferdinand ! Le Casino de Namur II" au Théâtre du Rond-Point
"Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le Camp naturiste" au Théâtre du Rond-Point
"Bartleby" au Théâtre Essaion
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereau - aaAhh Bibi" au Théâtre Le Lucernaire
"Pour ceux qui parlent tout seuls" au Théâtre Darius Milhaud
des reprises :
"Et si on ne se mentait plus ?" à la Scène Parisienne
"Berlin 33" au Théâtre L'Atalante
"La Magie lente" au Théâtre de la Reine Blanche
"Je ne me souviens pas" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"G.R.AI.N. - Histoire de fous" à la Manufacture des Abbesses
"Evita - Le destin fou d'Evita Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec :

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"L'affaire Lord Spenser" de Flynn Berry
"La curée d'après le roman d'Emile Zola" de Cédric Simon & Eric Stainer
"Les faire taire" de Ronan Farrow
"Mondes en guerre tome 2, l'âge classique" de Hervé Drévillon
"Résistante" de Jacqueline Fleury Marié
"Une histoire de France tome 1, La dalle rouge" de Michel Onfray, Thomas Kotlarek & JEF
et toujours :
"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=