Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Empreintes de crabe
Patrice Nganang  (ditions Jean-Claude Lattès)  août 2018

Patrice Nganang est un jeune écrivain camerounais déjà auteur de plusieurs livres dont Temps de chien qui a reçu les prix Marguerite Yourcenar et le grand prix littéraire d’Afrique noire. Son histoire avec son pays est compliquée, particulièrement avec le président Paul Biya. Expulsé récemment de son pays après avoir passé trois semaines de prisons kafkaiennes à Yaoundé, il s’est vu retiré son passeport et contraint à l’exil aux Etats-Unis. Ovationné par les autres détenus à son arrivée, on lui reproche d’avoir écrit des choses déplaisantes à l’égard du président de son pays. Il vit aujourd’hui aux Etats-Unis et enseigne à l’université de Princeton. Empreintes de crabe, son dernier livre écrit suite à son dernier séjour au Cameroun vient d’être publié aux éditions JC Lattès.

Le livre raconte l’histoire de Nithap qui a accepté pour la première fois de quitter Bangwa, un village à l’ouest du Cameroun, pour rendre visite à son fils installé aux Etats-Unis. Nithap est malade et son séjour va se prolonger chez son fils. Cela va être l’occasion pour son fils d’essayer de mieux connaître cet homme avec qui il a grandi. Nithap va alors prendre le temps de lui raconter l’histoire des siens et de son pays. Il va fouiller les mémoires de sa vie et de son pays, nous raconter les vies bouleversées par la guerre au moment de l’indépendance. Ses histoires vont nous parler d’amour et d’exil, d’un pays où le passé est une douleur, le présent un combat et où un chacun cherche sa liberté.

A travers ces retrouvailles entre un père et un fils, en même temps que le père combat la maladie, Patrice Nganang en profite pour nous retracer une partie de l’histoire douloureuse de son pays. Le titre, Empreintes de crabe, évoque l’emblème de l’Union des populations du Cameroun, parti politique fondé en 1948. Le roman alterne entre deux époques, le New York actuel et le pays Bamiléké situé à l’ouest du Cameroun.

Empreintes de crabe est donc un roman sur la guerre civile camerounaise des années 60 et 70, au moment de l’indépendance, une guerre que le fils n’a pas vécue et que va lui raconter son père. Guerre restée assez méconnue en France, le livre a donc le grand mérite de nous informer sur les enjeux de cette guerre, les différentes ethnies et les factions présentes dans ce pays. Il revient donc avec une grande précision sur la guerre livrée par les autorités françaises aux rebelles camerounais et qu’ont poursuivie les dirigeants politiques mis en place à la tête du pays après l’indépendance.

Patrice Nganang s’appuie sur de nombreuses références culturelles qui peuvent parfois s’avérer un peu fastidieuses à lire et ils utilisent aussi certaines expressions camerounaises dans ses écrits. Il décrit la violence subie par les populations camerounaises pendant ce conflit qui a fait des milliers de victimes. Il nous montre parfaitement que cette violence issue en grande partie de conflits interethniques fut entretenue par le pays colonisateur pour pouvoir conserver son autorité sur le pays. Il évoque enfin les liens et le rôle de la diaspora camerounaise dans le monde avec son pays.

Empreintes de crabe confirme donc bien la nature engagée de cet écrivain camerounais, spécialiste pour nous décrire les malheurs qui touchent son pays natal depuis bien longtemps. Il nous permet enfin de nous rendre compte que son pays est un pays beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît. Empreintes de crabe est donc un très bon livre pour ceux qui seront curieux de mieux connaître l’histoire du Cameroun, sous la forme d’un roman subtil racontant l’histoire d’un père et d’un fils.

 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "La saison des prunes" du même auteur

En savoir plus :
Le Facebook de Patrice Nganang


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 11 novembre 2018 : En route pour l'hiver

Quoi de plus triste qu'un jour férié un dimanche pluvieux ? Pas grand chose mais il est temps de se remonter le moral avec le sommaire de notre petite sélection culturelle hebdomadaire.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Olivier Brion, complétée par une session 5 titres
"Au dessus" de Au Dessus
"Terrain à mire. Une maison rétive. Contrainte par le toit" de Bégayer
"Rojo vivo" de Borja Flames
"Alaska" de Eryk.E
"Envol" de Joulik
"La boîte de pandore" de Karin Clercq
"Pur sang EP" de Pur Sang
"Grazyna Bacewicz : The Two Piano Quintets - Quartet for four violins - Quartet for four cellos" de Silesian Quartet and Friends
"Songs for a city" de Victoire Oberkampf
et toujours :
"Tempérance #2" de Dominique Dalcan

"Thomas Pesquet : 16 levers de soleil, BOF" de Guillaume Perret
"In the street" de Laurent Fickelson
"Buenos Aires 72" de Marina Cedro
"Caribbean stories" de Samy Thiébault
"Black honey" de Black Honey
"Nulle part" de Daisy Driver
"Ancient majesty" de Portier Dean
"Chimie vivante" de Féloche

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Love" aux Ateliers Berthier
"Ivanov" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Demi-Véronique" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Stück Plastik, une pièce en plastque" à la Manufacture des Oeillets
"La Vie devant soi" au Théâtre Jean Arp à Clamart
"L'Avalée des Avalés" au Théâtre Les Déchargeurs
"Les Filles du Trois et demi" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Fourberies de Scapin" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Autre fille" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie lente" au Théâtre de La Reine Blanche
"Pauline Cariou - Chroniques d'une vie décalée" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"My Ex-step-in-law" au Théâtre Dunois
"Les Louvres and/or Kicking the dead" au Centquatre
"Retour à Lemberg" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
les reprises :
"Berlin Kabarett" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Ex-Anima" au Théâtre Zingaro
"Le Joueur d'échecs" au Théâtre de l'Epée de Bois
"En couple" à La Folie Théâtre
"Les Divalala - Femme, Femme, Femme" au Palais des Glaces
et la chronique des autres spectacles de novembre

Exposition avec :

"Grayson Perry - Vanité - Identité - Sexualité" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Carmen & Lola" de Arantxa Etchevarria
"High Life" de Claire Denis
"Un amour impossible" de Catherine Corsini
Oldies but Goodies avec "L'Adieu aux armes" de Frank Borzage en version restaurée
et la chronique des sorties d'octobre

Lecture avec :

"Prisonniers de la géographie" de Tim Marshall
"Le peuple contre la démocratie" de Yascha Mounk
"Le complexe d'Hoffman" de Colas Gutman
"La croisière charnwood" de Robert Goddard
"Haute société / Frank et Billy" de Vita Sackville / Laurie Colwin

et toujours :
"Ce qui t'appartient" de Garth Greenwell
"Et j'abattrai l'arrogance des tyrans" de Marie-Fleur Albecker
"Infirmière" de Christie Watson
"Le camp de la goutte d'eau" de Baniel Bililian
"Qaanaaq" de No Malo
"Treize jours" de Arni Thorarinsson

Froggeek's Delight :

"Assassin's Creed : Odyssey" sur PS4, XBOXONE, PC Windows

et toujours :
"Astrobot rescue mission" jeu en réalité virtuelle sur PS4
"Marvel's Spider-Man" en exclusivité sur PS4
"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=