Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Empreintes de crabe
Patrice Nganang  (ditions Jean-Claude Lattès)  août 2018

Patrice Nganang est un jeune écrivain camerounais déjà auteur de plusieurs livres dont Temps de chien qui a reçu les prix Marguerite Yourcenar et le grand prix littéraire d’Afrique noire. Son histoire avec son pays est compliquée, particulièrement avec le président Paul Biya. Expulsé récemment de son pays après avoir passé trois semaines de prisons kafkaiennes à Yaoundé, il s’est vu retiré son passeport et contraint à l’exil aux Etats-Unis. Ovationné par les autres détenus à son arrivée, on lui reproche d’avoir écrit des choses déplaisantes à l’égard du président de son pays. Il vit aujourd’hui aux Etats-Unis et enseigne à l’université de Princeton. Empreintes de crabe, son dernier livre écrit suite à son dernier séjour au Cameroun vient d’être publié aux éditions JC Lattès.

Le livre raconte l’histoire de Nithap qui a accepté pour la première fois de quitter Bangwa, un village à l’ouest du Cameroun, pour rendre visite à son fils installé aux Etats-Unis. Nithap est malade et son séjour va se prolonger chez son fils. Cela va être l’occasion pour son fils d’essayer de mieux connaître cet homme avec qui il a grandi. Nithap va alors prendre le temps de lui raconter l’histoire des siens et de son pays. Il va fouiller les mémoires de sa vie et de son pays, nous raconter les vies bouleversées par la guerre au moment de l’indépendance. Ses histoires vont nous parler d’amour et d’exil, d’un pays où le passé est une douleur, le présent un combat et où un chacun cherche sa liberté.

A travers ces retrouvailles entre un père et un fils, en même temps que le père combat la maladie, Patrice Nganang en profite pour nous retracer une partie de l’histoire douloureuse de son pays. Le titre, Empreintes de crabe, évoque l’emblème de l’Union des populations du Cameroun, parti politique fondé en 1948. Le roman alterne entre deux époques, le New York actuel et le pays Bamiléké situé à l’ouest du Cameroun.

Empreintes de crabe est donc un roman sur la guerre civile camerounaise des années 60 et 70, au moment de l’indépendance, une guerre que le fils n’a pas vécue et que va lui raconter son père. Guerre restée assez méconnue en France, le livre a donc le grand mérite de nous informer sur les enjeux de cette guerre, les différentes ethnies et les factions présentes dans ce pays. Il revient donc avec une grande précision sur la guerre livrée par les autorités françaises aux rebelles camerounais et qu’ont poursuivie les dirigeants politiques mis en place à la tête du pays après l’indépendance.

Patrice Nganang s’appuie sur de nombreuses références culturelles qui peuvent parfois s’avérer un peu fastidieuses à lire et ils utilisent aussi certaines expressions camerounaises dans ses écrits. Il décrit la violence subie par les populations camerounaises pendant ce conflit qui a fait des milliers de victimes. Il nous montre parfaitement que cette violence issue en grande partie de conflits interethniques fut entretenue par le pays colonisateur pour pouvoir conserver son autorité sur le pays. Il évoque enfin les liens et le rôle de la diaspora camerounaise dans le monde avec son pays.

Empreintes de crabe confirme donc bien la nature engagée de cet écrivain camerounais, spécialiste pour nous décrire les malheurs qui touchent son pays natal depuis bien longtemps. Il nous permet enfin de nous rendre compte que son pays est un pays beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît. Empreintes de crabe est donc un très bon livre pour ceux qui seront curieux de mieux connaître l’histoire du Cameroun, sous la forme d’un roman subtil racontant l’histoire d’un père et d’un fils.

 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "La saison des prunes" du même auteur

En savoir plus :
Le Facebook de Patrice Nganang


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 Avril 2019 : 365 jours par an

Ce week end c'était le Disquaire Day, l'occasion de rappeler que vos disquaires, comme vos libraires ont une santé fragile et qu'il est important de les soutenir tout au long de l'année. Alors allez acheter vos disques et vos livres dans vos commerces de proximités, leurs bons conseils valent mieux que les frais de port offerts.

Du côté de la musique :

"A thousand voices" de Yules
"Dernier voyage" de Accident
"Avancer" de Tarsius
"Partitions" de Orouni
"Sola" de Dziedot Dzimu, Dziedot Augu
Laurent Montagne en interview, autour de "Souviens-toi" à retrouver pour une session acoustique de 4 titres
"Homme demain" de Monsieur et tout un Orchestre
Rencontre avec Le Bal des Enragés
"Free" de In Volt
"Macadam animal" de Guillo
"Replica" de Cassia
et toujours :
"Soleil, soleil bleu" de Baptiste W. Hamon
"Whoosh !" de The Stroppies
"Vonal Axis" de Steeple Remove
"Moderniste" de Les Vents Français
"Requiem" de AqME
"Hand it over" de Hat Fitz & Cara
"François Couperin : Concerts royaux" de Christophe Rousset & Les Talens Lyriques
"Journey around the truth" de Andy Emler & David Liebman
A l'occasion du concert de Novatom et des Sheriff à Montbrison nous les avons rencontré :Interview de Novatom,Interview des Sheriff
"Ce qui nous lie" de Mes Souliers sont rouges

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"JR" à la Grande Halle de La Villette
"Je suis Fassbinder" au Théâtre du Rond-Point
"Dieu habite Dusseldorf" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Amour en toutes lettres" au Théâtre de Belleville
"Cinq ans d'âge" au Théâtre Essaion
"Tchekhov à la folie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Célébration" au Théâtre de Belleville
"Lewis Furey - Haunted by Brahms" au Théâtre du Rond-Point
"Close"
"Into the little hill" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
des reprises:
"Matka" au Théâtre-Laboratoire Elizabeth Czerzuk
"La petite fille de Monsieur Lihn" au Théâtre de l'Epée de Bois
"L'Autre fille" au Studio Hébertot
"Voyage au bout de la nuit" au Théâtre Tristan Bernard
"Laura Laune - Le diable est une gentille petite fille" au Trianon
"Gainsbourg For ever" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en avril

Expositions avec :

"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Seule à mon mariage" de Marta Bergman
Oldies but goodies avec"Paris qui dort" de René Clair dans le cadre de sa rétrospective à la Cinémathèque française
et la chronique des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Vindicta" de Cédric Sire
"Mujurushi, le signe des rêves, Vol. 1 & 2" de Naoki Urasawa
"La guerre des autres, rumeurs sur Beyrouth" de Bernard Boulad, Paul Boan, Gael Henry
"Je ne sais rien d'elle" de Philippe Mezescaze
"En lieu sûr" de Ryan Gattis
"Deux femmes" de Song Aram
"3 minutes " de Anders Roslund & Borge Hellstrom
"1793" de Niklas Natt Och Dag
et toujours :
"Barracoon" / "Article 36" de Zora Neale Hurston / Henri Vernet
"C'est aujourd'hui que je vous aime" de François Morel & Pascal Rabaté
"Ce que cela coûte" de Wilfred Charles Heinz
"L'enquête Hongroise, le tour du monde 1" / "Vous êtes de la famille ?" de Bernard Guetta / François Guillaume Lorrain
"La cartographie des Indes boréales" de Olivier Truc
"La guerre des scientifiques" de Jean Charles Foucrier
"Mémoire brisée" de E.O. Chirovici
"Parasite" de Sylvain Forge

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=