Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Et si on ne se mentait plus ?
Théâtre Le Lucernaire  (Paris)  septembre 2018

Comédie de Emmanuel Gaury et Mathieu Rannou, mise en scène de Raphaëlle Cambray, avec Maxence Gaillard, Emmanuel Gaury, Guillaume d'Harcourt, Nicolas Poli et Mathieu Rannou.

Avec "Et si on ne se mentait plus ?", le quintet formant la jeune Compagnie Les Inspirés ayant pour devise théâtrale "Ils jouent ce qu’ils écrivent et ils écrivent ce qu’ils jouent" propose une intelligente et divertissante première création qui se révèle un très réussi "trois-en-un".

En premier lieu une immersion dans le Paris de la Belle Epoque et le cercle des beaux esprits à l'humour aussi délié que caustique qui composent le groupe "Les Mousquetaires" créé en 1897 par Alphonse Allais, alias Alphi le roi du calembour et de la facétie, avec ses amis hommes de lettres - Jules Renard surnommé "Poil de Carotte", Alfred Capus, le "Prince de l'esprit", le "bonhomme" Tristan Bernard - et Lucien Guitry, comédien et séducteur invétéré aka "Divan le terrible", avec lesquels il fait régulièrement bonne chère en l'appartement de ce dernier sis Place Vendôme.

Ainsi, l'opus emprunte au biopic par l'utilisation tempérée d'éléments historiques et biographiques avec une astucieuse et cocasse approche psychologique des personnages sur le mode du jeu littéraire et de la déclinaison du portrait chinois hybridé avec une fantaisie fictionnelle.

Ensuite, une pièce sur la vie et le paysage théâtral à la mi-temps de la IIIème République égayée des "bons mots" puisés dans le foisonnant thésaurus des protagonistes de ce cénacle qui jouaient et déjouaient leur lucidité fataliste quant à la finitude humaine.

Enfin, et surtout, une plaisante variation sur la fraternité masculine - entre des figures dissemblables tant par leur tempérament et leurs opinions que par leur notoriété conjoncturelle - placée sous l'auspice de l'essai sur l'amitié de Michel de Montaigne et sa fameuse sentence "Parce que c'était lui ; parce que c'était moi" - qui va donc au-delà de "des relations familières nouées par quelque circonstance ou par utilité", atténue le conflit des egos et érige les petits mensonges entre amis en civilité affectueuse.

A l'écriture, Emmanuel Gaury et Mathieu Rannou ont élaboré une excellente partition en mettant amour, amitié, ambition, argent et anicroches au menu thématique et alliant humour, satire et émotion dans des scènes dispensées de toutes manières, de la choralité à l'intermède monologal en passant par d'épatants duos.

Dans un décor de Catherine Bluwal combinant harmonieusement trois espaces scéniques qui reprend l'iconographie de l'illustration du 19ème siècle, et en costumes d'époque confectionnés par Margot Déon et Leslie Pauger, un joyeux et tonique "club des cinq" officie sous la houlette expérimentée de Raphaëlle Cambray misant sur un rythme soutenu, qui n'est pas sans évoquer celui du théâtre de boulevard, et assure une remarquable fluidité dans l'enchaînement des scènes tout en canalisant l'impétuosité de sa petite troupe.

La distribution s'avère judicieuse et l'interprétation sans faille et homogène. Amis à la scène et à la ville, Emmanuel Gaury et Mathieu Rannou en étonnant Allais lunaire, Nicolas Poli, le psychorigide Alfred Capus, Maxence Gaillard, soucieux Jules Renard, et Guillaume d’Harcourt en Tristan Bernard gouailleur campent des mousquetaires qui font assurément mouche auprès du public.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 septembre 2020 : On ira où tu voudras quand tu voudras

Cet été indien qui s'annonce n'est pas désagréable et apporte un peu de joie dans cette année bien triste. Plus modestement, voici notre sélection culturelle de la semaine pour vous réjouir, espérons-le, avec évidemment le traditionnel replay de la Mare Aux Grenouilles #10 toute fraiche

Du côté de la musique :

"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre
et toujours :
"Comme un ours" de Alexis HK
"Love songs" de Inflatable Dead Horse
"Charango" de Lisza
"Woman Soldier" de Morgane Ji
"Beethoven : Waldstrein & Hammerklavier" de Théo Fouchenneret

Au théâtre :

les nouveautés :
"Bananas (and the kings)" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le Nez" au Théâtre 13/Jardin
"Un conte de Noël" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Un Ennemi du peuple" au Théâtre de Belleville
les reprises :
"Edmond" au Théâtre du Palais Royal
"Une Ombre dans la nuit" au Théâtre du Guichet-Montparnasse

"Derniers coups de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Noire" au Théâtre du Rond-Point
"Mon dîner avec Winston" au Théâtre du Rond Point
"Elisabeth Buffet - Obsolescence programmée" au Grand Point Virgule

"Alexandra Pizzagali - C'est dans la tête" au Théâtre du Marais
"Olivia Moore - Egoïste" à la Comédie de Paris
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Yves Klein, l'infini du bleu" à l'Atelier des lumières
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Les Choses qu'on dit, les choses qu'on fait" d'Emmanuel Mouret
"Adolescentes" de Sébastien Lifshitz
at home :
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'ete" de Lina Wertmüller
"Volt" de Tarek Ehlail
"Les Héritiers" de Marie-Castille Mention-Schaar
"Les Guichets du Louvre" de Michel Mitrani
"Chambre 666" de Wim Wenders
et des curiosités:
"Impressions de la Haute Mongolie (Hommage à Raymond Roussel)" de Salvador Dali
"The Confessions of Robert Crumb" de Terry Zwigoff
"L'Homme à la camréa" de Dziga Vertov

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen
et toujours :
"Churchill" de Andrew Roberts
"Des vies à découvert" de Babara Kingslover
"La chasse aux âmes" de Sophie Blandinières
"La discrétion" de Faiza Guene
"La grâce" de Thibault de Montaigu
"La préhistoire, vérités et légendes" de Eric Pincas
"Le lièvre d'Amérique" de Mireille Gagné
"Le monde du vivant" de Florent Marchet
"Qui sème le vent" de Marieke Lucas Rijneveld

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=