Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Roi Arthur
Théâtre de l'Epée de Bois  (Paris)  septembre 2018

Drame historique écrit et mis en scène par Jean-Philippe Bêche, avec Jean-Philippe Bêche, Antoine Bobbera, Lucas Gonzalez, Jérôme Keen, Erwan Zamor, Marianne Giraud-Martinez, Marie-Hélène Viau, Franck Monsigny, Morgan Cabot et Fabian Wolfrom.

Sur le triple front de l'écriture, de la mise en scène et du jeu, sans le rôle-titre, Jean-Philippe Bêche réussit une conséquence prouesse en procédant, avec "Le Roi Arthur", dans un opus d'excellente facture, à la transposition théâtrale de la légende arturienne et ce, dans un genre particulièrement ardu à restituer de manière crédible, celui de l'épopée mythologique.

Ce qui est d'autant plus remarquable qu'il parvient à appréhender de manière concise dans un format quasi-standard, moins de deux heures, ce cycle foisonnant incluant la lutte pour le pouvoir avec une tragédie familiale, le thème de l'amour impossible et la quête mystique du Saint-Graal.

Le point fort de sa partition tient à ce qu'il a opéré par analogie avec la mythologie grecque célébrée dans la tragédie antique dont il use des codes notamment en attribuant à Merlin l'Enchanteur le rôle de choryphée tout en l'érigeant en protagoniste principal ambigu et équivoque. Ainsi, le doute sur sa nature, factotum de Dieu, ou des Dieux, d'une mystérieuse entité qui serait le Fatum ou un démiurge malin.

Figure syncrétique revêtant un tartan clanique et la houppelande du mage, armé du bâton druidique et du bâton de pluie du chaman, un bel équipage confectionné par Catherine Gorne Achdjian qui signe une panoplie de tenues évocatrices sans verser dans le costume anecdotique à grand spectacle, pratiquant la position du lotus, la peinture faciale, et campé de manière époustouflante par Jérôme Keen, il s'avère un marionnettiste intransigeant pour guider Arthur, qui réunit naissance et bravoure et doté de la fameuse épée Excalibur, en unificateur du Royaume de Bretagne.

Découpé en tableaux relatant les épisodes significatifs de cette fresque médiévale, l'opus au lyrisme audible pour une oreille contemporaine est rythmé par les superbes créations lumières de Hugo Oudin qui font office de décor et les scandements percussifs de la musique originale de Daniel Scotto exécutée à la batterie par Aidje Tafial.

Dans la mise en scène maîtrisée de Jean-Philippe Bêche qui incarne parfaitement le dilemme d'un roi doublement trahi, restitue la force dramatique des affects tels la douleur sans résilience de Morgane (Marie-Helene Viau), instruite à la magie par Merlin, qui, évincée du trône, conçoit un enfant incestueux (Fabian Wolfrom emblème de la jeunesse sacrifiée) pour qu'il soit le bras armé d'une terrible vengeance, faire tuer le père par le fils, celle victimaire de la reine-mère abusée (Marianne Giraud-Martinez) et la fulgurance de l'amour entre la reine Guenièvre et Lancelot (Morgane Cabot et Lucas Gonzalez fomant un beau couple de jeunes premiers).

Dans le rôle de chevalier de la Table ronde, Franck Monsigny, Erwan Zamor et Antoine Bobbera, complètent une distribution judicieuse en terme d'emploi et à l'interprétation homogène ne versant pas dans la déclamation.

Une belle réussite donc.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 septembre 2018 : Un été sans fin

On n'est pas trop mal sous le soleil de septembre. Il faut bien cela pour faire oublier un peu l'actualité politique et sociale. Pour se détendre, voici notre petit programme culturel hebdomadaire, notamment avec de la musique, des spectacles à foison, la rentrée des expositions, une sélection de films et toujours de la littérature. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Let my children hear Mingus" de Géraud Portal
"Joy as an act of resistence" de Idles
"Move through the dawn" de The Coral
"Reiði" de Black Foxxes
"Rising, la fin de la tristesse" de Blaubird
"Idomeni" de No Mad ?
"Sun on the square" de The Innocence Mission
et entre livre et musique "Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe

et toujours :
"June" de Brendon Anderergg
"Comme de Niro" de Madame Robert
"Neige à Londres" de Eles
Retour sur la 28eme édition du Festival de la Route du Rock de Saint Malo
Interview avec Judith Owen en concert le 17 septembre au 3 Baudets
le Rock chic de Thomas Breinert, découverte à prolonger par l'écoute de la session acoustique.

Au théâtre :

les nouveautés :
"Infidèles" au Théâtre de la Bastille
"Dialogue aux Enfers" au Théâtre de Poche-Montarnasse
"Le C.V. de Dieu" à la Pépinière Théâtre
"Signé Dumas" au Théâtre La Bruyère
"Solaris" au Théâtre de Belleville
"L'éternel premier" à La Pépinière Théâtre
"1830 Sand Hugo Balzac : tout commence..." au Théâtre Essaion
"Galilée, Le Mécano" au Théâtre de la Reine Blanche
"Vipère au poing" au Théâtre Le Ranelagh
"4.48 Psychose" au Théâtre La Croisée des Chemins
les reprises :
"La Nostalgie des blattes" au Théâtre du Petit Saint-Martin
"Cyrano de Bergerac" au Théâtre Le Ranelagh
"Une ombre dans la nuit" au Théâtre Le Ranelagh
"La Loi des Prodiges" au Théâtre du Petit Saint Martin
"Gérémy Crédeville - En vrai le titre on s'en fout" à la Comédie de Paris
"Fabrice Petithuguenin - C'est compliqué" au Théâtre Le Bout
"Manon Mezadorian - Pépites" au Théâtre du Marais
et la chronique des autres spectacles de septembre

Expositions avec :

"Picasso : Chefs d'oeuvre !" au Musée national Picasso
"Country Life - Chefs d'oeuvre de la Collection Mellon" au Musée de la Chasse et de la Nature

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Leave No Trace" de Debra Granik
"L'Amour est une fête" de Cédric Anger
"Sugarland" de Damon Gameau
Oldies but goodies avec : "Rue des Cascades" de Maurice Delbez en version remastérisée
Ciné en bref avec :
"Blackkklansman" de Spike Lee
"Whitney" de Kevin Macdonald
"Photo de famille" de Cecilia Rouaud
"Bonhomme" de Marion Vernoux
et la chronique des autres sorties de septembre

Lecture avec :

"Au loin" de Hernan Diaz
"Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe
"Federica Ber" de Mark Greene
"K.O." de Hector Mathis
"L'extase totale" de Norman Ohler
et toujours :
"Ce que l'homme a cru voir" de Gautier Batistella
"Dans la chambre noire" de Susan Faludi
"L'écart" de Amy Liptrot
"La femme à part" de Vivian Gornick
"Sous les branches de l'udala" de Chinelo Okparanta
"Wild side" de Michael Imperioli

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=