Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Galilée, le Mécano
Théâtre de la Reine Blanche  (Paris)  septembre 2018

Monologue dramatique écrit par par Marco Paolini, Francesco Niccolini et Michela Signori, interprété par Jean Alibert dans une mise en scène de Gloria Paris.

Entre Galilée et la commedia dell'arte, il n'y a temporellement que quelques décennies et désormais plus beaucoup de distance physique grâce à Jean Alibert, qui embarque les spectateurs de "Galilée, Le Mécano", dans un spectacle qui relient les deux par le fil de la parole.

Bateleur à barbiche et au crâne chauve, Jean Alibert fait penser à Ben Kingsley, dont il a la puissance démiurgique pour mener à bien ce "show Galilée".

Tout ce qu'on a voulu savoir sur l'astronome-astrologue sans jamais oser le demander, Jean Alibert est là pour le révéler avec une connaissance qui dépasse largement Wikipédia. Nul doute que ce qu'il explique sans trop de didactisme restera dans les esprits qui l'auront entendu.

Et pourtant le texte conçu par une triplette d'auteurs transalpins (Francesco Niccolini, Marco Paolini et Michela Signori) est dense et sans concession. Aristote, Platon, Ptolémée et Copernic y ont leur place de choix et ceux qui auront reçu la bonne parole de Jean Alibert n'auront plus d'excuse pour ignorer "pourquoi elle tourne", cette "bonne vieille terre", comme disait le Capitaine Haddock...

L'exercice était périlleux mais Jean Alibert, qui utilise à bon escient les incises et les anachronismes, le conduit en bon berger des cerveaux pas forcément scientifiques. Sur scène ou au premier rang, dans une mise en scène de Gloria Paris, Jean Alibert se dépense sans compter. Livre ou tablette en mains, il distille la bonne et belle parole de Galilée avec beaucoup d'à-propos.

On soulignera l'épure de la scénographie de Laurent P. Berger qui sur scène a posé un cercle entouré de tiges de fer de différentes dimensions munies chacune à son extrémité d'une lumière. Rappelant ainsi que Galilée évolue entre ésotérisme et mathématiques, il joue subtilement des intensités lumineuses de ces tiges.

La vie de Galilée est ainsi une dialectique permanente entre obscurité et illumination. Parfois tout est sombre, parfois tout rayonne... Comme ces 78 ans d'existence intense de Galilée qui, même condamné par l'Église, a continué jusqu'au bout de ses forces à penser et à réfléchir. L'astronomie lui étant interdite par la Sainte Inquisition, il s'est alors occupé de physique.

Sans occulter que même s'il a subi des tourments, Galilée n'était pas pour autant un être extrêmement sympathique, les trois auteurs font mieux connaître un personnage dont on se rappelle avant toutes choses l'abjuration. L'adaptation proposée est vraiment une réussite et l'on rêverait que Jean Alibert, au meilleur de sa forme, s'attaque à d'autres monuments de l'humanité.

Pour l'heure, petits et grands seraient bien inspirés d'aller l'écouter rendre hommage et vie à l'un des génies de l'humanité.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=