Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Rafiki
Wanuri Kahiu  septembre 2018

Réalisé par Wanuri Kahiu. Afrique du Sud/Kenya/France. Drame. 1h22 (Sortie 26 septembre 2018). Avec Samantha Mugatsia, Sheila Munyiva, Jimmi Gathu, Nini Wacera, Dennis Musyoka , Patricia Amira et Neville Misati.

La plupart des spectateurs feront d'une pierre deux coups : ils découvriront leur premier film kényan et leur premier film kényan réalisé par une femme.

"Rafiki" de Wanuri Kahiu appartient à ces nouveaux films africains tournés après le succès des productions télés qui foisonnent sur le continent africain.

Fini, donc, le "film universel" racontant la vie d'une Afrique pré-industrielle, ou le film sur "l'exode rural" accompagnant des jeunes gens déracinés déchantant sur leur avenir dans les mégapoles africaines.

Dans "Rafiki", on est plongé dans un quartier de Nairobi où se déroule une campagne électorale. Kena et Ziki vont se rencontrer parce que leurs pères sont des adversaires politiques. L'un est un politicien professionnel, appartenant à la classe dominante, l'autre, épicier, croit à la possibilité d'une autre politique.

Mais l'essentiel n'est pas là : Kena et Ziki sont deux filles, deux adolescentes attirées l'une par l'autre...

Wanuri Kahiu n'a ni fait un film scabreux ni un film militant. Elle raconte la découverte de l'amour chez deux jeunes filles pleines de vie et destinées à une vie pas très différentes des filles de leur âge en Europe ou dans les pays industrialisés.

Elles travailleront, vivront une vie "normale" et auront la sexualité qu'elles désirent. Sauf, évidemment que ce n'est pas très simple dans un pays d'Afrique où ne se mélangent pas forcément harmonieusement les tabous anciens et les droits modernes.

Tout pourrait être gai, coloré et joyeux comme les premières bobines du film. Mais, peu à peu, le scandale de leurs pudiques premiers pas dans le monde des "femmes qui aiment les femmes" va aboutir au drame.

Un drame heureusement désamorcé parce que "Rafiki" de Wanuriu Kahiu cherche à faire passer l'idée de tolérance,d'acceptation de la différence plutôt que de dresser un constat réaliste du blocage des sociétés marquées par des religions rigides sur les questions concernant les femmes.

Dans ce film, la politique n'arrange rien, mais l'esprit africain peut aussi vaincre la bêtise des idées reçues. Utopiste, Wanuriu Kahiu pense que les choses peuvent avancer. Kena et Ziki, séparées, éloignées, pourront-elles, quand elles auront quitté leur quartier et qu'elles seront devenus des femmes actives, se retrouver et s'aimer ?

Comme la réalisatrice de ce film qui traite avec beaucoup de subtilité une question qui fâche, on l'espère vraiment. "Rafiki" de Wanuru Kahiu est un film malgré tout rafraîchissant, plein de couleurs et de musiques, qui décrit une jeunesse en fusion, jamais résignée et qui aspire à une vie plus libre dans un continent qui s'éveille et qui comptera de plus en plus.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 26 janvier 2020 : Les rois des galettes

En cette fin de période de galettes à tout va, on vous parle surtout de celles en vinyles avec de la bonne musique dessus mais pas que : théâtre, littérature, cinéma, expos sont aussi au programme. C'est parti.

Du côté de la musique :

"Pesson, Abrahamsen & Strasnoy : Piano concertos" de Alexandre Tharaud
"Paris Beyrouth" de Cyril Mokaiesh
"Water is wet" de Theo Hakola
"Musique de chambre" de Le Noiseur
"Les identités remarquables" de Tristen
Interview avec No One Is Innocent à Saint Lô
Theo Lawrence et Mr Bosseigne au Fil
"La légende de Nacilia" de Nacilia
"C'est quoi ton nom ?" de Blankass
"Il est où le bonheur" 9ème émission de Listen in Bed
"Swin, A Benny Godman story" de Pierre Génisson, BBC concert Orchestra et Keith Lockhart
et toujours :
"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Deux euros vingt" au Théâtre Rive Gauche
"Vive la Vie" au Théâtre Gaité-Montparnasse
"Mon Isménie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"La Paix dans le monde" à la Manufacture des Abbesses
"Un Tramway nommé Désir" au Théâtre La Scène Parisienne
"Trop de jaune" au Studio Hébertot
"Oh ! Maman" au Théâtre La Scène Parisienne
"Le fantôme d'Aziyadé" au Théâtre Le Lucernaire
"Le hasard merveilleux" au Théâtre de la Contrescarpe
"Attention les Apaches !" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Norma Djinn" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Blond and Blond and Blond - Hømåj à la chønson française" au Café de la Danse
les reprises :
"Tanguy Pastureau" au Théâtre de la Renaissance
"Close"
"Elisabeth Buffet - Obsolescence programmée" au Théâtre du Marais
"Le comte de Monte-Cristo" au Théâtre Essaion
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"La Diva divague" au Théâtre de Dix heures
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Kiki Smith à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

"Botero" de Don Millar
"Mission Yéti" de Pierre Gréco et Nancy Florence
et la chronique des films sortis en janvier

Lecture avec :

"Le ciel à bout portant" de Jorge Franco
"Le prix de la démocratie" de Julia Cagé
"Les champs de la Shoah" de Marie Moutier Bitan
"Les rues bleues" de Julien Thèves
"Trois jours d'amour et de colère" de Edward Docx
et toujours :
"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=