Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Léonie Pernet
Crave  (Infiné Music)  septembre 2018

"Il y a
il y a la colonne de la nature
il y a
il y a un homme de silence
Le ciel s’éteint, la terre coule, mais il reste toujours un cannibale un homme brille dans le passé
un homme se croit une civilisation
un homme avale des oriflammes
un homme veut lui aussi faire des étincelles"
" Il y a", Henri Michaux.

"Fais de moi, si je rentre un jour, une ombrelle pour tes paupières. Recouvre mes os de cette herbe baptisée sous tes talons innocents. Attache-moi avec une mèche de tes cheveux un fil qui pend à l’ourlet de ta robe. Et je serai, peut-être un dieu, peut-être un dieu, si j’effleurais ton cœur !"
"A ma mère", Mahmoud Darwich

Cela faisait longtemps que nous l’attendions, ce disque. Cela fait quelques années que nous avons succombé aux charmes de la jeune musicienne et que nous suivons son parcours musical. Depuis 2014, ses mix sur Soundcloud, son EP Two Of Us sorti chez Kill The DJ. Mais ce premier disque se faisait attendre. Qu’importe les raisons de ce laps de temps pour sortir ce Crave, l’important c’est qu’il soit à la hauteur de notre attente et de nos espérances.

Et c’est le cas. On retrouve cette musique très contrastée, avec beaucoup de dynamiques, de densité. Beaucoup de noir, beaucoup de blanc, pour une musique très prenante, envoûtante. Une alternance de passages puissants et calmes, de moments introspectifs bousculés par des éclairs. Une fausse alternance car la simple façon de passer de manière manichéenne de l’un à l’autre n’a absolument aucun intérêt dans la dramaturgie musicale.

Et puis il y a ces mélodies noires, âpres, pour une musique sans concession mais avec quelque chose de très intimiste. Léonie Pernet est dans la musique, dans le travail des sonorités (le travail du timbre de sa voix par exemple), du grain mélodique. Elle nous capture. Crave contient un élan romanesque (poétique et politique pour cette fervente activiste de la cause palestinienne, des réfugiés ou LGBT) qui fait résonner (raisonner ?) chaque note, leur donne du corps et du sens.

Et si ce disque fonctionne aussi bien, au-delà de ces qualités d’écriture (on sent son amour pour les musiques "classiques"), c’est grâce à la personnalité forte, cette jeunesse pleine de charisme de Léonie Pernet et grâce à l’intensité qu’elle arrive à insuffler tout le long de ce disque. Et puis on devient accroc à ce disque totalement immersif, puissant et renversant.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Léonie Pernet en concert au Festival Les Femmes S'en Mêlent #17

En savoir plus :
Le Soundcloud de Léonie Pernet
Le Facebook de Léonie Pernet


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 23 juin 2019 : Un festival de festivals

On vous parle bientôt du Hellfest, on vous parle déjà du Magnifique Society, on va partir au festival de Beauregard... bref, c'est l'été, la saison des festivals et on va vous tenir compagnie tout l'été, histoire de vous rafraichir les idées pendant que votre corps suera à grandes eaux sous le soleil caniculaire. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Une clairère" de Jérôme Minière
"Cheval fou" de Marie Claire Buzy
"Le pas de côté" de Matthieu Malon
"Trust in the Lifeforce of the Deep Mystery" de The Comet Is Coming
"Years to burn" de Calexio & Iron and Wine
"Tutto va vene" de Alex Rossi
"The coffin train" de Diamond Head
"Black Haze" de Lloyd
Compte rendu du Magnifique Society à Reims :
- Vendredi avec Delgrès, Franz Ferdinand, The Fat White Family...
- Samedi avec Pond, Bagarre, Sebastian etc.

et toujours :
"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Why ?" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Evaporés" au Théâtre de la Tempête
"Elle voit des nains partout !" au Café de la Gare
"Nous deux et personne d'autre" au Lavoir Moderne Parisien
"Roger, Roger et Roger" au Café de la Gare
"Olympicorama - Epreuve n°2 : Le disque" à la Grande Halle de La Villette
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Natan, le fantôme de la rue Francoeur" de Francis Gendron
Oldies but Goodies avec "L'Age d'or" de Luis Bunuel
et la chronique des films à l'affiche en juin

Lecture avec :

"Avis de décès" de Zhou Haohui
"L'évasion du siècle" de Brendan Kemmet
"La lame" de Frédéric Mars
"La solitude Caravage" de Yannick Haenel
"Malamorte" de Antoine Albertini
et toujours :
"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=