Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Cabaret Louise
Théâtre Le Funambule-Montmartre  (Paris)  septembre 2018

Comédie musicale et burlesque de Régis Vlachos, mise en scène de Marc Pistolesi, avec Charlotte Zotto, Johanna Garnier et Régis Vlachos.

Si l'on s'attend à un spectacle consacré entièrement à Louise Michel, ce "Cabaret Louise" risque de décevoir. En effet, Régis Vlachos a écrit un texte qui mélange les genres.

Deux comédiens jouent bien un spectacle sur Louise Michel, la révolutionnaire qui a sa station de métro à Levallois. Mais cette évocation où l'on dira - à juste titre - beaucoup de mal de Jules Ferry, "Jules famine", et dans lequel Régis Vlachos jouera Ferré (Théophile et pas Léo), héros de la Commune et grand amour de Louise, pendant que Charlotte Zotto sera Louise,l'institutrice rebelle, sauvée du pire grâce à Victor Hugo, ne constituera qu'une partie de ce "Cabaret Louise".

L'autre prendra la forme d'une éternelle chamaillerie entre les deux acteurs, ancien couple à la ville et désormais simplement couple quand ils jouent Théophile et Louise. Dès lors, on n'aura que des bribes de la vie de Louise Michel, essentiellement réduite à ce moment éphémère que fut la Commune de Paris, et qui dictera le sens de son existence entière.

De belles bribes, certes, mais qu'on attend patiemment pendant les moments vaudevillesques entre Régis et Charlotte, ponctués aussi par l'intervention de la régisseuse, Johanna Garnier, qui vient également mettre son grain de sel dans leurs scènes de ménages.

Tout avait pourtant bien commencé par une belle, mais malheureusement partielle, interprétation de "Sans la nommer" de Georges Moustaki. On aurait aimé qu'il y ait d'autres chansons de ce calibre dans ce "Cabaret Louise".

Las, si l'on aura le droit à quelques parodies de Johnny Hallyday par Régis Vlachos, un peu dans le style Dino de "Shirley et Dino", il faudra attendre un certain nombre de disputes pour retrouver la même émotion quand Charlotte Zotto, se dénouant les cheveux, tout en noir dans une longue robe, redevient Louise Michel pour interpréter un très beau "Temps des Cerises" au ukulele.

Si l'on juge ce que Régis Vlachos et son metteur en scène Marc Pistolesi ont voulu faire, et pas sur ce qu'on aurait aimé qu'ils fissent, "Cabaret Louise" est un spectacle plaisant et bien écrit qui donnera à ceux qui auront grâce à lui une petite idée de qui était Louise Michel d'en savoir plus.

On restera néanmoins sur sa faim si l'on estime que Régis Vlachos aurait pu étoffer son propos et insister notamment sur la répression de la Commune lors de "La Semaine Sanglante", du 21 au 28 mai 1871, plus grand massacre de Parisiens de l'histoire.

 

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 juin 2019 : C'est la fête !

Vendredi prochain, ce sera la Fête de la Musique, une raison supplémentaire pour en écouter de la bonne en vous baladant dans notre sélection culturelle de la semaine, avec également bien entendu du théâtre, du cinéma, des expos et de la littératures.

Du côté de la musique :

"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada
et toujours :
"Appareil volant imitant l'oiseau naturel" de Boule
"Hypersensible" de Cat Loris
"Strange creatures" de Drenge
Petit tour à Beauregard, qui approche, pour y parler des découvertes. Nous avions déjà évoqué le reste de la programmation
"Strome" de Martin Kohlstedt
"Arrivals & Departures" de The Leisure Society
"Attack of the giant purple lobsters" de Washington Dead Cats

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'étrange affaire Emilie Artois" au Théâtre de la Contrescarpe
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph à Ivry
"Huckleberry Finn" au Théâtre de la Huchette
"Noire" au Théâtre du Rond-Point
"Homme encadré sur fond blanc" au Théâtre Tristan Bernard
"Un drôle de mariage pour tous" au Théâtre Daunou
"Guigue & Plo" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Hiroshima, mon amour" aux Théâtre des Bouffes parisiens
"Matka" au Théâtre Elisabeth Czerczuk
"Dîner de famille" au Café de la Gare
"Hypo" au Théâtre du Marais
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

dernière ligne droite pour :
"Les Nabis et le décor" au Musée du Luxembourg
"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Le choc du futur" de Marc Collin
"Bunuel après l'âge d'or" de Salvador Simo

Lecture avec :

"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel
et toujours :
"Alice" de Heidi Perks
"J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi" de Yoan Smadja
"Présumé coupable" de Vincent Crase
"Une histoire de la Nouvelle France : Français et Amérindiens au XVI siècle" de Laurier Turgeon
"Vue pour la dernière fois" de Nina Laurin

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=