Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Juanita Stein
Until the lights fade  (Nude / Modulor)  septembre 2018

Leader et guitariste du groupe Howling Bells, l’australienne Juanita Stein nous revient avec un second album Until the lights fade, un an après sa première fugue solo ("America"). L’Australie est décidément une terre musicale fertile, on ne compte plus les attachants artistes natifs du pays des Wallabies. Go-Between, Robert Forster, Nick Cave chez les piliers, Parcels et Rolling Blackouts Coastal Fever chez les jeunes pousses.

Chez les Stein, la musique est une histoire de famille, le père est musicien. C’est donc naturellement que la fratrie continua de creuser son sillon dans la veine musicale. Avec son frère Joel, elle fonde successivement Waikiki, projet abandonné en 2003 et les Howling Bells, toujours en activité.

Peu connue en France, Juanita a pourtant un CV bien fourni. Outre les enregistrements familiaux avec son père Pete et son frère Ari, elle a collaboré avec les Sleepy Jackson’s, Coldplay (sur l’album Mylo Xyloto), Kaiser Chiefs, Killers et s’apprête à partager la scène avec le légende dandy Bryan Ferry, excusez du peu...

Citant des influences allant de Air à Françoise Hardy, de Mazzy Star à Slits, de Kate Bush à Björk, "la fille la plus sexy du rock" (selon le magazine anglais Gigwise) nous délivre un album fidèle à son ADN musical, à savoir une bulle sonore faite de mélodies vives et abruptes avec un son de guitare alternant les riffs surf et épurés ("In your hands", "Forgiver", mais aussi les balades tristes et angoissées ("Silver linings", "Release me").

Juanita tout au long de ses dix morceaux nous emmène dans la partie intime de ses sentiments, de ses histoires personnelles, ses pensées et des personnages qui l’entourent.

Enregistré à Austin (Texas) avec le producteur Stuart Sikes (Cat Power, White Stripes), Until the lights fade est à classer dans la famille des "filles du rock", Cat Power, Aimee Mann, Polly Jean, Angel Olsen... à savoir des jeunes femmes affirmées qui, en 3 minutes, expriment ce qu’elles ont à dire, franches et directes avec cette pointe de féminité attachante.

Until the lights fade est un album magnétique, porté par les très beaux "Get back to the city", "All the way", et "French films", à découvrir le plus vite possible. La jolie et talentueuse Juanita sera prochainement en France pour nous le prouver.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

L'interview de Howling Bells (août 2006)

En savoir plus :
Le site officiel de Juanita Stein
Le Facebook de Juanita Stein


Sébastien Dupressoir         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 17 février 2019 : Presque le printemps

De Kafka à Kukafka, Miossec à Berlioz, il y a de quoi lire, voir, écouter cette semaine dans la petite sélection culturelle de nos chroniqueurs. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Gallipoli" de Beirut
"Ulysse et Mona" de Minizza
Rencontre avec Miossec autour de son album "Les Rescapés"
Une discographie d'Hector Berlioz par Jérôme Gillet
"Been meaning to tell you" de Ina Forsman
"4eme jour, Kan Ya Ma Kan" de Interzone
"A thousand days" de June Bug
EP de Bertille
"Morning room EP" de Catfish
"Souviens toi" de Laurent Montagne
"Blood siren" de Sarah McCoy
"Complètement flippé" de 16 Kat
et toujours :
"Persona" de Betrand Belin
"Les rivages barbelés" de Intratextures
"The mirror" de Nicolas Gardel et Rémi Panossian
"La révolte des couverts" de Wildmimi
"The sublime" de Yeruselem
"Aksham" de Aksham
"Last train" de Big Dez
"Tightrope EP" de Bigger
Caroline Loeb au Grand Point Virgule pour jouer "Comme Sagan" en live
Présentation du 11ème festival de Beauregard et de sa programmation
"Kalune EP" de Kalune

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Kafka sur le rivage" au Théâtre de la Colline
"Matin et Soir" au Théâtre de l'Aquarium
"J'ai pris mon père sur mes épaules" au Théâtre du Rond-Point
"Pourquoi dis, m'as-tu volé mes yeux" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Les membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Le bois dont je suis fait" au Théâtre de Belleville
"Peur(s)au Théâtre L'Etoile du Nord
"A vue" au Théâtre de la Tempête
"Merci" à La Folie Théâtre
"Barber Shop Quartet - Chapitre IV" au Théâtre Essaion
"Maria Dolorès y Habibi Starlight" au Café de la Danse
les reprises:
"Grande" au Centquatre
"Politiquement correct" au Théâtre de l'Oeuvre
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Roux ! De Jean-Jacques Henner à Sonia Rykiel" au Musée Jean-Jacques Henner
et dernière ligne droite pour "Rodin - Dessiner Découper" au Musée Rodin

Cinéma avec :

le film de la semaine : "Le jeune Picasso" de Phil Bradsky

Lecture avec :

"Dans la neige" de Danya Kukafka
Interview de Nylso dans le cadre du festival de la Bande Dessinée d'Angoulême
"L'île longue" de Victoire de Changy
"La main noire" de Robert Vincent illustré des musiques de Anthony Reynolds
"Le manufacturier / responsabilité absolue" de Mattias Köpling / Jocko Willink & Leif Babin
"Sans compter la neige" de Brice Homs
"So sad today" de Melissa Broder
et toujours :
"Angola janga" de Marcelo D'Salete
Interview de Stella Lory dans le cadre du festival de la BD d'Angoulême
"Gangs of L.A." de Joe Ide
"Hunger : une histoire de mon corps" de Roxane Gay
"L'Amérique derrière moi" de Erwan Desplanques
"L'ombre d'un père" de Christoph Hein
"Le président des ultra riches" de Michel Pinçon et Monique Pinçon Charlot
"Que faire des cons ?" de Maxime Rovere
"Une éducation" de Tara Westover

Froggeek's Delight :

"I Will Survive" petit tour d'horizon des jeux dits "Survival"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=