Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Juliette Drouet
Studio Hébertot  (Paris)  septembre 2018

Evocation biographique conçue par Kareen Claire et Thierry Sforza, mise en scène par Bernard Schmitt et interprétée par Kareen Claire accompagnée par le musicien Cyril Duflot-Verez.

Une comédienne d'aujourd'hui s'apprête à passer une audition pour incarner un personnage d'époque dont elle ne sait rien : une certaine Juliette Drouet. Mais la métamorphose s'opèrera plus vite que prévu...

Et l'on découvrira la vie de celle qui aura écrite des milliers de lettres et partagé la vie du Pair de la Nation durant une cinquantaine d'années.

Kareen Claire est une vraie révélation. Elle empoigne son personnage de façon charnelle et vraie, lui donnant corps et voix avec une virtuosité époustouflante. Un vrai tempérament pour une chanteuse extraordinaire de douceur et de finesse d'interprétation.

Dirigée avec talent par Bernard Schmitt qui dynamise le tout, elle est partout sur le plateau, à l'aise comme chez elle, avec la complicité parfaite, sobre et bienveillante de Cyril Duflot-Verez au piano qui a composé des arrangements au lyrisme échevelé que ne renierait sans doute pas l'amoureuse Juliette Drouet .

Peu à peu, ce moment intimiste enrobe le spectateur dans un cocon qu'il rejoint pour suivre de signe en signe la piste de Juliette et son destin inséparable de celui d'Hugo, dont en entend des lettres (dites par Jean Réveillon) et des extraits de ses plus célèbres discours.

Eclairé avec la précision de Jacques Rouveyrollis, "Juliette Drouet" de Kareen Claire et Thierry Sforza déroule le fil des événements, évoquant par exemple l'exil de Guernesey où celle qui adore "Les Misérables" en achève là-bas la copie. Des moments marquants de l'Histoire et de leur histoire.

Victor Hugo est omniprésent dans ce spectacle. A tel point qu'on peut parfois deviner son visage apparaître en hologramme avec les notes magiques de Cyril Duflot-Verez et la voix magnifique de Kareen Claire, sur des textes inspirés par les propres mots de Juliette ...

Ensemble, ils rendent hommage de façon éclatante à cette amoureuse passionnée et fidèle dont l'importance dans la carrière de l'écrivain fut sans doute capitale. Un nom associé pour toujours à sa mémoire, qu'ils font revivre de façon éminemment palpable et moderne, pour tous les publics.

Un moment touchant de grâce et une réussite artistique à tous les niveaux.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 juin 2019 : Un festival de festivals

On vous parle bientôt du Hellfest, on vous parle déjà du Magnifique Society, on va partir au festival de Beauregard... bref, c'est l'été, la saison des festivals et on va vous tenir compagnie tout l'été, histoire de vous rafraichir les idées pendant que votre corps suera à grandes eaux sous le soleil caniculaire. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Une clairère" de Jérôme Minière
"Cheval fou" de Marie Claire Buzy
"Le pas de côté" de Matthieu Malon
"Trust in the Lifeforce of the Deep Mystery" de The Comet Is Coming
"Years to burn" de Calexio & Iron and Wine
"Tutto va vene" de Alex Rossi
"The coffin train" de Diamond Head
"Black Haze" de Lloyd
Compte rendu du Magnifique Society à Reims :
- Vendredi avec Delgrès, Franz Ferdinand, The Fat White Family...
- Samedi avec Pond, Bagarre, Sebastian etc.

et toujours :
"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Why ?" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Evaporés" au Théâtre de la Tempête
"Elle voit des nains partout !" au Café de la Gare
"Nous deux et personne d'autre" au Lavoir Moderne Parisien
"Roger, Roger et Roger" au Café de la Gare
"Olympicorama - Epreuve n°2 : Le disque" à la Grande Halle de La Villette
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Natan, le fantôme de la rue Francoeur" de Francis Gendron
Oldies but Goodies avec "L'Age d'or" de Luis Bunuel
et la chronique des films à l'affiche en juin

Lecture avec :

"Avis de décès" de Zhou Haohui
"L'évasion du siècle" de Brendan Kemmet
"La lame" de Frédéric Mars
"La solitude Caravage" de Yannick Haenel
"Malamorte" de Antoine Albertini
et toujours :
"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=