Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Dilili à Paris
Michel Ocelot  octobre 2018

Réalisé par Michel Ocelot. France/Belgique/Allemagne. Animation. 1h35 (Sortie le 10 octobre 2018).

S'il était Japonais comme Hayao Miyazaki, Michel Ocelot serait "un Trésor National Vivant". Avec "Dilili à Paris", il a en tout cas rejoint le cercle très rare des réalisateurs de dessins animés qui s'adressent à tous les publics et ne cible pas particulièrement les jeunes enfants.

Et il le fait avec une malice de tous les instants. Ainsi, quand commence son film, on découvre une petite fille à la peau marron dans ce qui semble son village traditionnel. Ocelot ne referait-il pas là un remake de Kirikou, son emblématique héros déjà vu dans trois longs-métrages ?...

Et puis, mouvement de "caméra" : on s'aperçoit que Dilili est une des "actrices" de l'Expo Coloniale ! Une actrice bien particulière, tant son élocution est soignée... Et, en deux temps trois mouvements, grâce à Orel, un livreur opportunément spectateur de l'Expo, là voilà dans son triporteur à l'assaut du Paris de la Belle Epoque.

Partie dans un merveilleux décor de cartes postales à la rencontre de toutes les célébrités des années 1900 au sens large, puisque, dans le tourbillon de ses aventures, elle croisera Proust et Eiffel, Picasso, Colette et Sarah Bernhardt. En tout plus d'une centaine de personnages réels, que Michel Ocelot s'amuse à dessiner en prenant pour modèles leurs portraits les plus célèbres.

Dans "Dilili à Paris" de Michel Ocelot, Paris est vraiment une fête de chaque instant où tout est beau, des Palais aux toilettes des femmes, des rues aux automobiles et même aux égouts.

Mais il ne s'agit pas pour la petite fille lettrée et très polie d'une simple promenade touristique entrecoupée de la déclinaison d'une litanie de noms célèbres. Car le Paris dessinée d'Ocelot a aussi pour écho celui de Fantomas et d'Arsène Lupin...

En effet, une mystérieuse organisation sème la terreur dans la capitale : les "mâles-maîtres" et le sort qu'elle fait subir aux petites filles enlevées est plein de résonances modernes que Michel Ocelot sait traiter avec beaucoup de tact, ans avoir besoin de stigmatiser qui que ce soit.

Ainsi "Dilili à Paris" de Michel Ocelot renvoie aux atmosphères feuilletonesques de toutes ces années. On pense évidemment aussi à Louis Feuillade, même si - sauf erreur - Dilili ne croise ni Irma Vep ni Musidora.

Rythmé autant que raffiné, ce qui peut être considéré comme le chef-d'oeuvre de Michel Ocelot est une féérie de chaque instant, un plaisir des yeux qui fait aussi rire et sourire.

Son message humaniste n'est pas lénifiant et l'on remerciera Orel d'avoir pédalé à tout allure et parcouru Paris de part en part pour sauver Dilili des griffes des mâles-maîtres et pouvoir couler des jours heureux dans ce monde parisien idéal où les arts et les lettres sont constamment à l'honneur.

Sans exagérer, "Dilili à Paris" de Michel Ocelot est une splendeur.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 décembre 2018 : l'empire d'essence

Pénurie d'essence peut être, mais pas de pénurie des sens avec notre sélection hebdomadaire à lire, à voir et à écouter. C'est parti sans plus attendre pour une semaine de plaisirs.

Du côté de la musique :

"L'allégresse" de DaYtona
"C'est la vie" de Phosphorescent
"Oak leaf" de Raoul Vignal
"Karl Maria Von Weber : Symphonie N 1 & concertos" de l'Orchestre Victor Hugo, Jean François Verdier, Nicolas Baldeyrou, David Guerrier et Thomas Bloch
"City walk" de Adrien Chicot
"Tribute to an imaginary folk band" de Bedmakers
Rencontre avec Emma Solal, accompagnée d'une session acoustique aux couleurs de l'Italie
"Valdevaqueros" de Fred Nevché
"Chapitres V et VI" de La Pietà
"Parallel universe blues" de Papercuts
et toujours :
"Persuasive" de Persuasive
"About Bridges" de Régis Boulard et Nico Sacco
"No tourists" de The Prodigy
"Kings and bastards" de Roberto Negro
"Tout bleu" de Tout Bleu"
Plutôt me rendre" de Anne Darban
Nicolas Vidal en interview accompagnée de sa Froggy's session live, autour de son album "Bleu Piscine"
"Il était fou" de JUR
"Young girls punk rock" de Lilix & Didi
Mokado, Clozee et Grandepolis dans une sélection singles et EP
"S/T" de The Balkanys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Antigone" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Love, Love, Love" au Théâtre de Belleville
"Un Picasso" au Studio Hébertot
"Bérénice Paysages" au Théâtre de Belleville
"J'admire l'aisance..." au Studio Hébertot
"Le Double" au Théâtre 14
"J'ai des doutes" au Théâtre du Rond-Point
"L'Ecole des femmes" au Théâtre Dejazet
"Kiss & Cry" à la Scala
"Dans ma chambre" au Théâtre La Flèche
"F(r)iction" au CNAC de Châlons-en-Champagne
les reprises :
"Stuck Plastik, une pièce en plastique" au Théâtre-Studio d'Alfortville
"Aglaé" au Théâtre du Rond-Point
"L'Ombre de la baleine" au Théâtre Lepic
"ABC D'airs" au Théâtre Le Lucernaire
"Barbara amoureuse" au Théâtre Essaion
la chronique des spectacles de novembre
et la chronique des autres spectacles de décembre

Expositions avec :

"La Galerie des Sculptures" au Petit Palais
"Youssef Chahine" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Pachamama" de Juan Antin
"Utoya 22 juillet" de Erik Poppe
"Rêver sous le capitalisme" de Sophie Bruneau
"Le sous bois des insensés" de Martine Deyres
Oldies but Goodies avec :
"Le Solitaire" de Michael Mann dans le cadre de la Rétrospective James Caanà la Cinémathèque française
et "La Cousine Bette" de Max de Rieux dans le cadre du Cycle Balzac à la Cinémathèque française
la chronique des sorties de novembre
et la chronique des autres sorties de décembre

Lecture avec :

"Le coup d'état Macron, le Prince contre la nation" de Guillaume Larrivé
"Allez tous vous faire foutre" de Aidan Truhen
"Dialectique de la pop" de Agnès Gayraud
"Inconnu à cette adresse", "84, Charing cross road" et "Les heures silencieuses" de Kressmann Taylor, Helene Hanff et Gaëlle Josse
"Pierre Laval, un mystère français" de Renaud Meltz
et toujours :
"Humains dans la rue : Histoires d'amitiés, avec ou sans abri" de Jean Marc Potdevin, Anne Lorient et Lauriane Clément
"Le meurtre du commandeur, livre 2 : La métaphore se déplace" de Haruki Murakami
"Les vérités cachées de la guerre d'Algérie" de Jean Sévillia
"No society" de Christophe Guilluy
"Séance infernale" de Jonathan Skariton
"Tous les Mayas sont bons" de Donald E. Westlake

Froggeek's Delight :

bientôt Noël... pensez aux cadeaux
"Assassin's Creed : Odyssey" sur PS4, XBOXONE, PC Windows
"Astrobot rescue mission" jeu en réalité virtuelle sur PS4
"Marvel's Spider-Man" en exclusivité sur PS4
"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=